DE CHE­VAL-SER­PENT AU PLA­TEAU DE DE­NYS AR­CAND

Après avoir pas­sé l’été à en­flam­mer le pe­tit écran avec Che­val-Ser­pent, Alexandre Lan­dry s’ap­prête dé­sor­mais à com­men­cer le tour­nage du Triomphe de l’ar­gent, le très at­ten­du pro­chain film de De­nys Ar­cand. « Je sais que j’ai la chance de de­ve­nir un meilleu

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA -

Le Jour­nal de Mon­tréal bru­no.la­pointe@que­be­cor­me­dia.com

« De­nys Ar­cand est un grand maître ; j’ai vu tous ses films. Je cherche tou­jours à tra­vailler avec des gens qui aiment ce qu’ils font et qui y sont bons. Alors de tour­ner avec lui, c’est toute une chance », pour­suit Alexandre Lan­dry.

Bien qu’il s’es­time choyé d’avoir dé­cro­ché le pre­mier rôle dans ce film qui mar­que­ra le re­tour du cé­lèbre réa­li­sa­teur après une ab­sence de quatre ans, le co­mé­dien est tout de même conscient qu’il s’agit d’un « cou­teau à double tran­chant ».

« C’est le genre de truc avec le­quel tu peux te cas­ser la gueule. Mais, dans le fond, c’est ça qui rend le pro­jet in­té­res­sant et qui me donne la chance de me dé­pas­ser », avance-t-il.

Dans quelques jours seule­ment, Alexandre Lan­dry se glis­se­ra donc dans la peau de Pierre-Paul, un homme dont l’uni­vers est cham­bou­lé lors­qu’il dé­couvre une scène de crime où ont été lais­sés deux sacs rem­plis de billets de banque. Il y don­ne­ra la ré­plique à Louis Mor­ris­sette, à Ré­my Gi­rard et à Ma­ri­pier Mo­rin.

Le tour­nage étant pré­vu jus­qu’en no­vembre, il se peut bien qu’Alexandre Lan­dry re­prenne en­suite du ser­vice au ca­ba­ret Che­val-Ser­pent. Bien que rien ne soit en­core confir­mé, le co­mé­dien confirme qu’il y a « des chances » que la té­lé­sé­rie dif­fu­sée sur Tou.tv connaisse une deuxième sai­son.

DES UNI­VERS DIF­FÉ­RENTS

De­puis qu’il a été ré­vé­lé au gé­né­rique du film Ga­brielle, en 2013, Alexandre Lan­dry a par­ti­ci­pé à des pro­jets ex­trê- me­ment dif­fé­rents les uns des autres. Il a de­puis cam­pé un jun­kie sous la di­rec­tion de Ro­drigue Jean pour L’amour

au temps de la guerre ci­vile, tou­ché à l’hor­reur avec Le Sca­phan­drier et à l’ac­tion avec De Père en flic 2, tout ça avant de se dé­han­cher sur la scène du

Che­val-Ser­pent. Si bien qu’il est pro­bable que plu­sieurs spec­ta­teurs n’aient pas fait le lien entre tous ces dif­fé­rents pro­jets. Une re­marque qui fait sou­rire le prin­ci­pal in­té­res­sé.

« J’aime créer des per­son­nages qui sont des en­ti­tés à part en­tière, bien dif­fé­rentes les unes des autres. J’aime avoir la chance de na­ger dans des eaux dif­fé­rentes à chaque pro­jet », ra­conte le co­mé­dien.

Afin de créer le per­son­nage de Ju­lien dans Che­val-Ser­pent, Alexandre Lan­dry a non seule­ment dû se prê­ter à des séances d’en­traî­ne­ment in­ten­sives, par­fois même à rai­son de deux fois par jour, mais éga­le­ment il a ob­ser­vé une diète très stricte afin de dé­ve­lop­per le phy­sique de l’emploi.

En dé­cro­chant ce rôle, le co­mé­dien a tou­te­fois tôt fait d’éta­blir ses li­mites. Bien que l’in­trigue se dé­roule dans l’uni­vers d’un bar de dan­seurs nus, Alexandre Lan­dry n’ac­cep­tait que la nu­di­té par­tielle.

« Tout a été mis au clair avant le tour­nage. De toute fa­çon, ça cadre mieux avec mon per­son­nage ain­si. Il est un dan­seur contem­po­rain de for­ma­tion qui se re­trouve dans cet uni­vers sim­ple­ment parce que la danse le pas­sionne », ex­plique-t-il.

UN SEXE-SYM­BOLE ?

Et même si sa trans­for­ma­tion phy­sique — et ses dé­han­che­ments — a sus­ci­té de nom­breux com­men­taires en­flam­més de la part de la gent fé­mi­nine sur les ré­seaux so­ciaux, loin de lui l’idée de se lais­ser en­fler la tête par le sta­tut de sexe-sym­bole que lui ont dé­cer­né plu­sieurs ad­mi­ra­trices.

« Ce n’est tel­le­ment pas comme ça que je me vois », s’ex­clame, en riant, Alexandre Lan­dry.

« Je peux com­prendre que le rôle se prête à ça. Mais tout le monde gla­mour qui en­toure le mé­tier, ça ne m’in­té­resse pas du tout. Ce n’est pas pour ces rai­sons que je fais ce mé­tier-là », ajoute-t-il.

Alexandre Lan­dry tient la ve­dette de la sé­rie Che­val-Ser­pent, qui a fra­cas­sé des re­cords d’écoute sur Tou.tv cet été. PHOTO COURTOISIE, RA­DIO-CA­NA­DA

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.