TIBZ FAIT SA MARQUE AU QUÉ­BEC

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS - PA­TRICK DELISLE-CREVIER

Tibz — Thi­baut Gau­dillat de son vrai nom — connaît un beau suc­cès en France avec la chan­son Na­tion, qui com­mence à se faire une place sur les ondes ra­dio du Qué­bec. Bonne nou­velle : l’ar­tiste pré­voit nous rendre vi­site cet au­tomne !

Tibz, d’où est ve­nue votre en­vie de faire de la mu­sique ?

De mon père, qui écou­tait beau­coup de mu­sique à la mai­son et de qui j’ai ré­cu­pé­ré la vieille gui­tare élec­trique. Je me suis mis à en jouer et à chan­ter ici et là. Je suis alors de­ve­nu un mu­si­cien sal­tim- banque et, de fil en ai­guille, j’ai eu en­vie de faire un pre­mier disque. J’ai réus­si à amas­ser 100 000 $ grâce au so­cio­fi­nan­ce­ment, et me voi­là !

Que pou­vez-vous nous dire à pro­pos de votre pre­mier disque ?

Que j’en suis très fier ! Il est sor­ti en France le 16 juin et il fait son bout de che­min. C’est un disque qui me res­semble ; je le qua­li­fie­rais de « hap­py folk ». Il s’ins­pire beau­coup du folk amé­ri­cain des an­nées 1970. J’écoute Bob Dy­lan, Neil Young, Ray La­mon­tagne, et aus­si des ar­tistes fran­çais comme Ra­phaël, que j’aime beau­coup.

Vous vien­drez au Qué­bec dans quelques se­maines. Que connais­sez-vous de la Belle Pro­vince ?

Rien ou presque, mal­heu­reu­se­ment. J’ai en­ten­du par­ler du si­rop d’érable, et je connais aus­si Sa­fia No­lin, qui m’a été pré­sen­tée par Pomme, une amie qui est aus­si chan­teuse. Ce­la dit, je vais faire mes de­voirs avant d’ar­ri­ver chez vous et me rem­plir les oreilles avec la mu­sique de dif­fé­rents ar­tistes qué­bé­cois. Je n’en­tends que du bien du Qué­bec et j’ai très hâte de le dé­cou­vrir !

Êtes-vous sur­pris du suc­cès de votre chan­son, Na­tion ?

Oui, mais ça me fait tel­le­ment plai­sir ! J’ignore comment elle a réus­si à se tra­cer un che­min jusque chez vous, mais je suis heu­reux de voir qu’elle tra­verse les fron­tières. En créant cette chan­son, je cher­chais à ras­sem­bler les gens et à ap­por­ter un peu de joie, d’es­poir et de so­li­da­ri­té en France, où tout semble si triste avec tout ce qui se passe de­puis quelque temps.

En conclu­sion, pour­quoi le nom Tibz ?

Les gens me sur­nomment ain­si de­puis tou­jours, alors ç’a ra­pi­de­ment été clair pour moi que ç’al­lait être mon nom d’ar­tiste. L’al­bum de Tibz, Na­tion, est of­fert sur iTunes et sur Google Store.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.