JUS­TINE ET SA MI­LICE EN EAUX TROUBLES

Si, à la fin de la se­conde sai­son, Jus­tine Lau­rier (Ka­rine Va­nasse) met à la fois la clé dans la porte de Blue Moon et une croix sur les ac­ti­vi­tés cri­mi­nelles de sa so­cié­té pa­ra­mi­li­taire, elle n’est pas au bout de ses peines pour au­tant. Cette fois-ci, sa

Le Journal de Quebec - Weekend - - WEEKEND - CA­RO­LINE VIGEANT

Le pre­mier épi­sode met d’ailleurs très bien la table. Coup de théâtre : on si­mule l’as­sas­si­nat de Jus­tine en pleine rue, afin que celle-ci puisse ma­noeu­vrer sous le ra­dar. Ter­rée dans une cache où elle ins­talle son quar­tier gé­né­ral avec Bob (Pa­trice Go­din), son homme de confiance, elle ras­semble sa loyale mi­lice pour une mis­sion d’im­por­tance – « dan­ge­reuse, se­crète et payante » –, dont on l’a in­ves­tie.

Tous, néan­moins, de­vront na­vi­guer en eaux troubles, puis­qu’au­cun ne tire les fi­celles.

RE­DOU­TABLE MA­NI­PU­LA­TEUR

Par­mi les deux nou­veaux visages qui se greffent à la dis­tri­bu­tion – Ca­the­rine St-Laurent et Da­vid La Haye –, l’un brouille les cartes d’en­trée de jeu. Même si l’ar­ri­vée de Vi­cky Du­clos (Ca­the­rine St-Laurent), une es­pionne et ti­reuse d’élite, donne du fil à re­tordre à Mi­lan Garnier (Éric Bru­neau), son maître d’armes (et amant), c’est sur­tout l’in­quié­tant Vincent Mo­rel (convain- cant Da­vid La Haye), stra­tège oeu­vrant pour les ser­vices se­crets ca­na­diens, qui ins­talle aus­si­tôt son in­fluence.

N’ayant de comptes à rendre à per­sonne, si­non au pre­mier mi­nistre, ce re­dou­table ma­ni­pu­la­teur contrôle l’échi­quier et avance cha­cune de ses pièces sans pré­ve­nir. Rien ne barre la route à ses am­bi­tions, nobles en ap­pa­rence. Son ob­jec­tif ? Em­pê­cher les Amé­ri­cains de pom­per nos ré­serves d’eau po­table pour ali­men­ter le sud-ouest des États-Unis. « L’eau, c’est en­core plus im­por­tant que l’or et le pé­trole », mar­tè­le­ra le stra­tège. Mais à quel prix…

JOUER SUR LES RI­VA­LI­TÉS

Vous l’au­rez de­vi­né, sa quête, ima­gi­née avec doig­té par l’au­teur Luc Dionne ( Dis­trict 31, Omer­tà), se dé­ploie sur fond po­li­tique et crises di­plo­ma­tiques avec nos voi­sins du Sud. Les re­bon­dis­se­ments sont tou­jours au ren­dez-vous, tout comme les « cliff­han­gers », ces fins d’épi­sode que le réa­li­sa­teur Ra­faël Ouel­let maî­trise tout au­tant que son pré­dé­ces­seur Yves-Ch­ris­tian Four­nier.

C’est d’ailleurs ain­si qu’on dé­couvre à quel point Mo­rel joue sur tous les ta­bleaux, al­lant jus­qu’à ti­rer profit de la ri­va­li­té entre Jus­tine et Mi­lan en leur confiant la même mis­sion, sans que l’un et l’autre ne le sachent. Le geste est d’au­tant plus ma­chia­vé­lique que l’ex­perte en ex­plo­sifs n’a pas en­core dé­bus­qué son vio­leur en Mi­lan ni les autres hor­reurs dont il est cou­pable, ne sa­chant pas même si ce­lui-ci est mort ou vif.

Pen­dant ce temps, le pou­voir ten­ta­cu­laire de Mo­rel conti­nue d’agir, op­pres­sant, comme un étau qui se res­serre, même sur l’ac­ti­viste à la langue bien pen­due, Thy­lan Man­ceau (Émile Proulx-Clou­tier).

Ce der­nier re­fait sur­face en pu­bliant un bou­quin sur Blue Moon et on mise d’ailleurs sur ce per­son­nage pour « sen­si­bi­li­ser le pu­blic » à l’ur­gence de pro­té­ger nos eaux.

De gauche à droite : Clau­ter Alexandre, Pa­trice Go­din, Ka­rine Va­nasse, Hu­go Du­bé, Ca­the­rine St-Laurent et Da­vid La Haye.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.