AU SICHUAN, LES TÊTES DE LA­PIN RÉGALENT LES GOUR­METS

Le Journal de Quebec - Weekend - - VACANCES -

AFP | Les pe­tits crânes, aux larges or­bites et in­ci­sives saillantes, craquent sous les doigts des convives qui en sucent le conte­nu: om­ni­pré­sente dans les res­tau­rants du Sichuan, la tête de la­pin est là-bas si po­pu­laire que la pro­vince chi­noise en im­porte dé­sor­mais de France.

Au «Shuan­gliu Lao­ma Tu­tou» («Têtes de la­pin fa­çon ma­man»), en­seigne ré­pu­tée de Cheng­du, ca­pi­tale de la grande pro­vince du sud-ouest de la Chine, des di­zaines de clients ouvrent de leurs mains gan­tées les crânes im­pré­gnés de sauce, en as­pirent avi­de­ment la cer­velle et en gri­gnotent les joues, avec des gro­gne­ments de plai­sir.

La gastronomie chi­noise ne ré­pugne pas à mettre en va­leur ces par­ties — cous et becs de ca­nard, pattes de pou­let, têtes et tripes de tous ani­maux — que les Oc­ci­den­taux jettent vo­lon­tiers au re­but.

Se­lon la fé­dé­ra­tion chi­noise de cu­ni­cul­ture, la Chine consomme chaque an­née en­vi­ron 500 mil­lions de têtes de la­pin — dont 200 à 300 mil­lions au Sichuan.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.