Les Qué­bé­cois plus âgés s’en­dettent plus vite

Se­lon des don­nées d’equi­fax, les per­sonnes de 56 ans et plus ont fait bon­dir la dette des consom­ma­teurs

Le Journal de Quebec - - ARGENT - PHI­LIPPE ORFALI L’étude d’equi­fax dé­montre que seul 1 % des Qué­bé­cois ne paient pas leurs dettes dans un dé­lai de 90 jours ou plus. La pro­por­tion est tou­te­fois plus éle­vée chez les 35 ans et moins.

Chaque heure, le consom­ma­teur qué­bé­cois moyen s’en­dette de 6,89 $, ré­vèle une étude du bu­reau de cré­dit Equi­fax. Fait éton­nant, ce ne sont pas les jeunes, mais bien les plus âgés qui contri­buent le plus à ce phé­no­mène.

C’est pour­tant vrai : de­puis cinq ans au Qué­bec, les deux prin­ci­paux groupes d’âge qui ont fait bon­dir la dette des consom­ma­teurs sont les 56 à 65 ans, qui ont fait croître leur dette de 33,6 %, et les 66 ans et plus, dont la dette a aug­men­té de 57,4 %, dé­montre l’étude pré­pa­rée par Ma­rio Ga­gnier d’equi­fax.

HAUSSE DE L’ENDETTEMENT

« L’endettement des consom­ma­teurs qué­bé­cois au ni­veau du cré­dit à la consom­ma­tion conti­nue de croître au rythme de 35 mil­lions $ par jour, pour une aug­men­ta­tion to­tale de 13 mil­liards $, de mars 2017 à mars 2018, avec une po­pu­la­tion ac­tive de 5,8 mil­lions de consom­ma­teurs. »

Ces don­nées in­cluent les prêts bancaires, les prêts au­to et les pro­duits hy­po- thé­caires. Ces der­niers comptent pour les deux tiers de la dette des Qué­bé­cois.

De­puis cinq ans, l’endettement des consom­ma­teurs qué­bé­cois a connu une hausse de 19,78 %.

L’endettement hy­po­thé­caire, lui, a aug­men­té « à un rythme très ro­buste au pre­mier tri­mestre de 2018 », avec une aug­men­ta­tion de 4,2 % com­pa­ra­ti­ve­ment à la même pé­riode l’an der­nier, note M. Ga­gnier.

BAS TAUX D’IN­TÉ­RÊT

Éco­no­miste chez Des­jar­dins, Hé­lène Bé­gin ajoute par ailleurs que si l’en­det- te­ment aug­mente, les taux d’in­té­rêt de­meurent, eux, très bas.

« Les coûts des mai­sons ont pra­ti­que­ment tri­plé en 15 ans, mais les taux d’in­té­rêt font le mou­ve­ment in­verse. Le plus im­por­tant quand on re­garde l’endettement, c’est la ca­pa­ci­té de paie­ment des gens. Et on ob­serve qu’elle est plu­tôt [bonne] », ex­plique l’éco­no­miste.

PHO­TO FOTOLIA

La dette des Qué­bé­cois de 56 à 65 ans a aug­men­té de 33,6 %, et celle des 66 ans et plus, de 57,4 % de­puis 5 ans.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.