60 mu­si­ciens et 40 cho­ristes in­ter­pré­te­ront des mu­siques de jeux vi­déo

Un en­semble mu­si­cal clas­sique de 60 mu­si­ciens, ac­com­pa­gné par un choeur de 40 voix, in­ter­pré­te­ra la mu­sique de 16 jeux vi­déo fa­bri­qués au Qué­bec avec les As­sas­sin’s Creed, Mor­bus De­li­rium, Bat­man Ar­kham Origins et Child of Light, com­po­sée par Coeur de pir

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE - Yves Le­clerc

Le Montreal Or­ches­tra Com­pa­ny, sous la di­rec­tion du chef Alain Tru­del, in­ter­pré­te­ra la se­maine pro­chaine à Qué­bec et à Mon­tréal, 16 mouvements mu­si­caux is­sus de 16 jeux vi­déo. Alain Tru­del est le di­rec­teur ar­tis­tique de l’Or­chestre sym­pho­nique de La­val.

On pour­rait croire que la mu­sique des jeux vi­déo est une sé­rie de bips et de so­no­ri­tés élec­tro­niques, mais c’est loin d’être le cas.

«J’ai bien hâte d’en­tendre Child of Light, qui, sur le jeu d’Ubi­soft, est in­ter­pré­tée seule au pia­no par Coeur de pi­rate, pas­ser par un or­chestre sym­pho­nique de 60 mu­si­ciens et 40 cho­ristes. Ça va être quelque chose de su­perbe. C’est un concert qui risque d’être pas mal in­té­res­sant», a lais­sé tom­ber, lors d’un en­tre­tien, De­nis Talbot, ani­ma­teur, spé­cia­liste des jeux vi­déo et porte-pa­role de l’évé­ne­ment.

Les ama­teurs vont en­tendre, en ex­clu­si­vi­té, la mu­sique du jeu Mass Ef­fect An­dro­me­da qui va être lan­cé en mars.

PORTE D’EN­TRÉE

Ces concerts, ex­plique-t-il, de­viennent aus­si une porte d’en­trée, pour les ama­teurs de mu­sique, dans l’uni­vers des jeux vi­déo.

«Il y a peut-être des grands ama­teurs de mu­sique sym­pho­nique qui vont trou­ver ça bien cool et qui vont, je le sou­haite, s’adon­ner aux jeux après», a-t-il in­di­qué.

Comme les ama­teurs de jeux vi­déo pour­raient s’in­té­res­ser, par la suite, à la mu­sique clas­sique et al­ler à des concerts de mu­sique sym­pho­nique.

«Il faut être cu­rieux dans la vie, ou­vrir ses ho­ri­zons et ne pas se li­mi­ter à un seul truc. On peut être sur­pris et se dé­cou­vrir de nou­veaux goûts et de nou­velles pas­sions», a-t-il men­tion­né.

UN ART

Le spé­cia­liste se sou­vient d’une ex­pé­rience dont il avait été té­moin à New York. Des consoles de jeux avaient été ins­tal­lées dans des bi­blio­thèques à tra­vers un par­cours de type chasse au tré­sor pour que les jeunes fouillent dans les dif­fé­rents lieux de la bi­blio­thèque.

«L’ac­ti­vi­té per­met­tait aux jeunes de dé­cou­vrir des jeux et c’était quoi une bi­blio­thèque», a-t-il ra­con­té.

De­nis Talbot a hâte d’en­tendre les dif­fé­rents ar­ran­ge­ments mu­si­caux, de vivre cette mu­sique et d’en­tendre la ré­ac­tion des gens, lors­qu’ils vont re­con­naître les thèmes des dif­fé­rents jeux.

«La mu­sique, ex­plique-t-il, est aus­si im­por- tante dans un jeu que les per­son­nages. Joue à un jeu, en­lève la mu­sique, si c’est pos­sible, et c’est comme al­ler dans une dis­co­thèque où tu re­gar­de­rais les gens dan­ser sans mu­sique.» Il ra­conte avoir fait le test, à son émis­sion Ra­dio Talbot, dif­fu­sée sur ra­dio­tal­bot.tv, de mettre trois mu­siques dif­fé­rentes sur le même vi­suel. «Ça change du tout au tout. Ar­ri­ver à trou­ver la bonne toune sur les bonnes images, c’est un art», a-t-il in­di­qué. Les pro­fits de ces deux spec­tacles se­ront versés à La Guilde des dé­ve­lop­peurs de jeux vi­déo in­dé­pen­dants du Qué­bec, or­ga­nisme à but non lu­cra­tif, der­rière cet évé­ne­ment, qui a pour mis­sion d’ai­der les pe­tits et moyens stu­dios qui oeuvrent dans l’in­dus­trie du jeu vi­déo et de leur of­frir des res­sources. L’Odys­sée mu­si­cale du jeu vi­déo 2016 est pré­sen­tée le 9 dé­cembre à la Mai­son sym­pho­nique de Mon­tréal et le 11 dé­cembre au Pa­lais Mont­calm à Qué­bec.

ODYS­SÉE MU­SI­CALE

De­nis Talbot

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.