Yev­ge­niya Po­tom­ki­na sa­tis­faite de son top 20

Le Messager La Salle - - ACTUALITÉS - PIERRE BOU­LAN­GER

Na­tive de l’ukraine, la jeune femme de 30 ans a ai­mé l’ex­pé­rience vé­cue pen­dant cinq jours lors du cou­ron­ne­ment du 4 mars à l’hô­tel She­ra­ton de La­val. Elle a ter­mi­né par­mi les 20 fi­na­listes du concours.

« J’étais fière de réus­sir mon dis­cours, même si à l’an­nonce des fi­na­listes, je n’ai pas en­ten­du mon nom. J’étais dé­çue, mais contente de sou­rire et de bien me main­te­nir en pu­blic. J’ai ga­gné pour moi-même, pour l’ex­pé­rience et les con­tacts que j’ai eus », ex­plique la jeune femme.

LES HAUTS ET LES BAS

Les frais du concours Miss Ca­na­da étaient de 945 $, plus taxes. « Je ne vou­lais pas ar­rê­ter d’y croire et j’ai eu un gros coup de pouce du com­man­di­taire In­ter­mark Trans­port. Le mo­ral est re­ve­nu car mon es­prit était en paix », dit-elle.

Pen­dant le wee­kend, les par­ti­ci­pantes avaient be­soin d’une robe noire et d’une robe rouge.

À l’hô­tel, les can­di­dates étaient quatre par chambre. « Dans cha­cune, il y avait des lits doubles, donc deux filles par lit, et ça s’est bien pas­sé », nous dit la La­sal­loise.

Avant la date fa­ti­dique du 4 mars, Yev­ge­niya Po­tom­ki­na a pris part à des séances d’en­traî­ne­ment, man­gé dans de grands res­tau­rants et pris part à des séances de pho­tos.

Le jour du ga­la, elle a pris le temps d’écrire et ap­prendre son dis­cours de 20 se­condes et eu des séances de ma­quillage et de coif­fure.

« J’ai re­vê­tu ma robe rouge et nous avons eu des ré­pé­ti­tions sur la scène. J’en ai pro­fi­té pour prendre des pho­tos avec ma fa­mille », dit-elle.

ÉPREUVE QUI FAIT MAL

Yev­ge­niya Po­tom­ki­na a eu une mau­vaise nou­velle en dé­cembre der­nier, en ap­pre­nant que sa grand-mère était hos­pi­ta­li­sée à Kiev, à la suite de la rup­ture d’un ané­vrisme.

« Je ne vou­lais plus rien sa­voir, ni du concours, ni d’au­cune personne qui ne com­pre­nait pas la dou­leur que je res­sen­tais. J’ai cher­ché des billets pour l’ukraine. Ils se ven­daient entre 2500$ et 4000 $, et je n’avais pas les res­sources, ni le temps pour les trou­ver. Elle nous a quit­tés dans la nuit du 24 au 25 dé­cembre, » ex­plique la La­sal­loise.

Il lui a fal­lu trois se­maines pour se re­mettre du choc. « Je n’étais pas très fonc­tion­nelle après cette perte, mais je me suis dit qu’elle au­rait vou­lu me voir dans ma robe de bal ».

Ré­si­dente de Lasalle de­puis 2009 et ma­man d’un gar­çon de trois ans, Yev­ge­niya Po­tom­ki­na est ca­na­dienne de­puis 1999, l’an­née où elle est ar­ri­vée au Ca­na­da avec ses pa­rents d’ukraine.

Elle a fait un peu de man­ne­qui­nat, de la fi­gu­ra­tion et de pe­tits rôles dans des films. « Ma vé­ri­table pas­sion est pour les do­maines ar­tis­tiques, que je tente de lier par mon en­tre­prise Fashion Pro Fin­der, un site in­ter­net re­liant les ar­tistes entre eux ».

Elle par­ti­cipe main­te­nant au concours Miss Beau­té Tro­pi­cale Ca­na­da. « C’est une pre­mière édi­tion et la sélection des can­di­dates est dé­ter­mi­née par notre per­son­na­li­té. Nous sommes 12 en fi­nale », dit-elle.

CONCOURS. « Je n’ai pas ga­gné et je n’étais pas l’une des fi­na­listes du top 5, mais ça ne veut pas dire que je ne le mé­ri­tais pas. Quelques points font la dif­fé­rence et ce sont des juges qui dé­cident ». Mal­gré sa dé­faite, la La­sal­loise Yev­ge­niya Po­tom­ki­na, tire une ex­pé­rience po­si­tive de sa par­ti­ci­pa­tion au concours Miss Ca­na­da.

(Pho­to: Gra­cieu­se­té)

La can­di­date de Lasalle était bien fière de re­vê­tir sa robe rouge avant la grande fi­nale du 4 mars.

(Pho­to: Gra­cieu­se­té)

Les can­di­dates ont par­ti­ci­pé à de nom­breuses séances de pho­tos du­rant leur sé­jour à l’hô­tel She­ra­ton de La­val.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.