LUXE TOUT-IN­CLUS POUR LA FA­MILLE

Qui n’est pas re­ve­nu de Walt Dis­ney World avec le be­soin de prendre congé pour se re­po­ser de ses va­cances? De­puis l’ou­ver­ture du com­plexe hô­te­lier Nickelodeon à Punta Cana, en mai der­nier, plus be­soin de faire de com­pro­mis entre un maxi­mum de di­ver­tis­seme

Le Journal de Quebec - Weekend - - VACANCES - NICKELODEON DE PUNTA CANA Ma­rie Pou­part

Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Pen­dant que la mar­maille ren­contre Do­ra, Pat’ Pa­trouille et d’autres per­son­nages de ses des­sins ani­més fa­vo­ris et s’élance dans les glis­sades du parc aqua­tique, les adultes pro­fitent d’ex­pé­riences cu­li­naires ins­pi­rées du cé­lèbre El Bul­li de Bar­ce­lone. Car le Nickelodeon Ho­tels & Re­sorts Punta Cana a beau sor­tir tout droit des stu­dios de la chaîne de té­lé pour en­fants du géant mé­dia­tique Via­com, le com­plexe est aus­si une ex­ten­sion du groupe hô­te­lier Ka­ris­ma, connu pour sa haute gas­tro­no­mie.

Si­tué à en­vi­ron 40 mi­nutes de route de l’aé­ro­port, le com­plexe borde le sable do­ré et l’eau tur­quoise d’Uve­ro Alto, l’une des plages les moins dé­ve­lop­pées de Punta Cana. D’ailleurs, les rares hô­tels du sec­teur ac­cueillent en ma­jo­ri­té une clien­tèle adulte et bien nan­tie. De taille mo­deste (208 chambres), le Nickelodeon ne souffre pas de la sur­po­pu­la­tion qui af­flige de nom­breux tout-in­clus du sud. Fi- ni la course aux chaises longues sur la plage à 6 h du ma­tin et l’at­tente aux res­tos! Le jour, l’am­biance dé­con­trac­tée est ponc­tuée d’une mu­sique zen et ja­mais trop criarde. La Ma­ca­re­na, non mer­ci! Et parce qu’on sé­journe dans un cinq étoiles, la so­no par­faite est dif­fu­sée par des sys­tèmes Bose! En soi­rée, le calme règne sur le site. On en pro­fite pour cap­ter la féé­rie des lu­mières au­tour des pis­cines, ma­gni­fique!

SUITES POUR TOUS

Avec sept types d’hé­ber­ge­ment, tout le monde y trouve son compte. Et cha­cun pro­fite de nui­tées luxueuses, que ce soit dans une suite in­time avec sé­jour, amé­na­gée comme un loft, dans une chambre fa­mi­liale avec ter­rasse et la­gon pri­vé don­nant sur la pis­cine prin­ci­pale du site ou dans une villa ex­clu­sive avec pis­cine à dé­bor­de­ment. On peut aus­si dor­mir dans un ana­nas géant, ré­plique de la de­meure de Bob l’Éponge! Psitt... les ama­teurs de bains de so­leil sur la plage se­ront aux pre­mières loges en op­tant pour une chambre dans les bâ­ti­ments nu­mé­ros 1 et 2.

Toutes les suites af­fichent une dé­co épu­rée et sont équi­pées de mo­bi­lier haut de gamme, comme une bai­gnoire au­to­por­tante et une ca­bine de douche avec tête de pluie. Çà et là, on note des ac­cents évo­quant la marque Nickelodeon, mais les touches oran­gé et li­mette sont dé­cli­nées sous forme de chouettes vases et de re­pose-pieds en forme de bal­lons di­ri­geables.

PA­RA­DIS DES FOO­DIES

La pré­sence des bons­hommes ani­més et des em­blèmes de Nickelodeon, comme la gé­la­tine gluante vert fluo dé­ver­sée sur la tête des ve­dettes lors du ga­la de la chaîne té­lé, de­meure dis­crète dans les zones pu­bliques du site. Sans doute parce que l’hô­tel par­tage ses huit res­tos et son spa avec son voi­sin, le Sen­sa­to­ri, un centre de vil­lé­gia­ture bri­tan­nique des­ser­vant une clien­tèle adulte. À ce

titre, les tables du Kit­chen 23 by le Chique, où l’on sert une cui­sine du mar­ché, sont ré­ser­vées aux 18 ans et plus. Pour un re­pas en tête-à-tête, on fait gar­der les pe­tits dans la zone de jeux et de bri­co­lage Just Kid­din’.

Avec un dé­jeu­ner en com­pa­gnie des Pat’ Pa­trouille et de Do­ra à la salle à man­ger Zest et un sou­per d’as­tro­naute au Spa­ce­wal­ker, les pe­tits ne sont pas en reste. À ne pas man­quer: les bur­gers pré­pa­rés mi­nute au BRGRS.PH, les smoo­thies du bar de plage (par­mi les meilleurs que nous n’ayons ja­mais goû­tés) et le lunch de la can­tine Fres­co qu’on com­mande sans quit­ter la pis­cine!

LE ROYAUME DE PE­TITS PLUS

De nom­breux pe­tits dé­tails ajoutent à l’ex­pé­rience de dé­tente dont: l’im­pec­cable pro­pre­té du site et de la plage, la salle de jeux vi­déos créée sur me­sure pour pré­ados, les jouets pour le sable et la res­tau­ra­tion à la chambre 24 heures sur 24.

Parce qu’on ne passe pas les va­cances dans sa suite, un concierge voué à chaque chambre se charge de ré­ser­ver la ca­bine de plage avec lit et vue im­pre­nable sur l’At­lan­tique, la sau­cette en fa­mille dans la ri­vière sau­vage au parc aqua­tique ou la le­çon de tennis.

Il ne reste qu’à se ba­di­geon­ner de crème so­laire et es­pé­rer que la ré­cep­tion Wi-Fi va­cille un peu (car elle était par­faite tout le long du sé­jour), his­toire de vrai­ment dé­cro­cher...

Étant don­né le nombre res­treint de clients au Nickelodeon, on ne se bous­cule pas au parc aqua­tique. Même qu’on a l’im­pres­sion de s’amu­ser dans un mi­ni-Dis­ney rien qu’à soi!

Une pis­cine qui in­vite à la dé­tente.

Avec des en­trées USB à même les prises élec­triques, une clô­ture de sé­cu­ri­té in­té­grée à la porte-fe­nêtre, des pous­settes et pe­tits pots Ger­ber dis­po­nibles gra­tui­te­ment, les suites sim­pli­fient la tâche aux pa­rents voya­geant avec des tout-pe­tits et des ados gad­ge­to­philes.

Les chambres du pre­mier étage et leur ac­cès à une pis­cine.

Dé­cor yin et yang au bar à vin Vi­no Vi­no. D’un cô­té, on si­rote un verre dans une zone im­ma­cu­lée, de l’autre, on dis­pute une par­tie de billard dans un écrin noir et ca­pi­ton­né, digne d’un club pri­vé.

Dor­mir dans un ana­nas, pour­quoi pas?

RÉ­PU­BLIQUE DO­MI­NI­CAINE

PUNTA CANA

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.