Dix La­sal­lois, 100% Mont­réa­lais

Le Messager La Salle - - CULTURE - ISABELLE BER­GE­RON

FESTIVAL. Trois fa­milles la­sal­loises se­ront au coeur du spec­tacle d’ou­ver­ture du Festival Tran­sa­mé­riques (FTA) L’évé­ne­ment in­ter­ac­tif, qui re­pré­sente sta­tis­ti­que­ment la po­pu­la­tion de la ville, pro­met de mettre en lu­mière les mul­tiples vi­sages de ses ci­toyens.

Ba­sé sur les don­nées sta­tis­tiques de la ville, l’évé­ne­ment d’ou­ver­ture du FTA met­tra en ve­dette 100 Mont­réa­lais, de tous les ar­ron­dis­se­ments qui car­to­gra­phie­ront la ville en res­pec­tant la pro­por­tion d’homme, de femmes, d’ados, d’en­fants, d’athées, de mu­sul­mans ou de ca­tho­liques.

Sur scène, ils se pré­sen­te­ront per­son­nel­le­ment avec leurs as­pi­ra­tions, leurs croyances, tout en pre­nant part à une col­lec­ti­vi­té tein­tée par l’hu­ma­ni­té.

« AVEN­TURE »

100 % Mon­tréal.

« Nous sommes quatre pièces d’un grand casse-tête mont­réa­lais », s’ex­clame le père d’ori­gine al­gé­rienne, Amine Ra­chi. Lui, sa femme Sa­naâ, et leurs fils Adam et Ki­nane, âgés de 9 et 6 ans, consti­tuent l’une des fa­milles qui re­pré­sen­te­ront Lasalle pour cet évé­ne­ment.

C’est Sa­naâ Ra­chi, la mère de cette fa­mille aux ori­gines di­verses qui a pro­po­sé cette aven­ture [par­ti­ci­per au spec­tacle d’ou­ver­ture] à son ma­ri et ses en­fants. Im­mi­grés de­puis six ans, la femme née au Ma­roc et son ma­ri sont ve­nus ha­bi­ter à Mon­tréal après un court sé­jour tou­ris­tique.

Les deux pa­rents avouent qu’ils « ont eu un vé­ri­table coup de coeur pour la mé­tro­pole ». Dès leur ar­ri­vée, ils se sont « sen­ti les bien­ve­nus ». Avec son im­mense sou­rire et son éner­gie dé­bor­dante, Sa­naâ « trouve d’ailleurs que les Mont­réa­lais sont très cha­leu­reux ».

La pré­sence du couple à Lasalle n’est pas un ha­sard. En plus du ca­rac­tère mul­ti­cul­tu­rel de l’ar­ron­dis­se­ment, la vue sur le fleuve Saint-laurent les a char­més.

ES­PRIT DE COM­MU­NAU­TÉ

Pour une autre fa­mille par­ti­ci­pant à l’évé­ne­ment, faire par­tie de ce spec­tacle consti­tue un « vé­ri­table hon­neur ».

Ori­gi­naire de Cu­ba, Su­re­lys Pe­rez Her­nan­dez et son fils de 11 ans, Tia­go ont consciem­ment choi­si de ré­si­der à Lasalle. La pré­sence de l’eau leur rap­pelle la mai­son près de la mer, qu’ils ha­bi­taient à La Ha­vane, et la proxi­mi­té d’amis dans le quar­tier a fa­ci­li­té leur choix.

Pour le jeune homme, Mon­tréal est sy­no­nyme de pro­jets sco­laires plus in­té­res­sants les uns que les autres. « J’adore l’im­pres­sion en trois di­men­sions », ex­plique-t-il, les yeux brillants en cou­rant dans sa chambre pour mon­trer les fi­gures qu’il a lui-même confec­tion­né.

De son cô­té, la tech­ni­cienne en la­bo­ra­toire pour la com­pa­gnie de cos­mé­tique Mar­celle Date à la­quelle se­ra pré­sen­té le spec­tacle

19 juin

af­fec­tionne par­ti­cu­liè­re­ment les ac­ti­vi­tés dans l’ar­ron­dis­se­ment. « Le festival de la soupe et le festival Ex­pres­sions ar­tis­tiques d’ici et d’ailleurs sont, se­lon elle, des in­con­tour­nables chaque an­née. »

Les deux membres de la fa­mille ont bien hâte de par­ta­ger leur amour pour Mon­tréal et Lasalle sur scène.

Comme à Cu­ba, Mme Her­nan­dez et son fils adorent l’es­prit de com­mu­nau­té qui règne dans leur quar­tier.

Le spec­tacle d’ou­ver­ture du Festival Tran­sA­mé­riques est l’oeuvre du col­lec­tif Ri­mi­ni Pro­to­koll ori­gi­naire de Ber­lin, en Al­le­magne. Ils sont re­con­nus pour leur théâtre do­cu­men­taire et par­ti­ci­pa­tif.

(Photo: TC Me­dia – Isabelle Ber­ge­ron)

Sa­naâ Ra­chi pro­fes­seure d’éco­no­mie dans plu­sieurs uni­ver­si­tés et col­lègues au Qué­bec et son ma­ri Amine, di­rec­teur ad­joint du Centre-ac­tion ha­bite Lasalle de­puis main­te­nant six ans avec leurs deux fils Adam et Ki­nane.

(Photo: TC Me­dia – Isabelle Ber­ge­ron)

Su­re­lys Pe­rez Her­nan­dez et son fil Tia­go par­ti­cipe au spec­tacle d’ou­ver­ture du FTA dans le cadre des fes­ti­vi­tés du 375e.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.