Le Car­na­val prêt pour la pro­chaine étape

L’évé­ne­ment re­trouve la san­té fi­nan­cière

Le Journal de Quebec - - ACTUALITÉS - DIANE TREM­BLAY

La der­nière édi­tion du Car­na­val de Qué­bec a connu une hausse de l’acha­lan­dage glo­bal de près de 25 %, ce qui se tra­duit par un sur­plus fi­nan­cier de 300000 $ sur un bud­get an­nuel de 8,9 M$.

Se­lon un son­dage réa­li­sé par la firme SOM, le Car­na­val a en­re­gis­tré 532 090 jours-vi­sites en 2018, par rap­port à 427 000 l’an der­nier.

Dans le creux de la vague, en 2016, le nombre de jours-vi­sites s’éle­vait à peine à 355 190. Le plan de re­dres­se­ment mis en place, il y a trois ans, porte ses fruits, af­firme Mé­la­nie Ray­mond, di­rec­trice gé­né­rale du Car­na­val de Qué­bec.

ÉVO­LU­TION

« Les gens ne voyaient plus le Car­na­val. Même s’il y avait des nou­veau­tés ap­por­tées an­née après an­née, avec le fait que la plu­part des ac­ti­vi­tés avaient lieu sur les plaines d’abra­ham, ils res­taient avec l’idée que ça se res­sem­blait. De­puis le virage fa­mille en­tre­pris en 1996, on était dû pour une évo­lu­tion dans une autre di­rec­tion, et c’est ce qui a été en­tre­pris l’an der­nier », a-t-elle af­fir­mé.

En dé­ga­geant des sur­plus pour la troi­sième an­née consé­cu­tive, le Car­na­val a réus­si à se consti­tuer un fonds de pré­voyance qui lui per­met de pas­ser à la pro­chaine étape.

« On est dans l’évo­lu­tion du pro­jet. Ce­la a été en­tre­pris avec les chan­ge­ments de sites. Pour l’édi­tion 2019, on passe à une étape su­pé­rieure », a-t-elle ajou­té sans en dire plus.

ANA­LYSE

L’ana­lyse ef­fec­tuée par l’ex-di­rec­teur gé­né­ral du Fes­ti­val d’été de Qué­bec, Da­niel Gé­li­nas, qui a été re­te­nu comme consul­tant par le Car­na­val, se­ra dé­voi­lée pu­bli­que­ment avant la fin juin.

« Da­niel a fait un tra­vail de fond très im­por­tant avec son co­mi­té. Il a scan­né les rap­ports fi­nan­ciers, les études d’acha­lan­dage et les “fo­cus groups” pour rem­plir les ob­jec­tifs de son man­dat. On est sur le point de vous dé­voi­ler les dé­tails de cette vi­sion. La seule chose qui n’a pas été re­mise en ques­tion, c’est Bon­homme », a pour­sui­vi Mme Ray­mond.

Par ailleurs, l’in­dice d’at­trac­ti­vi­té du Car­na­val a at­teint 73,7 % lors de la der­nière édi­tion, alors qu’il se si­tuait à 67,9 % en 2017. « À 70 %, on dit dans l’in­dus­trie que c’est éle­vé. Donc, la marque Bon­homme Car­na­val fait son ef­fet », s’est ré­jouie la di­rec­trice.

PHO­TO D’AR­CHIVES, STE­VENS LE­BLANC

Les at­tentes sont grandes par rap­port aux re­com­man­da­tions de Da­niel Gé­li­nas, consul­tant et ex-dg du Fes­ti­val d’été de Qué­bec, qui a été man­da­té pour re­voir la plus grande fête d’hi­ver au monde. Le Car­na­val pro­met de dé­voi­ler les dé­tails bien­tôt.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.