Mu­ken­di au­rait omis de dé­cla­rer 475 000 $

L’église Pa­role de vie et sa ré­si­dence per­qui­si­tion­nées

Le Journal de Quebec - - ACTUALITÉS - KATH­LEEN FRENETTE – Avec la col­la­bo­ra­tion de Ni­co­las La­chance

Le pas­teur Paul Mu­ken­di ré­cla­mait à cha­cun de ses fi­dèles « une dîme d’en­vi­ron 10 % de leur propre re­ve­nu », et si l’homme af­fir­mait ga­gner an­nuel­le­ment moins de 13 000 $, les vé­ri­fi­ca­tions de Re­ve­nu Qué­bec pré­cisent qu’il au­rait omis de dé­cla­rer des re­ve­nus ad­di­tion­nels de 475 818 $.

Une tren­taine d’ins­pec­teurs de Re­ve­nu Qué­bec ont per­qui­si­tion­né, hier, le Centre évan­gé­lique et la ré­si­dence de Paul Mu­ken­di, ain­si que la de­meure de Ma­rie-ève Le­page, qui est « la se­cré­taire-tré­so­rière du Mi­nis­tère Paul Mu­ken­di », se­lon le re­gistre des en­tre­prises.

Pa­ral­lè­le­ment à ces per­qui­si­tions, Re­ve­nu Qué­bec a de­man­dé et ob­te­nu de la Cour su­pé­rieure la per­mis­sion de re­cou­vrer im­mé­dia­te­ment les im­pôts non payés de l’homme, qui re­pré­sentent une somme de 212 772 $.

De 2012 à 2016, Paul Mu­ken­di a dé­cla­ré au gou­ver­ne­ment un re­ve­nu moyen de 12 171 $. Or, après avoir fait des vé­ri­fi­ca­tions, Re­ve­nu Qué­bec s’est aper­çu que le pas­teur « s’ap­pro­priait des sommes im­por­tantes » qui étaient des­ti­nées au Centre évan­gé­lique, se­lon ce qui est men­tion­né dans le do­cu­ment de cour dont Le Jour­nal a ob­te­nu co­pie.

En dé­cembre 2017, Mu­ken­di a ten­té de se pré­va­loir du pro­gramme de di­vul­ga­tion vo­lon­taire et il a es­ti­mé « de­voir une somme de 37 500 $ en im­pôt pour les dons re­çus entre 2011 et 2015 ».

Cette di­vul­ga­tion vo­lon­taire a été re­fu­sée par Re­ve­nu Qué­bec, qui es­time qu’elle ne cor­res­pon­dait « ni de près ni de loin aux ré­sul­tats ob­te­nus à la suite de vé­ri­fi­ca­tions ».

Pour jus­ti­fier sa de­mande de re­cou­vre­ment im­mé­diat, Re­ve­nu Qué­bec a rap­pe­lé au tri­bu­nal que l’homme fait face à 14 chefs d’ac­cu­sa­tion cri­mi­nelle pour, entre autres, agres­sions à ca­rac­tère sexuel, ex­ploi­ta­tion sexuelle, agres­sion ar­mée et me­nace de mort.

À L’ÉTRAN­GER

Re­ve­nu Qué­bec a éga­le­ment pré­ci­sé qu’en 2016, Mu­ken­di « a fait l’ac­qui­si­tion d’un ter­rain en Ré­pu­blique po­pu­laire du Con­go avec l’ob­jec­tif d’y construire une ré­si­dence ».

De plus, entre le 17 jan­vier 2012 et le 27 mars 2017, le pas­teur a « ef­fec­tué plu­sieurs tran­sac­tions sus­pectes » et en­voyé « à Lu­bum­ba­shi [en Ré­pu­blique dé­mo­cra­tique du Con­go] des vi­re­ments sus­pects to­ta­li­sant 20358 $ ». Pour cette pé­riode, « les opé­ra­tions sus­pectes qui ont été re­tra­cées par le Centre d’ana­lyse des opé­ra­tions et dé­cla­ra­tions fi­nan­cières du Ca­na­da to­ta­lisent 95 588 $ ».

En outre, entre 2012 et 2017, « plu­sieurs di­zaines de trans­ferts bancaires ont été ef­fec­tués par le dé­fen­deur ou des per­sonnes liées au Centre évan­gé­lique vers la Ré­pu­blique po­pu­laire du Con­go ».

Men­tion­nons éga­le­ment que Mu­ken­di s’est vu re­fu­ser, hier, par le juge Steve Ma­gnan, la per­mis­sion de ra­voir son pas­se­port, le tri­bu­nal es­ti­mant qu’il y a un risque que l’homme tente de fuir la jus­tice.

PHO­TOS STE­VENS LE­BLANC ET D’AR­CHIVES

Re­ve­nu Qué­bec a af­fec­tué une per­qui­si­tion à l’église Pa­role de vie du bou­le­vard Pierre-ber­trand, à Qué­bec, hier. Des po­li­ciers du SPVQ étaient aus­si sur place. La ré­si­dence du pas­teur Paul Mu­ken­di (en mor­taise) a éga­le­ment été per­qui­si­tion­née.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.