Le Sup­port re­met 7 500$ à Cor­po­ra­tion Es­poir

Le Messager La Salle - - Vie De Quartier -

La fon­da­tion ve­nant en aide aux per­sonnes at­teintes de dé­fi­cience in­tel­lec­tuelle, Le Sup­port, a re­mis un chèque de 7500$ à la Cor­po­ra­tion Es­poir de LaSalle, qui sou­tient les fa­milles de ces per­sonnes han­di­ca­pées. Le mon­tant per­met­tra à l’or­ga­nisme de fi­nan­cer une par­tie de son camp d’été qui ac­cueille en­vi­ron 200 jeunes ayant des dé­fi­ciences in­tel­lec­tuelles ou un trouble du spectre de l’au­tisme.

«Les sommes consen­ties par Le Sup­port font une réelle dif­fé­rence pour un or­ga­nisme comme le nôtre. Ça nous per­met d’ache­ter des équi­pe­ments bien adap­tés aux be­soins de nos uti­li­sa­teurs et de pro­po­ser des sor­ties édu­ca­tives et ré­créa­tives qui plaisent énor­mé­ment à tous ceux qui fré­quentent notre camp d’été», a in­di­qué la di­rec­trice de la Cor­po­ra­tion l’Es­poir, Mar­tine Rainville.

Se­lon le res­pon­sable des com­mu­ni­ca­tions de la fon­da­tion, Alain Mongrain, un tel camp est né­ces­saire pour les pa­rents de ces en­fants puisque le sys­tème sco­laire fait re­lâche du­rant l’été.

«Cer­tains d’entre eux se­raient obli­gés de prendre des va­cances du­rant l’été en rai­son des soins par­ti­cu­liers que de­mandent leurs en­fants et ce ne se sont pas les pa­rents d’en­fants avec une dé­fi­cience in­tel­lec­tuelle qui vont se plaindre, ce sont tou­jours les pre­miers à éco­per dans le sys­tème de san­té», sou­ligne-t-il.

Se­lon Le Sup­port, 3% à 5% de la po­pu­la­tion se­rait at­teinte de dé­fi­cience in­tel­lec­tuelle. De­puis ses dé­buts, la fon­da­tion qui ne bé­né­fi­cie d’au­cune sub­ven­tion gou­ver­ne­men­tale a ver­sé en­vi­ron 16 mil­lions de dol­lars à plus de 300 or­ga­nismes.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.