LES DEUX VI­SAGES DE L’IM­POS­TEUR

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Marc-An­dré Le­mieux Le Jour­nal de Mon­tréal marc-andre.le­mieux@que­be­cor­me­dia.com

Après quatre épi­sodes et au­tant – si­non plus – de re­bon­dis­se­ments ma­jeurs, le por­trait de L’im­pos­teur se pré­cise. Au centre du ta­bleau, Philippe, brillam­ment in­ter­pré­té par Marc-An­dré Gron­din, mène deux vies dia­mé­tra­le­ment op­po­sées: la sienne et celle de You­ri, son frère ju­meau dé­cé­dé. Pour éta­blir un sché­ma des uni­vers dans les­quels le hé­ros de L’im­pos­teur doit na­vi­guer, nous avons joint Bernard Dan­se­reau, co­au­teur du thril­ler avec An­nie Pié­rard et Étienne Pié­rard-Dan­se­reau, ain­si que quelques ac­teurs.

PHILIPPE YOU­RI ÉRIC (Guillaume Cyr) SON FRÈRE

Pro­prié­taire d’une pe­tite com­pa­gnie de cli­ma­ti­sa­tion, Éric est un bon père de fa­mille qui veut plaire à tout le monde. C’est d’ailleurs en vou­lant ai­der Philippe qu’il s’est re­trou­vé à l’hô­pi­tal… au grand déses­poir de Ma­rie-Pier, sa conjointe, qui pré­fé­re­rait voir son beau-frère re­tour­ner en pri­son. «Philippe a tou­jours été le mou­ton noir, tan­dis qu’Éric, c’est le bon fils res­pon­sable», ré­sume Bernard Dan­se­reau.

GILLES (Ray­mond Bouchard) SON PÈRE

En dé­pit des ap­pa­rences, Gilles aime son fils. Ri­gide, strict et dis­cret, ce nou­veau re­trai­té évite les trop­pleins d’émo­tions, une ca­rac­té­ris­tique propre aux hommes d’une cer­taine gé­né­ra­tion, sou­ligne le co­mé­dien Ray­mond Bouchard. «Mon père était pa­reil. Il ca­chait bien ses émo­tions. Avec lui, se don­ner la main, c’était le plus qu’on pou­vait faire. Mon père ne m’a ja­mais ser­ré dans ses bras. Il par­lait peu. Mais je sa­vais qu’il m’ai­mait», ex­plique-t-il.

Ray­mond Bouchard, qui joue beau­coup au théâtre cet au­tomne, garde de bons sou­ve­nirs des tour­nages de

L’im­pos­teur, qui doivent re­prendre l’été pro­chain. «Je n’ai ja­mais joué dans une sé­rie comme ça, sou­tient l’ac­teur d’ex­pé­rience. C’est in­tri­gant, c’est pun­ché… Je ne sais pas comment les au­teurs vont faire pour écrire une deuxième sai­son!»

ISA­BELLE (Ca­the­rine De Léan) SON EX

Mère de Fla­vie, leur fille, Isa­belle est de­ve­nue une pe­tite bour­geoise au fil des an­nées. Très amère en­vers Philippe, elle a néan­moins ac­cep­té de payer sa dette de 70 000 $... en échange d’une fa­veur énorme: qu’il re­nonce à Fla­vie pour per­mettre à Marc, son nou­veau conjoint, de de­ve­nir son père adop­tif. Vous avez du mal à com­prendre pour­quoi Isa­belle agit de fa­çon aus­si dure avec Philippe? Al­lez faire un tour du cô­té du tva.ca­noe.ca/emis­sions/lim­pos­teur. Sous l’on­glet du deuxième épi­sode, vous trou­ve­rez des scènes cou­pées au mon­tage qui ré­vèlent no­tam­ment toutes les belles pro­messes que Philippe a faites à Isa­belle avant d’être ar­rê­té. «Philippe l’a tra­hie, donc au­jourd’hui, elle se pro­tège, ex­plique Bernard Dan­se­reau. Elle es­saie d’être in­sen­sible, mais on voit bien que Philippe vient en­core la cher­cher.»

