UN SIGNE DU DES­TIN

La ren­contre mar­quante entre Ga­brie­la et un gar­çon pré­nom­mé Louie se pro­duit lors de l’in­ter­ven­tion des pom­piers dans un im­meuble en flammes.

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION -

En en­trant dans l’un des ap­par­te­ments, Ch­ris­to­pher et Ga­brie­la trouvent une femme in­cons­ciente éten­due sur le sol, une se­ringue en­fon­cée dans le pli du coude. Tan­dis que Ch­ris­to­pher la trans­porte hors de l’im­meuble, Ga­brie­la jette un coup d’oeil dans la pièce et aper­çoit un en­fant ca­ché sous une table. Il est tel­le­ment ter­ro­ri­sé qu’il reste fi­gé sur place mal­gré les en­cou­ra­ge­ments de la pom­pière à ve­nir la re­joindre. Il est éga­le­ment ques­tion des pro­blèmes de san­té d’Otis au cours de l’épi­sode. Lorsque Joe ap­prend que son ami n’a pas en­core fait le bi­lan san­guin re­com­man­dé par le mé­de­cin, il es­time qu’il est temps d’em­ployer la ma­nière forte pour l’obli­ger à pas­ser à l’ac­tion. Il ap­pelle Ba­ba, la re­dou­table grand-mère d’Otis. Joe re­gret­te­ra d’être al­lé aus­si loin, car Otis ne veut plus lui adres­ser la pa­role après le dé­part de sa grand-mère.

LA ME­SURE DE LA SOUF­FRANCE

Le der­nier épi­sode de la sai­son met en évi­dence le che­min par­cou­ru par les per­son­nages de la sé­rie au cours des der­niers mois. Par exemple, de­puis ses dé­buts fra­cas­sants à l’ur­gence à la suite du dé­raille­ment de train, Con­nor a pris sa place à l’ur­gence avant de de­ve­nir le pro­té­gé du Dr Da­vid Dow­ney, tan­dis que Sa­rah a com­plé­té sa for­ma­tion mé­di­cale. Les pre­mières images de l’épi­sode nous montrent Sa­rah et Joey au mo­ment où ils passent les portes de l’hô­pi­tal Gaff­ney pour en­tre­prendre leur quart de tra­vail. Quand Joey ap­prend que la mère de Sa­rah n’as­sis­te­ra pas à sa re­mise de di­plômes dans quelques heures, il l’in­vite à sor­tir après la cé­ré­mo­nie. Ils doivent ab­so­lu­ment sou­li­gner ce grand évé­ne­ment ! CHI­CA­GO MED Lun­di 20 h, V

LA MORT EN TROIS ACTES

Le vi­sion­ne­ment des cas­settes vi­déo tour­nées par Ja­kob Ma­ro­si confirme que ce der­nier n’a pas tué Jesse. Lors­qu’on lui de­mande des ex­pli­ca­tions, le cri­mi­nel ad­met qu’il n’a pas pu en­le­ver le gar­çon parce qu’Alan était avec lui. Lorsque Danny l’in­ter­roge, Alan jure qu’il n’a rien à se re­pro­cher, mais l’ins­pec­teur en doute quand le ré­sul­tat de son test d’ADN ré­vèle qu’il n’est pas le père bio­lo­gique de Jesse. Lors d’une vi­site au poste de po­lice, où elle pen­sait trou­ver Mark, Pru fait une dé­cou­verte qui per­met­tra aux en­quê­teurs d’élu­ci­der l’af­faire. L’OMBRE DE JESSE Mar­di 20 h, Ra­dio-Ca­na­da

DES DOM­MAGES PER­MA­NENTS

De­rek se rend dans un hô­pi­tal psy­chia­trique de l’État de New York pour pré­pa­rer Da­ria Sam­sen à té­moi­gner contre le meur­trier qui l’a sé­ques­trée pen­dant 10 mois. Au fil du ré­cit de la femme, on dé­couvre qu’elle a été té­moin des crimes atroces de son tor­tion­naire et qu’au mo­ment de son éva­sion, elle était ac­com­pa­gnée d’une femme qu’elle a été obli­gée d’aban­don­ner der­rière elle. En re­vi­si­tant le drame, Da­ria se sou­vient de dé­tails qui troublent De­rek et qui re­mettent en ques­tion les conclu­sions de l’en­quête. ES­PRITS CRI­MI­NELS Jeu­di 21 h, TVA

CHI­CA­GO FIRE : CA­SERNE 51 Mar­di 21 h, TVA

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.