Un nou­veau re­fuge pour chats ANI­MAUX.

Le Magazine de l'Île-des-Soeurs - - PRÈS DE CHEZ VOUS -

Les Ver­du­nois peuvent s’ap­puyer sur Re­fuge Ani­mex pour prendre en charge les chats re­trou­vés sur le ter­ri­toire. Sans adresse fixe, les fon­da­teurs font ap­pel aux fa­milles d’ac­cueil et aux adop­tants pour ve­nir en aide aux fé­lins. Ils col­la­borent aus­si avec le Ser­vice am­bu­lan­cier Ani­mex qui in­ter­vient lorsque la re­mise en li­ber­té est ju­gée comme étant la meilleure op­tion pour l’ani­mal.

Le groupe derrière l’ini­tia­tive est com­po­sé de cinq per­sonnes qui sont im­pli­quées de­puis plu­sieurs an­nées dans dif­fé­rents re­fuges de la mé­tro­pole.

« Pour nous, ça al­lait un peu de soi qu’une fois les ani­maux res­ca­pés ou soi­gnés, on ne pou­vait pas ar­rê­ter l’ac­tion. […]On le fait pour des ques­tions de sa­lu­bri­té, mais aus­si pour le bien-être des ani­maux et pour avoir une por­tée édu­ca­tive », rap­porte la porte-pa­role, Isa­belle Thi­beault.

Pour le mo­ment, c’est le ter­ri­toire de Ver­dun qui est concer­né par le ser­vice, mais à plus long terme, les ar­ron­dis­se­ments avoi­si­nants pour­raient être vi­sés, comme LaSalle.

« C’est as­sez fas­ci­nant de voir le bou­lot qu’il y a sur le ter­ri­toire de Ver­dun, sou­tient M. Thi­beault. On est en ac­ti­vi­té de­puis le 22 juin et on s’oc­cupe dé­jà d’une ving­taine de chats. On cherche des fa­milles d’ac­cueil, car il y a dé­jà eu beau­coup d’in­ter­ven­tions de réa­li­ser. »

Le re­fuge re­cherche des fa­milles d’ac­cueil qui pour­raient prendre en charge un ou plu­sieurs fé­lins sur une base tem­po­raire, en lui don­nant à man­ger et en s’oc­cu­pant des frais de li­tière.

IN­TER­VEN­TIONS

Dès que les chats sont re­cueillis, ils ont une vi­site chez le vé­té­ri­naire pour s’as­su­rer d’être en san­té et sté­ri­li­sé, ain­si que d’avoir une mi­cro­puce. Pour ces be­soins, le re­fuge fait ap­pel aux ser­vices de l’Hô­pi­tal vé­té­ri­naire de Ver­dun.

« On amène en­suite l’ani­mal dans une fa­mille d’ac­cueil. Il n’est pas gar­dé dans une cage, il est tout de suite so­cia­li­sé pour le rendre adop­table parce qu’on peut avoir des chats plus sau­vages. Et si on n’y par­vient pas, parce que cer­tains ont gran­di dans la rue, alors on fait de la cap­ture-sté­ri­li­sa­tion-re­lâche », ex­plique la porte-pa­role.

Elle es­time qu’il y a en­vi­ron 50 000 aban­dons par an­née à Mon­tréal, dont 35 000 chats. (S.P.)

(Pho­tos: Gra­cieu­se­té – Re­fuge Ani­mex)

Ces cha­tons ont été trou­vés avec leur ma­man dans une re­mise dans Ver­dun, ont été vus par le vé­té­ri­naire et sont de­puis un mois dans leur fa­mille d’ac­cueil en at­ten­dant leur adop­tion fin sep­tembre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.