Alerte à la poudre blanche à la cen­trale

Le poste du parc Vic­to­ria éva­cué plu­sieurs heures

Le Journal de Quebec - - ACTUALITÉS - JEAN-FRAN­ÇOIS RA­CINE

Une em­ployée ci­vile a été in­com­mo­dée après avoir été en contact avec une « poudre blanche » qui a pro­vo­qué un dé­ploie­ment ma­jeur des ser­vices d’ur­gence hier à la cen­trale de po­lice du parc Vic­to­ria.

Après une ana­lyse som­maire, il s’agi­rait d’un mé­di­ca­ment, et l’in­ci­dent ne se­rait pas d’ori­gine cri­mi­nelle, a fait sa­voir le SPVQ en fin de soi­rée. La thèse d’un pro­duit ex­plo­sif a été écar­tée. On ignore tou­te­fois pour­quoi la poudre se trou­vait dans l’aire d’ac­cueil de la cen­trale de po­lice.

Un peu avant 17 h, pom­piers et am­bu­lan­ciers se sont di­ri­gés ra­pi­de­ment vers le 275, rue de la Ma­ré­chaus­sée, à Qué­bec. L’im­meuble a été éva­cué, mais pas le sec­teur de la dé­ten­tion.

ÉQUIPE SPÉ­CIA­LI­SÉE

L’équipe spé­cia­li­sée en ma­tières dan­ge­reuses s’est ren­due sur les lieux. La Sû­re­té du Qué­bec a aus­si été aler­tée afin d’ai­der à iden­ti­fier la sub­stance.

La per­sonne en contact a été dé­con­ta­mi­née avant d’être trans­por­tée vers un centre hos­pi­ta­lier. Elle a ob­te­nu son congé très ra­pi­de­ment.

L’équipe de pom­piers, spé­cia­li­sée « Haz­mat », de la ville de Qué­bec, qui est res­pon­sable de la dé­con­ta­mi­na­tion des vic­times, a pu s’exer­cer en pré­vi­sion du G7. En au­cun cas, pen­dant le Som­met, un pa­tient po­ten­tiel­le­ment conta­mi­né ne pour­ra être trans­por­té par am­bu­lance avant sa dé­con­ta­mi­na­tion.

IN­DI­VI­DU IDEN­TI­FIÉ

Une heure après le dé­but de l’in­ter­ven­tion, vers 18 h 05, une voi­ture ba­na­li­sée est ar­ri­vée en trombe. Les po­li­ciers ont aus­si­tôt in­ter­pel­lé un in­di­vi­du après lui avoir lan­cé les me­nottes à ses pieds. Une femme qui se trou­vait à bord du même vé­hi­cule a aus­si été ren­con­trée briè­ve­ment par les en­quê­teurs avant de re­par­tir par ses propres moyens.

Les ca­mé­ras de sur­veillance au­raient cap­té l’image de cet homme qui s’était ren­du plus tôt à la cen­trale. Il est re­ve­nu sur place et les au­to­ri­tés n’ont pris au­cun risque. L’in­di­vi­du n’est pas consi­dé­ré comme sus­pect et il n’a pas été ar­rê­té.

Le match d’ou­ver­ture des Ca­pi­tales de Qué­bec a été lé­gè­re­ment re­tar­dé puisque l’ac­cès au stade dans le sec­teur était un peu plus long qu’à l’ha­bi­tude en raison du large pé­ri­mètre de sécurité.

PHO­TOS JEAN-FRAN­ÇOIS RA­CINE

Plu­sieurs vé­hi­cules d’ur­gence sont in­ter­ve­nus hier à la cen­trale de po­lice de Qué­bec après qu’une em­ployée eut été en contact avec une poudre blanche. En mor­taise, un homme a été in­ter­cep­té par les po­li­ciers, mais n’est pas consi­dé­ré comme sus­pect.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.