La­beaume veut que toutes les ventes en ligne soient taxées

Le maire sou­haite pro­té­ger les em­plois à Qué­bec

Le Journal de Quebec - - ACTUALITÉS - TAÏEB MOALLA

GA­TI­NEAU | Par sou­ci d’équi­té et dans le but de pro­té­ger les em­plois à Qué­bec, Ré­gis La­beaume juge que les gou­ver­ne­ments su­pé­rieurs de­vraient taxer les ventes en ligne.

« Tous les com­merces en ligne qui vendent ici doivent être taxés comme tous les com­merces à Qué­bec taxent. Il n’y a aucune raison de ne pas taxer. C’est de l’ini­qui­té to­tale pour nos com­mer­çants et ça me­nace des jobs », a sou­te­nu le maire de Qué­bec, hier, en marge des As­sises an­nuelles de l’union des mu­ni­ci­pa­li­tés du Qué­bec (UMQ).

Le pre­mier mi­nistre Couillard a ex­pri­mé une po­si­tion ana­logue lors de son dis­cours de­vant les maires.

« Au Qué­bec, on est le seul gou­ver­ne­ment au Ca­na­da qui a eu le cou­rage de dire que nous al­lions taxer les en­tre­prises comme Net­flix pour pro­té­ger les en­tre­prises cultu­relles », a-t-il rap­pe­lé.

EN­GA­GE­MENT UNA­NIME SUR LA TVQ

Par ailleurs, les chefs des quatre par­tis re­pré­sen­tés à l’as­sem­blée na­tio­nale se sont en­ga­gés à cé­der un point de TVQ aux mu­ni­ci­pa­li­tés s’ils de­vaient être por­tés au pou­voir au soir du 1er oc­tobre.

Le pre­mier mi­nistre Couillard a par­ti le bal en ma­ti­née en pre­nant cet en­ga­ge­ment. Les trois autres chefs de par­ti lui ont em­boî­té le pas en fai­sant la même pro­messe.

« C’est ré­vo­lu­tion­naire. Ça fait des dé­cen­nies que le monde mu­ni­ci­pal ré­cla­mait ça », s’est ex­cla­mé le maire La­beaume.

PRO­CHAIN PACTE FIS­CAL

Le trans­fert de ce point de TVQ pour­rait de­ve­nir réa­li­té dans le pro­chain pacte fis­cal qui doit nor­ma­le­ment en­trer en vi­gueur au 1er jan­vier 2020.

Ce­la re­pré­sen­te­rait 1,3 mil­liard $ qui iraient, an­nuel­le­ment, dans les coffres des mu­ni­ci­pa­li­tés. Il ne s’agit tou­te­fois pas d’ar­gent neuf, puisque le gou­ver­ne­ment ne fe­rait que chan­ger la fa­çon de ver­ser l’ar­gent aux villes.

Par contre, le pre­mier mi­nistre a ex­pli­qué que ce point de TVQ re­pré­sen­te­ra de plus en plus d’ar­gent, au fil des an­nées, grâce à l’ef­fet de la crois­sance éco­no­mique.

« Et ça nous don­ne­ra sur­tout des sommes pré­vi­sibles. Au lieu de tou­jours né­go­cier, ça va être fixe », a in­sis­té le maire La­beaume.

Maire de Qué­bec RÉ­GIS LA­BEAUME

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.