DA­NIEL AU­TEUIL, UN GRAND DU CI­NÉ­MA FRAN­ÇAIS

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA -

Dans Au nom de ma fille, pa­ru en DVD et en VSD mar­di, Da­niel Au­teuil est poi­gnant en père ai­mant trans­for­mé en jus­ti­cier opi­niâtre. Une per­for­mance riche et ac­com­plie qui vient s’ajou­ter à ces cinq autres, tout aus­si re­le­vées.

MA­NON DES SOURCES (1986) 2

Une sau­va­geonne (ir­ré­sis­tible Em­ma­nuelle Béart) se venge des fer­miers qui ont cau­sé la mort de son père.

Alors connu pour ses co­mé­dies à la Sous-doués, Da­niel Au­teuil ré­vèle ses dons dra­ma­tiques dans cette suite ma­gis­trale de Jean de Flo­rette, réa­li­sée par Claude Ber­ri d’après Mar­cel Pa­gnol. L’ac­teur confère à son per­son­nage d’Ugo­lin, amou­reux tran­si de Ma­non, des ac­cents tra­giques bou­le­ver­sants.

En­ga­gée dans une liai­son avec un lu­thier, une jeune vio­lo­niste s’éprend fol­le­ment du col­lègue de ce­lui-ci.

Après Quelques jours avec moi en 1987, Claude Sau­tet ( Les cho

ses de la vie) di­rige de nou­veau Da­niel Au­teuil en ar­tiste dou­lou­reu­se­ment cou­pé de ses sen­ti­ments, face à une Em­ma­nuelle Béart plus émou­vante que ja­mais. Dans sa mise en scène feu­trée, Sau­tet dé­montre une maî­trise dis­crète, mais in­con­tes­table, du lan­gage et des moyens ci­né­ma­to­gra­phiques.

LA REINE MARGOT (1993) 3

En 1572, à Pa­ris, après le ma­riage de la soeur du roi Charles IX avec Hen­ri de Navarre, les ex­tré­mistes pa­pistes se livrent au mas­sacre des pro­tes­tants du­rant la nuit de la SaintBar­thé­le­my.

Da­niel Au­teuil est brillant dans le rôle du fu­tur Hen­ri IV, aux cô­tés de la fié­vreuse Isa­belle Ad­ja­ni dans ce­lui de la ca­pri­cieuse reine du titre. Ré­glés avec la vir­tuo­si­té d’un maître de bal­let, les en­chaî­ne­ments, les rup­tures de ton et les mou­ve­ments de foule de cette adap­ta­tion puis­sante du ro­man d’Alexandre Du­mas tra­hissent le pas­sé d’homme de théâtre du re­gret­té Pa­trice Ché­reau.

LA SÉ­PA­RA­TION (1994) 3

Les rap­ports entre deux époux s’en­ve­niment de jour en jour après que le ma­ri a dé­cou­vert que sa femme aime un autre homme.

Ra­re­ment un su­jet aus­si ex­plo­ré que la crise d’un couple au­ra été scan­né avec une telle acui­té et avec une jus­tesse de ton aus­si contem­po­raine. Ch­ris­tian Vincent ( L’Her­mine) scrute sub­ti­le­ment les moindres vi­bra­tions de deux âmes ébran­lées dans leurs cer­ti­tudes, in­car­nées avec un for­mi­dable ta­lent par Da­niel Au­teuil et Isa­belle Hup­pert.

CA­CHÉ (2005) 3

Un ani­ma­teur de té­lé re­çoit de mys­té­rieuses cas­settes vi­déo qui l’amènent à dé­ter­rer un sou­ve­nir dou­lou­reux de son pas­sé.

Au fil de ce sus­pense psy­cho­lo­gique tor­du dont il a le se­cret, Mi­chael Ha­neke ( Fun­ny Games, La pia­niste) nous fait len­te­ment pé­né­trer dans la spi­rale in­fer­nale de la conscience d’un homme (Au­teuil, in­tense et nuan­cé), à tra­vers une ré­flexion fas­ci­nante sur les ap­pa­rences et notre rap­port aux images fil­mées. D’une sub­ti­li­té hors du com­mun.

Da­niel Au­teuil et Pas­cale Bus­sières dans Ca­ché

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.