LOUISE (Fran­cine Ruel) SA MÈRE

Elle rêve de voir son fils re­prendre sa vie en main. «Elle es­père qu’il va s’en sor­tir, dé­clare Fran­cine Ruel en en­tre­vue. Elle fe­rait n’im­porte quoi pour lui.» L’ac­trice et auteure a au­di­tion­né pour dé­cro­cher le rôle de Louise, une femme aux an­ti­podes de Ma­rianne, la mère de You­ri. «C’est in­té­res­sant de com­pa­rer les deux fa­milles, in­dique Fran­cine Ruel. La mère de You­ri en­cou­rage son fils. Elle lui dit sans cesse qu’il est ca­pable de tout faire. Alors qu’avec Louise, c’est plus: “Fais at­ten­tion… Fais pas ça…” Leur ma­nière de voir les choses est très dif­fé­rente.»

La co­mé­dienne ra­conte être «tom­bée en amour» avec L’im­pos­teur en li­sant le scé­na­rio. «C’est un page tur­ner in­croyable. J’al­lais de sur­prises en sur­prises. Et Yan La­nouette Tur­geon a fait un job for­mi­dable comme réa­li­sa­teur. Les images sont belles, la ten­sion est pré­sente… On m’en parle beau­coup.»

MA­RIANNE (Ma­rie Bras­sard) SA MÈRE

Ar­tiste-peintre ex­cen­trique, Ma­rianne tra­verse une peine d’amour. Drôle et dé­ten­due, elle en­tre­tient une re­la­tion pri­vi­lé­giée avec You­ri, son chou­chou. «Pour Ma­rianne, son fils, c’est la plus belle in­ven­tion de­puis le pain tran­ché, in­dique Bernard Dan­se­reau. On sent qu’elle a tou­jours pous­sé You­ri à at­teindre l’ex­cel­lence. Avec elle, c’est: «Vas-y mon grand, t’es ca­pable!»

ZAC (Pa­trice Ro­bi­taille) SON PA­TRON

Au­to­ri­taire, Zac n’en peut plus de voir son em­ployé jouer au hé­ros et prendre des risques in­utiles. On sent tou­te­fois qu’il a beau­coup d’es­time pour lui. «You­ri a carte blanche. C’est l’en­quê­teur ve­dette du poste, ré­sume Bernard Dan­se­reau. Zac fait des pieds et des mains pour lui.»

GAÏA (So­phie Des­ma­rais) SA SOEUR

Alors qu’au troi­sième épi­sode, on pen­sait tous qu’elle était son an­cienne blonde, la vé­ri­table iden­ti­té de Gaïa a émer­gé cette se­maine lors d’un sou­per de fa­mille bour­ré de ma­laises. Les mal­adresses de Philippe ont-elles éveillé ses soup­çons? Dif­fi­cile à dire, puisque comme ce der­nier, on peine à lire Gaïa. Une par­tie du mys­tère l’en­tou­rant de­vrait tou­te­fois être le­vée au pro­chain épi­sode, puis­qu’on dé­cou­vri­ra l’iden­ti­té du père de l’en­fant qu’elle porte, sans comp­ter le contexte dans le­quel elle est tom­bée en­ceinte. Ces ré­vé­la­tions in­fluen­ce­ront gran­de­ment la suite des choses, in­dique Bernard Dan­se­reau.

RO­BIN (Fran­çois Ché­nier) SON CO­ÉQUI­PIER

Ro­bin est en­quê­teur aux stu­pé­fiants. Il semble être loyal et bien­veillant. Par­mi tous les col­lègues de tra­vail de You­ri, Ro­bin pour­rait bien être le pre­mier à dé­mas­quer Philippe, puisque son com­por­te­ment er­ra­tique le trouble de plus en plus. Le cin­quième épi­sode, qui se­ra pré­sen­té lun­di, mar­que­ra un tour­nant, in­dique Bernard Dan­se­reau. Ro­bin fait aus­si équipe avec An­nick (San­drine Bisson). Franche et di­recte, elle dé­place de l’air et res­pecte beau­coup le tra­vail de You­ri. «You­ri n’est pas un gars fa­cile et tout le monde fait des ef­forts pour l’ac­com­mo­der», ajoute Bernard Dan­se­reau.

Bernard Dan­se­reau

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.