MIEL LO­CAL

Le Magazine de l'Île-des-Soeurs - - LA UNE - DEL­PHINE BER­GE­RON del­phine.ber­ge­ron@tc.tc

APICULTURE. La po­pu­la­ri­té gran­dis­sante de l’ali­men­ta­tion lo­cale fait naître des ini­tia­tives ori­gi­nales qui re­con­nectent les ci­toyens ur­bains avec la na­ture. C’est un des ob­jec­tifs de l’en­tre­prise Al­véole qui a ins­tal­lé au dé­but de l’été une ruche sur le toit de la ré­si­dence pour per­sonnes âgées Sé­lec­tion, sur la Pointe-Sud de L’Île-des-Soeurs.

La com­pa­gnie Al­véole a été fon­dée en 2012 par trois amis d’en­fance nés à Mon­tréal, Alexandre McLean, Étienne La­pierre et De­clan Ran­kin Jar­din. C’est dans la ferme d’apiculture com­mer­ciale de l’oncle d’Alexandre, ba­sée au Ma­ni­to­ba, qu’ils ont dé­ve­lop­pé leur pas­sion. Ils ont en­suite fait le pa­ri de faire un lien entre la pro­duc­tion de miel et les com­mu­nau­tés des grandes villes.

«Au lieu que ce soit 2 000 ruches gé­rées par deux per­sonnes, c’est deux ruches qui sont gé­rées par 2 000 per­sonnes», illustre M. La­pierre, qui sou­ligne que le mi­lieu ur­bain ap­porte plus de di­ver­si­té de fleurs à bu­ti­ner aux abeilles.

L’ins­tal­la­tion, qui comp­tait un bas­sin ap­proxi­ma­tif de 20 000 abeilles au dé­but de l’été, de­vrait s’éle­ver à en­vi­ron 50 000 in­sectes à la fin de la sai­son. L’ef­fec­tif de­vrait per­mettre de réa­li­ser une cen­taine de pots de 140 grammes de miel qui se­ront re­dis­tri­bués à cer­tains aî­nés.

ÉDU­CA­TION

Si la mis­sion d’Al­véole est bien sûr la pro­duc­tion de miel lo­cal, elle est aus­si d’édu­quer et de sen­si­bi­li­ser à l’en­vi­ron­ne­ment. Son équipe, ac­com­pa­gnée de l’ani­ma­trice loi­sirs de la ré­si­dence Ma­rie-Lou Le­duc, a ain­si or­ga­ni­sé des ate­liers pour ré­pondre aux ques­tions des aî­nés et apai­ser cer­taines craintes, en pré­ci­sant que les abeilles piquent seule­ment lors­qu’elles se sentent me­na­cées.

La com­pa­gnie avait dé­jà une ruche sur le toit d’une ré­si­dence du ré­seau Sé­lec­tion, dans la ville de Qué­bec. C’est dans un in­té­rêt com­mun que les deux en­ti­tés ont dé­ve­lop­pé le pro­jet à L’Île-des-Soeurs, qui of­fri­rait un mi­lieu idéal pour les abeilles. Al­véole est aus­si pré­sente à To­ron­to.

Je ne pense pas qu’on sauve la pla­nète avec Al­véole, mais je pense qu’on sauve les consciences et notre connexion avec la na­ture.»

— Étienne La­pierre, cofondateur d’Al­véole

(Pho­to: Mé­tro Mé­dia – Isa­belle Ber­ge­ron)

La par­ti­ci­pa­tion en groupe à un pro­jet comme ce­lui d’Al­véole per­met de dé­ve­lop­per un sen­ti­ment d’ap­par­te­nance ain­si que de la fier­té, lorsque le pro­duit est consom­mé.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.