DOR­MIR DANS UN NICHOIR D’OI­SEAUX

Le Journal de Quebec - Weekend - - VACANCES - SYLVIE RUEL Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Dor­mir dans un nichoir d’oi­seaux géant ? Quelle idée gé­niale ! C’est au Parc Na­ture de Pointe-aux-Ou­tardes, à 20 km de Baie-Co­meau, sur la Côte-Nord, que l’on peut vivre cette ex­pé­rience unique. On passe la nuit chez le bal­bu­zard pê­cheur, chez le merle bleu, le grand pic…

À l’in­té­rieur des ni­choirs géants, peints aux cou­leurs des oi­seaux et plan­tés au mi­lieu de la fo­rêt, tout est ins­pi­ré des ma­té­riaux qu’uti­lisent les oi­seaux dans la construc­tion de leurs nids. Tables, lits et ar­moires sont confec­tion­nés à par­tir d’ob­jets re­cy­clés et re­com­po­sés, avec une re­mar­quable créa­ti­vi­té. Ces ha­bi­ta­tions sont tel­le­ment jo­lies, tel­le­ment ori­gi­nales qu’y pas­ser une nuit est un vé­ri­table bon­heur !

Et pour­quoi des ni­choirs d’oi­seaux ? « Le site na­tu­rel du Parc Na­ture de Pointe-auxOu­tardes, en bor­dure de mer, est fré­quen­té par de nom­breuses es­pèces d’oi­seaux. J’ai donc eu l’idée de créer des ca­banes d’oi­seaux géantes dans une for­mule prê­tà-cam­per », ex­plique le di­rec­teur du parc, De­nis Car­di­nal. On y a ré­per­to­rié 255 es­pèces, en pé­riode de mi­gra­tion, dont des es­pèces me­na­cées comme le hi­bou des ma­rais.

Au coeur du parc se trouve un jar­din d’oi­seaux, une oeuvre unique créée par M. Car­di­nal lui-même. Les vo­la­tiles ont à leur dis­po­si­tion 300 es­pèces vé­gé­tales en per­ma­cul­ture. On y trouve un hô­tel à in­sectes ain­si qu’une vo­lière à pa­pillons de la Côte-Nord (en évo­lu­tion).

UN EN­DROIT UNIQUE

On vient bien sûr au Parc Na­ture de Pointe-aux-Ou­tardes pour la beau­té na­tu­relle de l’en­droit. Un en­droit unique sur la Côte-Nord, réunis­sant huit éco­sys­tèmes dif­fé­rents, dont la fo­rêt bo­réale, les dunes de sable ain­si qu’un ma­rais sa­lé (le plus grand de la Côte-Nord). Il est pos­sible de dé­cou­vrir cette di­ver­si­té en em­prun­tant les sen­tiers de ran­don­née du parc. Cer­tains choi­si­ront de se joindre à une vi­site gui­dée pour en ap­prendre un peu plus sur les plantes et les oi­seaux qui fré­quentent le ter­ri­toire. D’autres ac­com­pa­gne­ront un bio­lo­giste dans le ma­rais sa­lé, à bord d’un pneu­ma­tique, à la rame ou à mo­teur.

Outre ses ni­choirs d’oi­seaux, le parc offre aus­si de rares es­paces de cam­ping au bord de la mer. L’en­droit est d’une rare tran­quilli­té. Les non-cam­peurs y sont aus­si les bien­ve­nus.

CLIN D’OEIL À LA COM­MU­NAU­TÉ INNUE

Sept com­mu­nau­tés in­nues vivent tout le long de la Côte-Nord. Au Parc Na­ture de Pointe-aux-Ou­tardes, nous fe­rons connais­sance avec mon­sieur Wa­bush, un In­nu de la com­mu­nau­té Pes­sa­mit. Ce der­nier nous ac­cueille dans son ti­pi dé­co­ré de peaux d’ani­maux et nous fait connaître les ac­ti­vi­tés tra­di­tion­nelles de son peuple. Il nous parle de pêche, de chasse, de trap­page, des lé­gendes de son peuple. Cette ac­ti­vi­té a lieu deux fois par jour, sauf les lun­dis et mar­dis.

On vient au Parc Na­ture de Pointe-aux-Ou­tardes pour pro­fi­ter des beau­tés na­tu­relles de l’en­droit. Les vo­la­tiles ont à leur dis­po­si­tion 300 es­pèces vé­gé­tales en per­ma­cul­ture. 10 ki­lo­mètres de sen­tiers pé­destres sillonnent le parc. Des ni­choirs géants peints aux cou­leurs des oi­seaux servent d’hé­ber­ge­ment aux vi­si­teurs.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.