Tout remuer pour trou­ver un nom

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA -

Ar­ti­cu­lé au­tour d’un mé­de­cin qui s’acharne à trou­ver le nom d’une femme trou­vée morte après qu’il eut re­fu­sé de lui ou­vrir la porte de son ca­bi­net pas­sé la fermeture, La fille in­con­nue, des frères Jean-Pierre et Luc Dar­denne, est un drame sur la culpa­bi­li­té qui touche la cible à plu­sieurs ni­veaux.

Tant dans son vo­let en­quête, ré­vé­la­teur de se­crets que cer­tains pro­ta­go­nistes veulent pro­té­ger, que dans la mise en exergue, ty­pique des Dar­denne, de la vie quo­ti­dienne des dé­fa­vo­ri­sés de la so­cié­té.

À cet égard, les frères ne manquent pas de se col­ler à l’ac­tua­li­té alors que se pré­sente aus­si, en toile de fond, la crise des mi­grants, ame­née sub­ti­le­ment.

En cours de route, il y a quelques pé­riodes de flot­te­ment, des mo­ments où on se dit que la Jen­ny (Adèle Hae­nel, à la hau­teur) va très loin, par­fois même à ses propres risques. À cet ef­fet, on pour­ra concé­der que

La fille in­con­nue n’est pas du même ca­libre que les longs mé­trages qui ont va­lu aux ci­néastes belges de fi­gu­rer maintes fois au pal­ma­rès can­nois. Ce­la étant dit, un Dar­denne, même mi­neur, vole ai­sé­ment au-des­sus de la mê­lée.

Adèle Hae­nel dans une scène du film La fille

in­con­nue, des frères JeanPierre et Luc Dar­denne.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.