Mou­rir pour Jé­ho­vah

Le Journal de Quebec - - ACTUALITÉS - RI­CHARD MARTINEAU ri­chard.martineau@que­be­cor­me­dia.com

Quel drôle de rap­port que ce­lui du co­ro­ner Luc Ma­louin sur la mort d’éloïse Du­puis, cette jeune té­moin de Jé­ho­vah qui a per­du la vie après avoir re­fu­sé une trans­fu­sion san­guine...

Comme s’il fal­lait se ré­jouir du fait que ses convic­tions re­li­gieuses aient été res­pec­tées !

VIVE LES CHARTES !

Yé, les amis, grâce à la Charte du père Tru­deau, une bande de zo­zos peuvent nous la­ver le cer­veau !

Ils peuvent nous convaincre qu’on ira en en­fer si on ac­cepte une trans­fu­sion san­guine !

N’est-ce pas une bonne nou­velle ?

Si un homme déses­pé­ré grimpe sur un pont et me­nace de se je­ter en bas, on va en­voyer des flics pour al­ler le cher­cher et l’em­me­ner à l’hô­pi­tal.

Mais si une femme vul­né­rable qui s’est fait rem­plir comme une oie par des zin­zins de­puis sa tendre en­fance dé­cide de se lais­ser mou­rir au bout de son sang pour ne pas dé­plaire à sa secte ou à son ami ima­gi­naire, on va la re­gar­der dé­pé­rir sans le­ver le pe­tit doigt. En plein hô­pi­tal ! « C’est sa dé­ci­sion, faut la res­pec­ter… »

On se re­trouve dans la si­tua­tion com­plè­te­ment sur­réa­liste où des hommes et des femmes de SCIENCE for­més pour sau­ver des vies res­tent im­pas­sibles de­vant une femme qui se laisse mou­rir… tout ça parce que la loi les oblige à res­pec­ter des sot­tises et des ba­li­vernes !

On oblige la rai­son à s’age­nouiller de­vant la foi ! L’in­tel­li­gence à courber l’échine de­vant la bê­tise !

C’est ça, nos fa­meuses chartes : des lois af­fir­mant que la dé­rai­son a pré­séance sur la rai­son ! Que les su­per­sti­tions priment la connais­sance !

Que les fables sont plus im­por­tantes que les faits !

Et il fau­drait s’en ré­jouir ? Van­ter la sa­gesse de nos chartes ?

Nos lois font la gé­nu­flexion de­vant les re­li­gions.

GRAN­DIR DANS LA PEUR

Pour l’émis­sion Les Francs-ti­reurs à Té­lé-qué­bec, j’ai dis­cu­té pen­dant deux heures avec trois an­ciens membres des té­moins de Jé­ho­vah.

Des gens qui ont été éle­vés dans la peur, l’igno­rance, l’obs­cu­ran­tisme.

Des jeunes qui de­vaient faire du porte-à-porte avec leurs pa­rents, qui ne pou­vaient fré­quen­ter des non­membres, qui ne cé­lé­braient pas Noël, qui étaient en­cou­ra­gés à croire toutes sortes de ba­li­vernes…

Com­ment peut-on pen­ser DEUX SE­CONDES que ces gens, une fois de­ve­nus adultes, peuvent avoir un ju­ge­ment éclai­ré lors­qu’on leur de­mande, alors qu’ils pissent le sang, s’ils veulent oui ou non contre­ve­nir à l’un des pré­ceptes les plus fon­da­men­taux de leur re­li­gion ? Ils ne connaissent rien d’autre ! Pen­sez-vous qu’ils vont sou­dai­ne­ment dire : « Ah ben, fuck ma re­li­gion, al­lez-y, trans­fu­sez-moi » ? Voyons ! Ces in­di­vi­dus vul­né­rables n’ont pas be­soin de mé­de­cins et d’in­fir­miers qui « res­pectent » po­li­ment leurs âne­ries. Ils ont be­soin de gens qui vont leur por­ter secours !

Comme on porte secours aux dé­pres­sifs qui sont sui­ci­daires !

BON­JOUR LA LAÏ­CI­TÉ

Après ça, on dit qu’on vit dans une so­cié­té laïque. Yeah, sure ! Nos lois font la gé­nu­flexion de­vant les re­li­gions.

Te­nez, à par­tir du 27 no­vembre, gra­cieu­se­té du mi­nistre fé­dé­ral Marc Gar­neau, les kir­pans mu­nis d’une lame de 6 cen­ti­mètres se­ront per­mis dans les avions !

Alors qu’on ne peut même pas ap­por­ter une bou­teille d’eau ou un tube de crème so­laire !

Mais c’est la re­li­gion, alors…

Éloïse Du­puis

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.