Web­dif­fu­sion dès jan­vier, ci­toyens quand même ex­pul­sés

Le Messager La Salle - - ACTUALITÉS - ISA­BELLE BER­GE­RON

La scène de lun­di avait des airs de dé­jà-vu. Le mois der­nier, un de ces ré­si­dents, Francisco Mo­re­no, avait aus­si été ex­clu, avant même le dé­but de l’as­sem­blée, dans des cir­cons­tances si­mi­laires alors qu’il ten­tait de fil­mer les élus.

Cette fois-ci, M. Mo­re­no a été ex­pul­sé en com­pa­gnie d’yves Daoust. Les deux hommes ont été som­més de quit­ter la salle du conseil puis­qu’ils ne res­pec­taient pas le rè­gle­ment mu­ni­ci­pal qui in­ter­dit de fil­mer, d’en­re­gis­trer ou de prendre des pho­tos, à moins d’être un mé­dia re­con­nu ou d’avoir fait une de­mande au préa­lable.

Dans les mi­nutes sui­vantes, la mai­resse Manon Barbe a pro­cé­dé à l’an­nonce de la web­dif­fu­sion fu­ture des séances du conseil d’ar­ron­dis­se­ment.

ANNONCETARDIVE

Pour­quoi ne pas l’avoir men­tion­né avant d’ex­pul­ser les deux hommes? La mai­resse af­firme qu’«elle ne peut pas lais­ser les gens contre­ve­nir aux rè­gle­ments ou même chan­ger le dé­rou­le­ment de l’ordre du jour pour faire part d’une an­nonce alors qu’elle n’a pas en­core pro­non­cé le «mot de la mai­resse».

Manon Barbe ajoute qu’elle ne croit pas qu’elle au­rait pu cal­mer ou dis­sua­der les deux contes­ta­taires si elle leur avait fait part de son an­nonce avant d’en­ta­mer les tra­vaux du conseil.

Le com­man­dant, Cé­dric Cou­ture, est donc al­lé à la ren­contre des deux ci­toyens as­si­dus du conseil pour leur par­ler et les dis­sua­der, mais tou­jours se­lon Manon Barbe, les deux hommes don­naient l’im­pres­sion de vou­loir «se faire ex­pul­ser».

PO­LI­TIQUE. La­salle web­dif­fu­se­ra fi­na­le­ment son conseil d’ar­ron­dis­se­ment, dès le mois de jan­vier 2018. La mai­resse, Manon Barbe en a fait l’an­nonce le 5 juin… après avoir fait ex­pul­ser deux ci­toyens, sous es­corte po­li­cière, qui dé­si­raient en­re­gis­trer la séance du conseil d’ar­ron­dis­se­ment.

UNE QUES­TION DE FI­NANCES

De­puis huit ans, il est ques­tion de pro­cé­der à la web­dif­fu­sion du conseil de La­salle, mais la mai­resse s’est tou­jours dé­fen­due que les fi­nances ne per­met­taient pas de l’ins­tau­rer puisque l’ar­ron­dis­se­ment de­vait, de­puis quelques an­nées, pro­cé­der à de nom­breuses coupes de per­son­nel.

L’ob­ten­tion d’un rem­bour­se­ment de la Ville de Mon­tréal per­met­trait de­puis peu d’in­ves­tir dans ce do­maine.

En cette an­née élec­to­rale, Manon Barbe, qui de­vrait se re­pré­sen­ter aux élec­tions mu­ni­ci­pales, s’est aus­si dé­fen­due d’en faire une pro­messe élec­to­rale alors que le dé­but de la web­dif­fu­sion est pré­vu seule­ment quelques mois après la date du scru­tin qui doit avoir lieu le 5 no­vembre.

Le ci­toyen ex­pul­sé Francisco Mo­re­no croit le contraire. «Elle a dé­jà pro­mis tout ça dans le pas­sé, c’est de la poudre aux yeux pour les élec­tions qui ap­prochent. (…) Elle au­rait dû m’in­for­mer de son an­nonce avant de nous faire sor­tir.»

L’homme ajoute qu’il au­rait conti­nué de fil­mer la séance du 5 juin, même si la ré­gle­men­ta­tion de la Ville l’in­ter­dit.

L’ar­ron­dis­se­ment d’an­jou est main­te­nant le seul à Mon­tréal à ne pas avoir pris unre po­si­tion fa­vo­rable par rap­port à la web­dif­fu­sion de ses séances de conseil

(Pho­to: TC Me­dia - Ar­chives)

Les deux ci­toyens, Francisco Mo­re­no et Yves Daoust, ont été ex­pul­sés par la mai­resse Manon Barbe.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.