Les re­tards font craindre le pire pour le vieux pont

Le Journal de Quebec - - ACTUALITÉS - MARC-AN­DRÉ GA­GNON

Au rythme où vont les choses, le pont ac­tuel de l’île d’or­léans a le temps de tom­ber avant qu’un troi­sième lien ne soit com­plé­té, craint la dé­pu­tée pé­quiste Agnès Mal­tais.

« Le troi­sième lien, si le bu­reau de pro­jet dit que c’est réa­liste [...] on n’y ar­ri­ve­ra pas avant bien des an­nées… Au moins une di­zaine, si­non une quin­zaine d’an­nées. Le pont de l’île d’or­léans va tom­ber avant », si­gnale la dé­pu­tée de Ta­sche­reau.

Comme le rap­por­tait notre Bu­reau par­le­men­taire, hier, l’oc­troi de plu­sieurs contrats en vue de la construc­tion du nou­veau pont de l’île d’or­léans ac­cuse du re­tard.

« Il y a eu des pe­tits re­tards pour les ap­pels d’offres, c’est vrai. Par contre […], l’échéan­cier de 2024 est tou­jours res­pec­té », a ré­agi la mi­nistre dé­lé­guée aux Trans­ports, Vé­ro­nyque Trem­blay.

OB­JEC­TIF 2024

« Ils avouent tous les re­tards, mais ils disent que ça n’au­ra au­cun im­pact sur la li­vrai­son, a com­men­té Mme Mal­tais. Ça ne se peut pas ! »

Joints par Le Jour­nal, le pré­fet de la MRC de l’île d’or­léans, Jean-pierre Tur­cotte, et le maire de Sainte-pé­tro­nille, Ha­rold Noël, tiennent mor­di­cus à l’échéan­cier de 2024.

« Moi, je tiens en­core à mon pont pro­mis pour 2024. On es­père que le re­tard va être rat­tra­pé. La peur qu’on a, c’est que si on s’aco­quine avec le pro­jet de troi­sième lien, on re­porte ça d’en­core cinq ou dix ans », a com­men­té M. Noël.

« Même si on met des pres­sions, ça n’ira pas plus vite », a lais­sé tom­ber M. Tur­cotte.

« Le fond du pro­blème, c’est en­core une fois l’im­pro­vi­sa­tion to­tale du Par­ti li­bé­ral », re­grette pour sa part le dé­pu­té ca­quiste Éric Caire, qui vou­drait que le pro­jet du pont de l’île d’or­léans re­lève du bu­reau de pro­jet du 3e lien.

Or, les pro­jets sont me­nés par « deux équipes dif­fé­rentes », a confir­mé Mme Trem­blay. « Les deux équipes se parlent », a-t-elle pré­ci­sé.

« On avance. Il n’est pas ques­tion d’at­tendre d’avoir les ré­sul­tats du bu­reau de pro­jet avant de conti­nuer pour le pont de l’île d’or­léans », a as­su­ré la mi­nistre Trem­blay. — Avec la col­la­bo­ra­tion de

Jean-luc La­val­lée

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.