UNE SE­MAINE DE SPLEN­DEURS ÉCOS­SAISES

La na­ture sau­vage des High­lands rend uniques en Eu­rope ces fas­ci­nantes terres du nord de l’Écosse. Les mul­tiples pa­no­ra­mas in­ou­bliables se doublent d’une his­toire san­glante, tan­dis que des fan­tômes dans les châ­teaux et un monstre dans un lac conti­nuent pe

Le Journal de Quebec - Weekend - - VACANCES - An­toine Au­bert Agence QMI

Jour 1

De­puis Édim­bourg, on roule en­vi­ron deux heures vers Sto­ne­ha­ven, char­mant port de pêche. La mer du Nord se laisse ad­mi­rer, sou­vent co­lé­rique à cause du vent.

On dé­couvre en­suite ce que l’Écosse fait de mieux: une pro­me­nade dans la na­ture et un château. Après en­vi­ron 30 mi­nutes de marche du­rant les­quelles on sur­plombe les vagues, en­tou­ré de ma­gni­fiques champs de blé, on ar­rive face à un sai­sis­sant pro­mon­toire ro­cheux. Là, les ruines du Dun­not­tar Castle trônent de­puis des siècles. Au mi­lieu de celles-ci, la vue sur l’ho­ri­zon touche au su­blime.

On rentre à Sto­ne­ha­ven pour y pas­ser la nuit.

Jour 2

C’est en­core le ma­tin, oui, mais par­lons dé­jà d’al­cool, plus pré­ci­sé­ment de whis­ky écos­sais, le fa­meux scotch. Au­tant dé­cou­vrir ses se­crets de fa­bri­ca­tion dans une dis­til­le­rie, comme celle de la marque Glen­fid­dich, à Duff­town. On en ap­prend beau­coup et en plus, on ter­mine par une dé­gus­ta­tion.

L’après-mi­di, cap sur la sym­pa­thique In­ver­ness, à 1 h 30 de Duff­town. La prin­ci­pale lo­ca­li­té des High­lands est aus­si la der­nière «vraie» ville par la­quelle on passe du­rant le sé­jour. On y vi­site son château avant une pro­me­nade le long du fleuve et une nuit de som­meil bien mé­ri­tée.

Jour 3

Voi­là l’in­con­tour­nable tou­ris­tique dans les High­lands: le Loch Ness et (qui sait?) son lé­gen­daire monstre. Le plus connu des lochs (lacs) n’est, à nos yeux, pas le plus beau. Cer­tains vous conseille­ront de faire le tour du loch en voi­ture (plu­sieurs heures de route), mais on vous sug­gère plu­tôt d’al­ler dans les ruines de l’Ur­qu­hart Castle, sur la rive ouest, pour ad­mi­rer le point de vue tout en consa­crant le reste de la jour­née à d’autres beau­tés.

Par­mi elles, à une heure du Loch Ness, l’un des plus splen­dides châ­teaux du pays. Point de jonc­tion entre trois lochs, le Ei­lean Do­nan Castle vaut une vi­site, mais les dif­fé­rents pay­sages qui l’en­tourent rem­portent de loin la palme.

Le soir, on dort à Plock­ton, vil­lage à 30 mi­nutes de route du château et si­tué au bord du loch Car­ron.

Jour 4

Il est temps de tra­ver­ser le pont et de dé­cou­vrir le tré­sor des High­lands: l’île de Skye. L’une des meilleures lo­ca­li­tés pour pas­ser son sé­jour reste Por­tree. Ce vil­lage de pê­cheurs offre de nom­breux res­tau­rants où l’on pour­ra dé­gus­ter des pro­duits de la mer de qua­li­té.

Une fois les va­lises po­sées, on part pour une ran­don­née qui nous em­mène jus­qu’au Old Man of Storr. Ce «vieil homme» est en réa­li­té un mo­no­lithe qui do­mine une col­line ro­cheuse. Il n’est pas la seule ré­com­pense: la vue sur la val­lée et les cours d’eau laissent un sou­ve­nir im­pé­ris­sable.

Jour 5

Di­rec­tion le sud-ouest de l’île pour une autre ran­don­née à la dé­cou­verte des Fai­ry Pools, au pied de l’im­po­sant mas­sif des Cul­lins où le brouillard aime s’ac­cro­cher. Le bruit des cas­cades et leur as­pect cris­tal­lin ra­fraî­chissent. Cer­tains ran­don­neurs n’hé­sitent pas à s’y bai­gner, en­tou­rés d’un pay­sage qui rap­pelle ce­lui du Sei­gneur des an­neaux.

On re­prend en­suite la voi­ture pour re­mon­ter vers le nord, à Neist Point. L’as­cen­sion de cette fa­laise re­cou­verte d’herbe n’est pas de tout re­pos. Mais une fois ar­ri­vé, quelle vue, sans ou­blier l’in­croyable bruit des vagues!

Jour 6

On passe une par­tie de sa jour­née au Clan Do­nald Skye, un do­maine du sud de l’île, pour flâ­ner dans son im­mense jar­din et dé­cou­vrir le «sque­lette» d’un château, dont il ne reste presque que les quatre murs d’en­ceinte.

Tou­te­fois, l’at­trait prin­ci­pal de­meure le mu­sée. Il per­met de connaître l’his­toire des «High­lan­ders» et, d’une ma­nière gé­né­rale, celle des Écos­sais. Vous en ap­pren­drez même beau­coup sur le kilt et la cor­ne­muse.

Avant de ren­trer à Por­tree, on fait un dé­tour par Kilt Rock. Ces fa­laises ver­ti­gi­neuses vous per­met­tront no­tam­ment de voir une cas­cade se je­ter dans la mer: un bon­heur.

Jour 7

On quitte l’île de Skye. Une der­nière mer­veille nous at­tend à trois heures de route: la val­lée vol­ca­nique de Glen Coe.

Lorsque le brouillard dé­cide d’être de la par­tie, ces mas­sifs re­vêtent un as­pect me­na­çant. Leur beau­té ne peut faire ou­blier un évé­ne­ment san­glant de l’his­toire écos­saise: l’as­sas­si­nat de di­zaines de fa­milles consi­dé­rées comme re­belles par les sol­dats du roi d’An­gle­terre. Autre anec­dote: l’im­pres­sion­nant pay­sage a ser­vi de cadre au fi­nal du film Sky­fall.

On re­prend la voi­ture pour se rendre à l’aé­ro­port Édim­bourg, à un peu plus de deux heures.

Le château Dun­not­tar.

Neist Point.

La dis­til­le­rie Glen­fid­dich, à Duff­town.

Kilt Rock, dans les High­lands.

Le château Ei­lean Do­nan.

Vue de­puis le Old Man of Storr, sur l’île de Skye

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.