Ins­pi­rer les jeunes

Le Magazine de l'Île-des-Soeurs - - PETITES ANNONCES CLASSÉES - SO­PHIE POIS­SON so­phie.pois­son@tc.tc

ARTS. Pen­dant l’été, des ado­les­cents ont été ini­tiés à l’art de la mu­rale grâce à une col­la­bo­ra­tion entre l’or­ga­nisme de per­sé­vé­rance sco­laire Tou­jours en­semble et MU, qui trans­forme l’es­pace pu­blic. Après une ren­contre avec l’ar­tiste As­tro, qui des­si­nait sur la rue Hick­son, ils se sont en­suite lan­cé dans la réa­li­sa­tion des trois pan­neaux de leur mu­rale col­lec­tive, au parc Du­quette.

«J’avais pas mal rien à faire chez moi, donc j’ai dé­ci­dé de ve­nir, ra­conte Maxime Gos­se­lin. J’ai vu tra­vaillé As­tro, ça m’a un peu ins­pi­ré parce que je des­sine par­fois, mais sur­tout des pay­sages et là, ce sont des per­son­nages.»

Le gar­çon de 10 ans s’est ren­du tous les après-mi­dis au parc Du­quette, ce qui lui a per­mis de tra­vailler sur deux pan­neaux et de réa­li­ser no­tam­ment un clown. À ses cô­tés, sa soeur Noé­mi Sa­bou­rin-Bra­zeau s’aide de son té­lé­phone pour re­pro­duire l’une des su­pers na­nas de la bande des­si­née du même nom.

«Je des­sine de­puis que je suis jeune, presque tous les jours, des ani­maux de Walt Dis­ney, donc l’ac­ti­vi­té m’in­té­res­sait. Cha­cun a sa tech­nique, alors je me suis ins­pi­rée de la mu­rale à cô­té, mais j’ai mis ma touche per­son­nelle et je suis contente du ré­sul­tat», rap­porte l’ado­les­cente de 16 ans.

Ils ha­bitent à Ville-Émard, mais ils viennent sou­vent dans le parc et ils as­surent qu’ils re­vien­dront voir leurs oeuvres lors­qu’elles se­ront ac­cro­chées sur la rou­lotte.

COL­LA­BO­RA­TION

Ils sont en­vi­ron sept jeunes de Tou­jours en­semble à avoir par­ti­ci­pé à l’ac­ti­vi­té. «Notre ob­jec­tif est de s’as­su­rer que les jeunes ne traînent pas pen­dant l’été, sou­tient la conseillère-res­source pa­rents-élèves, Mé­lis­sa Lan­ge­vin. Les pro­jets d’arts, ce n’est pas ce qu’on fait de plus, donc ça comble un peu notre offre et en plus, ça laisse une trace dans l’ar­ron­dis­se­ment.»

L’or­ga­nisme MU était ve­nu en juin pré­sen­ter la mu­rale d’As­tro lors d’un 5@7 dont le but était d’in­ci­ter les Ver­du­nois à se ré­ap­pro­prier le quar­tier. «La vox po­pu­li a par­lé et les Ver­du­nois ont de­man­dé à ce que l’on peigne la rou­lotte. Ça ren­trait très bien dans notre ate­lier de mé­dia­tion avec les jeunes, donc c’était par­fait», rap­porte Ju­lien Tsu­sicre, édu­ca­teur ar­tis­tique pour MU.

Fi­na­le­ment, le mo­bi­lier reste uni­que­ment deux ans, le temps des tra­vaux. Pour pou­voir gar­der le tra­vail ar­tis­tique dans le temps, les pan­neaux ont été pri­vi­lé­giés.

(Pho­tos: IDS/Ver­dun Heb­do – So­phie Pois­son)

Les jeunes ont com­men­cé par po­ser leurs idées sur pa­pier, puis les ont re­pro­duites au crayon à mine sur le pan­neau, avant de pas­ser à la pein­ture.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.