La par­fu­me­rie de Wen­dake aux quatre coins du monde

Le Journal de Quebec - - DIMANCHE QUÉBEC - Eli­sa Clou­tier l

Pro­ba­ble­ment un des se­crets les mieux gar­dés de Wen­dake, la par­fu­me­rie au­toch­tone In­vo­ca­tion a le vent dans les voiles. Après avoir fran­chi son propre re­cord de pro­duc­tion de 1000 litres cette an­née, elle ex­porte main­te­nant ses par­fums bien­fai­sants à base de plantes amé­rin­diennes aux quatre coins du globe.

Par­fums cor­po­rels, d’am­biance, huiles es­sen­tielles et sa­vons, tout est créé à la main – de la concep­tion à l’em­bou­teillage – et, sur­tout, de fa­çon 100 % na­tu­relle, à base d’al­cool na­tu­rel de maïs, sans agent de conser­va­tion ni par­fum de syn­thèse.

Com­po­sé à base de ma­cé­ra­tion et dis- tilla­tion de 17 à 28 in­gré­dients de fleurs d’épices et de plantes, chaque par­fum pro­cure ses propres bien­faits à la fois sur le corps et l’es­prit. Et la de­mande ne cesse de croître à l’étran­ger, alors que, lors du pas­sage du Jour­nal à la par­fu­me­rie, des co­lis se pré­pa­raient en di­rec­tion no­tam­ment du Ja­pon, de la Tu­ni­sie, de l’ukraine et des États-unis. « Le pro­duit est très bien connu à l’ex­té­rieur et se re­trouve dans plu­sieurs bou­tiques de pro­duits na­tu­rels », men­tionne Pris­cil­la Ra­cette, di­rec­trice de la com­mer­cia­li­sa­tion de l’en­tre­prise.

POUR LE CORPS ET L’ES­PRIT

Par­mi les sept par­fums, le tout pre­mier créé en 1999, Chiiyaam, du mot al­gon­quien « paix », est is­su des plus an­ciennes re­cettes amé­rin­diennes. Avec des arômes de sauge, de cèdre et de ge­né­vrier, il fa­vo­rise la dé­tente et la re­laxa­tion.

Puis, le Pa­tak­win est, quant à lui, axé sur le foie et la vé­si­cule bi­liaire. Il aide éga­le­ment à gé­rer l’im­pa­tience et la co­lère. Le Is­ku­taau, le Aschiiy, le Yuu­tin et le Ni­piiy aident res­pec­ti­ve­ment la santé du coeur, la di­ges­tion, les voies res­pi­ra­toires et la ves­sie.

INS­PI­RÉ DES GRANDS PARFUMEURS

C’est Aigle Bleu, cha­man tra­di­tion­nel au­toch­tone, qui est à l’ori­gine d’in­vo­ca­tion. L’homme, dans la soixan­taine, crée mi­nu­tieu­se­ment chaque par­fum, ins­pi­ré de la tech­nique de fu­mi­ga­tion tra­di­tion­nelle qui li­bère les bien­faits des plantes par la fu­mée.

« Il a tou­jours été très in­té­res­sé par les plantes et a tou­jours été à l’af­fût des bien­faits des plantes amé­rin­diennes. En 1999, quand la loi sur le ta­bac a in­ter­dit de fu­mer dans les hô­pi­taux, la fu­mi­ga­tion est de­ve­nue in­ter­dite et c’est pourquoi il a créé des par­fums », ra­conte Mme Ra­cette.

C’est d’ailleurs à ce mo­ment qu’est né le Mi­wah, arôme aux pro­prié­tés éner­gi­santes, ser­vant « à re­don­ner de l’éner­gie après un pas­sage à l’hô­pi­tal ».

Son men­tor est un grand par­fu­meur de la ville de Grasse en France, Mi­chel Roud­nits­ka, fils d’ed­mond, qui a créé des fra­grances no­tam­ment pour Ch­ris­tian Dior et Eli­za­beth Ar­den. « En­core au­jourd’hui, M. Roud­nits­ka re­passe sur toutes les for­mu­la­tions », in­dique Mme Ra­cette.

ATE­LIER DE CRÉA­TION

Au cours des pro­chains mois, deux autres par­fums, ceux-ci plus « haut de gamme », se­ront lan­cés. Grâce s’adres­se­ra à la femme, tan­dis que Totem se­ra pour les hommes.

Pour les tout-petits, l’« es­pace dé­cou­verte » est éga­le­ment ouvert en se­maine, où il est pos­sible de créer son propre par­fum. Ré­ser­va­tions re­quises.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.