La­beaume pas in­quiet pour l’acha­lan­dage

Le Journal de Quebec - - ACTUALITÉS - DOMINIQUE LE­LIÈVRE

Ré­gis La­beaume ne s’en fait pas avec l’acha­lan­dage au Centre Vi­déo­tron pour le pre­mier match pré­pa­ra­toire du Ca­na­dien contre les Bruins, de­main soir.

« [Il] faut faire la dif­fé­rence entre les par­ties hors con­cours, où les gens ne savent pas qui va jouer. Alors moi aus­si, je me de­mande si je vais ve­nir. Je vais at­tendre de voir qui va jouer. Il y a beau­coup de gens qui at­tendent ça, j’en suis cer­tain », a glis­sé le maire de Qué­bec, hier, en ré­ponse à une ques­tion sur l’en­goue­ment pour ce match.

Con­trai­re­ment aux an­nées pas­sées, la Ville de Qué­bec ac­cueille­ra deux af­fron­te­ments de pré­sai­son du Ca­na­dien en moins de 10 jours. Le tri­co­lore af­fron­te­ra aus­si les Maple Leafs de To­ron­to le 27 sep­tembre.

Se­lon M. La­beaume, des as­sis­tances dé­ce­vantes n’en­ver­raient pas un mau­vais mes­sage à la Ligue na­tio­nale (LNH). « Je com­prends en même temps les en­traî­neurs, c’est un camp d’en­traî­ne­ment, ils veulent don­ner une chance à des ju­niors, […] mais les gens veulent voir des ve­dettes », a-t-il in­di­qué en marge de l’inau­gu­ra­tion de la place Jean-bé­li­veau.

Les pré­cé­dents matchs pré­pa­ra­toires du Ca­na­dien au Centre Vi­déo­tron avaient at­ti­ré 18 259 spec­ta­teurs en 2015 et 17 196 l’an der­nier.

« RIEN À PROU­VER »

Pour sa ri­vale Anne Gué­rette, de Dé­mo­cra­tie Qué­bec, des mau­vaises ventes se­raient un autre échec pour l’am­phi­théâtre, trop dif­fi­cile à ren­ta­bi­li­ser, se­lon elle.

« Ça a l’air dif­fi­cile à le­ver, d’abord on n’a pas d’équipe et les spec­tacles, on a vu aus­si que c’était chan­ce­lant. […] Il va fal­loir qu’on se penche là-des­sus », a-t-elle dé­cla­ré.

De son cô­té, le chef de Qué­bec 21, Jean-fran­çois Gos­se­lin, a dit ne pas croire à la thèse qu’une vente dé­ce­vante des billets en­ver­rait un mau­vais si­gnal, estimant que Qué­bec « n’a plus rien à prou­ver à la Ligue na­tio­nale » et que le suc­cès des évé­ne­ments, « ça ap­par­tient aux pro­mo­teurs ».

« Les gens de Qué­bec veulent ra­voir leur équipe, ça fait as­sez long­temps qu’on at­tend », a-t-il lan­cé en pro­met­tant de faire des « re­pré­sen­ta­tions » au­près de la LNH s’il est élu.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.