RE­TOUR À L’ÉCOLE

Pour cer­taines per­sonnes, la seule men­tion du mot « ado­les­cence » fait re­mon­ter de dou­lou­reux sou­ve­nirs. Pour d’autres, elle évoque une pé­riode heu­reuse où tout était pos­sible. Sa­rah-Maude Beau­chesne fait par­tie de celles qui af­fichent un large sou­rire qu

Le Journal de Quebec - Weekend - - WEEKEND - Le Jour­nal de Mon­tréal marc-andre.le­mieux @que­be­cor­me­dia.com

C’est à cette époque que Sa­rah-Maude Beau­chesne a dé­cou­vert qu’elle vou­lait de­ve­nir écri­vaine. Une dé­cen­nie plus tard, c’est chose faite. Au­teure du blogue lit­té­raire Les Four­chettes et des ro­mans jeu­nesse Coeur de slush et Lèche-vi­trine, la jeune femme de 27 ans pro­pose au­jourd’hui L’Aca­dé­mie, une sé­rie té­lé réa­li­sée par Ma­rie-Claude Blouin, dans la­quelle elle ra­conte les aven­tures d’Agathe, Ma­rie et Wen­dy, trois amies in­sé­pa­rables qui en­tament leur 5e se­con­daire avec confiance dans un pen­sion­nat al­ter­na­tif pour filles.

L’ar­ri­vée des gar­çons vien­dra tou­te­fois chan­ger bien des choses…

Cette his­toire, Sa­rah-Maude Beau­chesne la por­tait en elle de­puis long­temps. « J’avais en­vie de faire une école weird, confie-t-elle. J’avais cette idée d’une école avant­gar­diste, al­ter­na­tive et par­faite… où j’au­rais sui­vi plein de cours que je n’ai pas eus au se­con­daire, comme des cours de BBQ, des cours de mé­ca­nique, des cours de sexua­li­té sans ta­bous, de dé­ve­lop­pe­ment per­son­nel, etc. Une école libre, di­ri­gée par une femme forte, où tout le monde peut être soi-même. »

SIM­PLI­CI­TÉ

In­ter­prète d’Agathe dans L’Aca­dé­mie, Léa Roy dit éga­le­ment gar­der de beaux sou­ve­nirs du se­con­daire. Bien qu’elle ait dû man­quer beau­coup de cours à cause des tour­nages de Tac­tik, cette sé­rie jeu­nesse de Té­lé-Qué­bec qui s’est éti­rée de 2009 à 2013, la co­mé­dienne s’en­nuie par­fois de cette pé­riode où « tout était plus simple ».

« J’ai en­core la même gang qu’au se­con­daire, ré­vèle l’ac­trice de 19 ans, qui étu­die en com­mu­ni­ca­tion à l’Uni­ver­si­té Con­cor­dia. Rien n’a chan­gé, sauf le stress. Parce que plus on vieillit, plus on est cons­cient de toutes nos res­pon­sa­bi­li­tés. Cette in­no­cence me manque par­fois. »

DES MO­DÈLES

Ren­con­trées au Col­lège No­treDame, une école pri­vée de Mon­tréal où L’Aca­dé­mie a été tour­née cet été, Sa­rah-Maude Beau­chesne et Léa Roy parlent avec beau­coup d’en­thou­siasme des 10 pre­miers épi­sodes du feuille­ton jeu­nesse qui at­ter­ri­ront sur Club illi­co mer­cre­di. Fan fi­nie de Ram­dam quand elle était en­fant, Léa Roy se ré­jouit de jouer un per­son­nage qui ins­pi­re­ra peut-être des mil­liers de jeunes Qué­bé­coises. « Je sais c’est quoi être un jeune qui re­garde une sé­rie d’ados : c’est tom­ber amou­reuse du gars qui joue tel per­son­nage, c’est vou­loir être tel per­son­nage... C’est beau­coup plus qu’une simple émis­sion. Les jeunes re­gardent la té­lé­vi­sion dif­fé­rem­ment du reste du monde. Ils ont beau­coup moins de ju­ge­ments. Ils sont in­ves­tis dans l’his­toire. Ma plus belle mo­ti­va­tion comme ac­trice, c’est de sa­voir qu’il y a des jeunes filles qui vont vou­loir être comme Wen­dy, Ma­rie et Agathe. »

PAS­SER DES MES­SAGES

Quand on de­mande à Sa­rah-Maude Beau­chesne si L’Aca­dé­mie peut être qua­li­fiée de sé­rie « fé­mi­niste », elle ré­pond can­di­de­ment avoir com­pris ce que le terme si­gni­fiait réel­le­ment il n’y a que quelques an­nées, après avoir écou­té un dis­cours d’Em­ma Wat­son.

De son cô­té, Léa Roy semble hé­si­ter. « Sans vou­loir être une sé­rie dite “fé­mi­niste”, ça reste des per­son­nages fé­mi­nins qui se battent pour conser­ver leur iden­ti­té et pour ne pas perdre leur place quand les gars ar­rivent. »

Une chose est sûre, bien qu’elle sou­haite faire pas­ser quelques mes­sages, Sa­rah-Maude Beau­chesne dit n’avoir ja­mais per­du de vue son but pre­mier en écri­vant L’Aca­dé­mie en col­la­bo­ra­tion avec An­na­belle Pois­son, Yan­nick Éthier et Ka­did­ja Haï­da­ra : ce­lui de ra­con­ter des his­toires.

« Je ne vou­lais pas faire une sé­rie fu­tile, ça c’est sûr, sou­ligne l’au­teure. Je vou­lais qu’on ap­prenne des af­faires. Je vou­lais faire une sé­rie qui ras­sure les jeunes et qui ré­pond à leurs ques­tions. Je vou­lais qu’ils voient qu’ils ne sont pas tout seuls à vivre cer­taines choses. » Club illi­co pré­sente L’Aca­dé­mie à comp­ter de mer­cre­di.

L’au­teure de L’Aca­dé­mie, Sa­rah-Maude Beau­chesne, avec son ac­trice prin­ci­pale, Léa Roy.

MARC-AN­DRÉ LE­MIEUX

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.