UN PRIX HOM­MAGE POUR LYSE LAFONTAINE

«Sur­prise et ho­no­rée»: c’est ain­si que s’est sen­tie la pro­duc­trice des films Lau­rence Any­ways et La pas­sion d’Au­gus­tine, Lyse Lafontaine, en ap­pre­nant qu’elle se­ra la ré­ci­pien­daire du premier prix Iris Hom­mage qui se­ra re­mis le 1er juin pro­chain lors du G

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Maxime De­mers Le Jour­nal de Mon­tréal maxime.de­mers @que­be­cor­me­dia.com

«Je suis heu­reuse de re­ce­voir ce prix, mais je suis aus­si heu­reuse qu’il soit re­mis pen­dant le Ga­la des ar­ti­sans parce que j’ai tou­jours consi­dé­ré que mon tra­vail de pro­duc­trice se fai­sait dans l’ombre, ex­plique Lyse Lafontaine, jointe la se­maine der­nière à Londres où elle tra­vaille sur le pla­teau de tour­nage de The Death and Life of John F. Do­no­van, le premier film an­glo­phone de Xa­vier Do­lan.

«Je trouve ça bien qu’on se penche un peu sur le mé­tier de pro­duc­teur. Même dans le mi­lieu, les gens connaissent peu notre tra­vail. Sur le pla­teau de tour­nage d’un film, il y a plu­sieurs per­sonnes qui font un tra­vail très pré­cis. Le rôle du pro­duc­teur est plus gé­né­ral. Il doit ac­com­pa­gner l’oeuvre du dé­but à la fin et s’as­su­rer que le ci­néaste soit dans les meilleures condi­tions pos­sible pour réa­li­ser le film qu’il a en tête.»

Lyse Lafontaine oeuvre comme pro­duc­trice depuis une tren­taine d’an­nées. Elle a tra­vaillé sur des films im­por­tants comme Lau­rence Any­ways et Mom­my de Xa­vier Do­lan, La pas­sion d’Au­gus­tine et

Ma­man est chez le coif­feur de Léa Pool et Un di­manche à Ki­ga­li de Ro­bert Fa­vreau (d’après le ro­man de Gil Cour­te­manche).

Le premier film qu’elle a pro­duit? Un cer­tain Léo­lo de Jean-Claude Lau­zon, en 1992.

«J’avais eu la chance de tra­vailler avec Jean-Claude Lau­zon sur cer­taines pu­bli­ci­tés qu’il a réa­li­sées et on s’était bien en­ten­dus, ra­conte la pro­duc­trice.

«Quand il a com­men­cé à écrire Léo­lo, il m’a donc pro­po­sé de pro­duire le film. Ç’a été un plai­sir et un hon­neur de tra­vailler avec lui. Il était si ta­len­tueux.»

DE LAU­ZON À DO­LAN

Par­mi les ci­néastes qui ont mar­qué son par­cours, Lyse Lafontaine cite bien sûr Jean-Claude Lau­zon, mais aus­si Léa Pool et Xa­vier Do­lan.

«Xa­vier et Léa ont été de grandes ren­contres et de grandes dé­cou­vertes pour moi, in­dique-t-elle.

«Pour moi, Léa est une pion­nière de notre ci­né­ma; La pas­sion d’Au­gus­tine est d’ailleurs un des films que j’ai pro­duits dont je suis le plus fière. Quant à Xa­vier, son film Lau­rence Any­ways a été une des pro­duc­tions im­por­tantes de ma car­rière. C’était son premier film à gros bud­get et je consi­dère qu’on y re­trouve tout son uni­vers dans un seul film. J’en suis aus­si très fière.» Le nou­veau Ga­la des ar­ti­sans au­ra lieu le 1er juin pro­chain, soit trois jours avant le Ga­la Québec Ci­né­ma (an­cien­ne­ment la Soi­rée des Ju­tra). Une quin­zaine de prix plus tech­niques se­ront dé­cer­nés pen­dant cette soi­rée.

La pro­duc­trice Lyse Lafontaine lors d’une pro­jec­tion hom­mage du film Léo­lo au FFM en 2012. PHOTO D’ARCHIVES

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.