Les Qué­bé­cois sa­tis­faits de leurs condi­tions de vie

Le Magazine de l'Île-des-Soeurs - - SECTION IMMOBILIÈRE - RÉ­DAC­TION re­dac­tion_­ver­dun@tc.tc

IM­MO­BI­LIER. Les ba­by-boo­mers du Qué­bec sont les plus sus­cep­tibles de se sa­tis­faire de leurs condi­tions de vie au Ca­na­da. Ils sont 11 % à pen­ser ache­ter une nou­velle pro­prié­té dans les cinq pro­chaines an­nées et 12 % à pla­ni­fier d’en ache­ter une à la re­traite. Ce sont les taux les moins éle­vés de toutes les pro­vinces son­dées pour l’en­quête de la firme de cour­tage Royal Le­Page me­née par l’en­tre­mise du pa­nel en ligne de la société Lé­ger.

Ils sont 62 % de Qué­bé­cois nés entre 1946 et 1964 à pré­fé­rer ré­no­ver plu­tôt que d’ache­ter. Ils sont tou­te­fois 16 % à en­vi­sa­ger de vivre dans une ré­si­dence plus petite lorsque leurs en­fants au­ront quit­té le do­mi­cile fa­mi­lial. Le chiffre monte à 27 % à l’ap­proche ou en dé­but de la re­traite.

«Quand les ba­by-boo­mers du Qué­bec vendent leur pro­prié­té, c’est pour l’une des deux rai­sons: dé­blo­quer la va­leur nette soit pour pro­fi­ter de la vie, soit pour ai­der leurs en­fants à ache­ter une mai­son», sou­tient le cour­tier im­mo­bi­lier chez Royal Le­Page Tendance, Phil So­per.

Par ailleurs, 77 % des ba­by-boo­mers as­surent vou­loir res­ter dans la même ville une fois la re­traite ar­ri­vée, ce qui re­pré­sente le taux le plus bas de toutes les zones son­dées, à éga­li­té avec les pro­vinces de l’At­lan­tique.

ACHE­TER?

L’en­tre­prise im­mo­bi­lière pré­cise que ceux qui choi­sissent d’op­ter pour la lo­ca­tion le font pour s’évi­ter les in­con­vé­nients liés au titre de pro­prié­taire, mais que lors­qu’ils ré­duisent la taille de leur lo­ge­ment, ils ont tendance à ache­ter une pro­prié­té plus haut de gamme. M. So­per évoque entre autres une mai­son dé­ta­chée ou un ap­par­te­ment en co­pro­prié­té.

Ils sont 89 % des ré­pon­dants de l’étude à consi­dé­rer qu’être pro­prié­taire est un bon in­ves­tis­se­ment et 50 % à trou­ver que le mar­ché du lo­ge­ment est abor­dable. Près des trois quarts des ba­by-boo­mers du Qué­bec sont les moins sus­cep­tibles d’être pro­prié­taires de leur ha­bi­ta­tion.

L’en­quête en ligne a été ef­fec­tuée au­près de 1 000 ba­by-boo­mers, entre le 12 et le 17 juillet. Royal Le­Page consi­dère qu’un échan­tillon pro­ba­bi­liste de la même taille pro­dui­rait une marge d’er­reur de plus ou moins 3%. Des en­tre­tiens ont éga­le­ment été me­nés avec des cour­tiers im­mo­bi­liers pour ac­qué­rir une meilleure connais­sance de la dy­na­mique des mar­chés et des groupes dé­mo­gra­phiques par ré­gion.

(Pho­to: IDS/Ver­dun Heb­do - Ar­chives)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.