Les pa­rents ré­clament 3,5M$ à une gar­de­rie

Le Messager La Salle - - ACTUALITÉS -

Se­lon la pour­suite qui est da­tée du 23 fé­vrier 2017, la mère de l’en­fant a re­çu un ap­pel de la gar­de­rie sur l’heure du dî­ner le 3 mars 2014. L’in­ter­ve­nante sur place, Go­rette Ma­sem­bua, l’au­rait in­for­mée que son en­fant « vo­mit par la bouche et les na­rines et éprouve de la dif­fi­cul­té à res­pi­rer ». Mal­gré l’état de l’en­fant, l’in­ter­ve­nante au­rait re­fu­sé d’ap­pe­ler le 911, ce que la mère s’est em­pres­sée de faire.

L’en­fant a par la suite été trans­por­té à l’hô­pi­tal où les mé­de­cins crai­gnaient pour sa vie. Ils ont alors in­for­mé les pa­rents que leur fillette « a été vic­time du syn­drome du bé­bé se­coué alors qu’elle était à la gar­de­rie ».

SÉ­QUELLES GRAVES

L’en­fant était âgé de 18 mois au mo­ment des faits. Au­jourd’hui âgée de quatre ans, la fillette garde de lourdes sé­quelles. Elle est « pra­ti­que­ment aveugle, a un re­tard au ni­veau des ha­bi­li­tés cog­ni­tives et souffre de re­tards im­por­tants à l’égard de sa mo­tri­ci­té fine et de son dé­ve­lop­pe­ment », peut-on lire dans les do­cu­ments dé­po­sés en cour.

La pour­suite sti­pule qu’elle « va de­meu­rer avec des sé­quelles per­ma­nentes, soit un han­di­cap vi­suel, cog­ni­tif et psy­cho­lo­gique, les­quelles vont af­fec­ter son ha­bi­le­té de réus­sir à l’école, son ha­bi­le­té d’ob­te­nir un em­ploi ré­mu­né­ré, ses ha­bi­le­tés so­ciales et sa vi­sion ».

La fillette étant mi­neure, il nous est in­ter­dit de ré­vé­ler toute in­for­ma­tion qui pour­rait l’iden­ti­fier.

Dé­jà AC­CU­SÉS EN 2014

Les deux in­ter­ve­nants qui tra­vaillaient à la gar­de­rie le 3 mars 2014 font dé­jà face à des ac­cu­sa­tions cri­mi­nelles qui avaient été dé­po­sées à la suite de l’en­quête du Ser­vice de po­lice de la ville de Mon­tréal (SPVM).

Trois ans après les faits, au­cune sen­tence n’a été ren­due par rap­port à ces chefs.

Go­rette Ma­sem­bua, 38 ans, est ac­cu­sée de voie de fait grave et Di­mand­ja Ka­kesse, 39 ans, est ac­cu­sé d’en­trave, de com­pli­ci­té et de voie de fait grave.

Les deux ac­cu­sés su­bi­ront leur en­quête pré­li­mi­naire, par rap­port aux ac­cu­sa­tions dé­po­sées en 2014, en mai pro­chain.

Au mo­ment d’écrire ces lignes,tc Mé­dia n’avait pas réus­si à re­joindre l’avo­cat des pa­rents de la fillette, Me Jo­na­than Got­tlieb, ain­si que l’avo­cat des deux ac­cu­sés, Me Ro­dolphe Bour­geois.

Quant à la pour­suite ci­vile dé­po­sée la se­maine der­nière, les ac­cu­sés dis­posent de 15 jours pour ré­pondre à cette de­mande par écrit.

La gar­de­rie Les Pe­tits anges a tou­jours pi­gnon sur rue dans l’ar­ron­dis­se­ment Lasalle, sur la 90e ave­nue.

JUS­TICE. Leur fillette ayant des sé­quelles graves et per­ma­nentes à la suite d’un in­ci­dent sur­ve­nu il y a trois ans dans une gar­de­rie de l’ar­ron­dis­se­ment Lasalle, des pa­rents ré­clament 3,55M $ en dom­mages dans une pour­suite ci­vile aux pro­prié­taires de l’éta­blis­se­ment les Pe­tits anges de Lasalle.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.