LES BOU­GON C’EST UN EXU­TOIRE»

- FA­BIENNE LA­ROUCHE

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Maxime De­mers Le Jour­nal de Montréal maxime.de­mers @que­be­cor­me­dia.com

Avec son ton sub­ver­sif et son humour vul­gaire et ir­ré­vé­ren­cieux, la sé­rie té­lé Les Bou­gon: c’est aus­si ça la vie! n’avait lais­sé per­sonne in­dif­fé­rent lors de sa dif­fu­sion il y a plus de dix ans, pro­vo­quant de nom­breux scan­dales et contro­verses. Ti­rant sur tout ce qui bouge, le film Vo­tez Bou­gon de­vrait sus­ci­ter le même genre de ré­ac­tion, se­lon la pro­duc­trice Fa­bienne La­rouche.

« Les Bou­gon, c’est un exu­toire», lance Fa­bienne La­rouche qui avait pro­duit la sé­rie à l’époque et qui pro­duit main­te­nant le film.

«Je crois qu’avec tout ce qu’on a vé­cu ces der­nières an­nées avec les com­mis­sions d’en­quête, le tra­fic d’in­fluence, le co­pi­nage et là Vaillancourt qui entre en pri­son, ça va faire du bien de rire de tout ce­la. L’am­biance est tel­le­ment mo­rose en ce mo­ment que je crois que le film peut ser­vir de thé­ra­pie col­lec­tive. Les gens vont pou­voir pas­ser une heure et de­mie à rire, et à ré­flé­chir en même temps. Le film parle beau­coup de nous, pour le meilleur et pour le pire.»

Aus­si, comme Ré­my Gi­rard, Fa­bienne La­rouche croit que le ti­ming est par­fait pour le re­tour des Bou­gon à l’écran: «Dans le contexte ac­tuel, avec l’élec­tion de Trump, la mort de Fi­del Cas­tro et l’his­toire que Ram­bo Gau­thier se lance en po­li­tique, ce film-là a pris un élan for­mi­dable. C’est comme la tem­pête par­faite», ob­serve-t-elle.

«Il y a douze ans, quand on avait mon­tré les pre­miers épi­sodes des Bou­gon aux jour­na­listes, on avait mis le Qué­bec à feu et à sang. Ça s’était re­trou­vé sur la une des jour­naux. Et chaque se­maine, il y avait une nou­velle contro­verse pro­vo­quée par la dif­fu­sion d’un épi­sode. Les Bou­gon étaient dé­jà sub­ver­sifs, vul­gaires et ir­ré­vé­ren­cieux. Et ils le sont en­core au­jourd’hui!»

CI­NÉ­MA­TO­GRA­PHIQUE

En en­tre­vue, les au­teurs Fran­çois Avard et Jean-Fran­çois Mer­cier disent avoir adap­té leur écri­ture en pré­co­ni­sant une ap­proche plus ci­né­ma­to­gra­phique.

«On ne vou­lait pas que ça res­semble à trois épi­sodes des Bou­gon col­lés en­semble, sou­ligne Fran­çois Avard.

En re­vanche, ils ont es­sayé d’être aus­si mor­dants, si­non plus, que dans la sé­rie.

«Je me sou­viens que quand on a pré­sen­té une pre­mière ver­sion du scé­na­rio du film à Fa­bienne, elle pen­sait que c’était une joke tel­le­ment on était al­lé loin (dans le sub­ver­sif)», ra­conte Jean-Fran­çois Mer­cier.

«Au fi­nal, c’est à peu près le même film qui sort cette se­maine même si on a dû en­le­ver quelques gags qui al­laient un peu plus loin. Ça reste les Bou­gon.»

Le réa­li­sa­teur de Vo­tez Bou­gon,

Jean-Fran­çois Pou­liot ( La gran

de sé­duc­tion, Les 3 P’tits Co­chons 2), a aus­si ap­por­té son re­gard de ci­néaste au film: «Quand on m’a fait lire le scé­na­rio de Vo­tez Bou­gon, j’ai tout de suite sen­ti qu’il y avait un film là», sou­ligne le ci­néaste qui était dé­jà fan de la sé­rie à l’époque.

«Ma grande crainte, c’était que faire un film re­pré­sente un tout autre dé­fi que faire un épi­sode de 20 mi­nutes. Il faut que l’his­toire soit as­sez so­lide pour te­nir pen­dant 90 mi­nutes. On a donc beau­coup tra­vaillé à peau­fi­ner cer­tains as­pects du ré­cit, dont la fin, mais il y avait dé­jà dans le scé­na­rio tous les élé­ments d’une bonne co­mé­die, avec, bien sûr, l’in­tel­li­gence du pro­pos. Et quand on re­garde tout ce qui se passe dans l’ac­tua­li­té, ces jours-ci, notre film res­semble plus à un re­por­tage qu’à une farce po­li­tique!»

Les pro­duc­teurs Fa­bienne La­rouche et Mi­chel Tru­deau

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.