En­core des ré­fec­tions à pré­voir

Le Magazine de l'Île-des-Soeurs - - ACTUALITÉS - DELPHINE BERGERON delphine.bergeron@tc.tc

Mal­gré les ef­forts de l’ar­ron­dis­se­ment, l’aire d’exer­cice ca­nin du parc de La Fon­taine, à L’Île-des-Soeurs, a en­core be­soin de ré­pa­ra­tion. La per­sis­tance de la­cunes amène au fil des mois de plus en plus d’uti­li­sa­teurs à dé­lais­ser l’es­pace ver­du­nois.

Les pro­prié­taires d’un braque al­le­mand de 10 ans, Fran­çois La­fer­rière et Hé­lène Bois­vert, avaient l’ha­bi­tude de ve­nir presque tous les jours au parc à chien du parc de La Fon­taine. Ils ne s’y pré­sentent main­te­nant qu’une fois toutes les deux se­maines.

«C’était mieux avec des vé­gé­taux», es­time M. La­fer­rière, qui constate que le re­cou­vre­ment de sol sa­blon­neux sa­lit abon­dam­ment les bêtes à quatre pattes. Son ani­mal étant à poil court, la si­tua­tion n’est pas si mal pour lui, mais sa conjointe a illus­tré qu’avec un chien de type gol­den re­trie­ver, des amas de sable s’ac­cu­mule dans les longs poils.

Mal­gré les 63000$ in­ves­tis par l’ar­ron­dis­se­ment, la si­tua­tion reste no­tam­ment in­chan­gée pour le drai­nage de l’eau de pluie, l’ab­sence de pou­belles et l’es­pace sous les portes de la clô­ture qui per­mettent aux pe­tits chiens de se sau­ver. Des uti­li­sa­teurs au­raient même ten­té de ré­pa­rer eux-mêmes cer­tains trous pour faire face au pro­blème.

Ils ont tout de même pu consta­ter que la ma­jo­ri­té des clô­tures ont été ré­pa­rées. Les portes qui sé­parent les trois es­paces, un gé­né­ral, un pour les pe­tits chiens et un autre pour les jeux ou les ani­maux non cas­trés, sont éga­le­ment fonc­tion­nelles.

AILLEURS

Mé­con­tents, les usa­gers ren­con­trés sur place la se­maine der­nière com­parent avec dé­so­la­tion leur parc à chien à ceux de la terre ferme et de di­vers quartiers mont­réa­lais. « L’aire d’exer­cice ca­nin de Ro­se­mont, au parc des Pé­li­cans, est ma­gni­fique », es­time Mme Bois­vert.

Le couple consi­dère qu’à la quan­ti­té de taxes qu’il paye, il de­vrait pou­voir pro­fi­ter d’un es­pace mieux en­tre­te­nu et adap­té. Mal­gré tout, il se­rait prêt à payer de leur poche un abon­ne­ment an­nuel si ce­la leur per­met­tait de cor­ri­ger les la­cunes.

(Pho­to : IDS/Ver­dun Heb­do – Delphine Bergeron)

Le ca­niche royal Roxy pro­fite de l’abreu­voir conçu ex­pres­sé­ment pour les be­soins des ca­ni­dés et ré­pa­ré der­niè­re­ment.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.