LUKAS GRA­HAM EN 6 POINTS

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE - Anne-Ma­rie Lobbe Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

L’un des gros «phé­no­mènes» de 2016 a été la dé­cou­verte par le monde en­tier du band da­nois Lukas Gra­ham. Son as­cen­sion a été ful­gu­rante et spec­ta­cu­laire. Un suc­cès qui s’ex­plique en quelques points seule­ment…

1 Trois. Voi­là le nombre de no­mi­na­tions que Lukas Gra­ham a dé­cro­chées aux Gram­my Awards. Pas si mal pour une for­ma­tion qui, il y a quelques mois, ten­tait de per­cer en Amé­rique du Nord. En fé­vrier pro­chain, sa chan­son 7 Years pour­rait bien être nom­mée la pièce de l’an­née…

2 Anec­dote: Lukas For­ch­ham­mer, le chan­teur, était en train de chan­ger la couche de sa fille lors­qu’il a été mis au cou­rant de ces no­mi­na­tions!

3 80 $. C’est ce qu’a coû­té le mi­cro uti­li­sé pour en­re­gis­trer la chan­son 7 Years qui, pour sa part, a été com­po­sée en trois heures et de­mie.

4 Le groupe Lukas Gra­ham a vu le jour en 2011, au Da­ne­mark. Outre le chan­teur, la for­ma­tion ac­tuelle est consti­tuée de Mark Fal­gren (le bat­teur), Ma­gnus Lars­son (le bas­siste) et Mor­ten Ris­torp (le cla­vié­riste).

5 Son pre­mier al­bum épo­nyme a été lan­cé en 2012, dans son pays na­tal, mais ce n’est qu’en avril 2016 qu’il a fait son che­min jus­qu’en Amé­rique du Nord.

6 D’ailleurs, lors de leur pre­mier pas­sage au Ca­na­da, les gars ont eu énor­mé­ment de plai­sir à s’amu­ser avec les jour­na­listes en en­tre­vues, avec de pe­tits bâ­tons de ho­ckey et une balle à la main. Des mu­si­ciens terre-à-terre, res­pec­tueux et amu­sants: voi­là, en par­tie, le se­cret du suc­cès de Lukas Gra­ham!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.