L’ita­lien perd du ter­rain à Mon­tréal

Le Messager La Salle - - ACTUALITÉS -

Se­lon des don­nées de Sta­tis­tiques Ca­na­da, le nombre de per­sonnes ayant l’ita­lien comme langue ma­ter­nelle à Mon­tréal a di­mi­nué de 11%, de 2011 à 2016. La si­tua­tion est plus pré­oc­cu­pante dans l’uti­li­sa­tion de l’ita­lien comme langue la plus par­lée à la mai­son, alors que la chute est de l’ordre de 35 %, de 2006 à 2016.

Une si­tua­tion qui ne sur­prend pas l’en­sei­gnant d’ita­lien, Fa­bri­zio Ma­rul­lo.

« Au­jourd’hui, nous avons en moyenne 1500 élèves an­nuel­le­ment au cours du sa­me­di. Il y a une ving­taine d’an­nées, il y en avait beau­coup plus », dé­plore le membre de l’as­so­cia­tion des pro­fes­seurs d’ita­lien du Qué­bec.

NOU­VELLES GÉ­NÉ­RA­TIONS

La di­mi­nu­tion de cette langue se­rait due aux nou­velles gé­né­ra­tions d’im­mi­grants qui ne parlent plus leur langue d’ori­gine, mais da­van­tage les langues de leur pays d’ac­cueil.

« C’est nor­mal que les im­mi­grants de qua­trième ou cin­quième gé­né­ra­tions parlent de moins en moins l’ita­lien. Ce sont des gens in­té­grés qui ont ou­blié la langue que par­laient leurs grands-pa­rents », in­dique Mat­teo So­ran­zo, pro­fes­seur as­so­cié au dé­par­te­ment des langues, de la lit­té­ra­ture et des cultures à l’uni­ver­si­té Mcgill.

La dif­fi­cul­té de par­ler en ita­lien avec leurs pe­tits-en­fants, Fran­co et Bru­no connaissent ce­la. Ces deux im­mi­grants ve­nus d’ita­lie, il y a plu­sieurs di­zaines d’an­nées, parlent da­van­tage en an­glais et en fran­çais avec eux qu’en ita­lien.

« Si la deuxième gé­né­ra­tion n’a pas ap­pris l’ita­lien, la troi­sième et qua­trième ne le par­le­ront pas. Mes pe­tits-en­fants parlent peut-être 60% d’ita­lien. D’ici 50 ans, quand notre gé­né­ra­tion ne se­ra plus là, nos en­fants se­ront tous in­té­grés et par­le­ront seule­ment le fran­çais ou l’an­glais », in­dique Bru­no Ia­co­bo, ré­sident de Saint-léo­nard.

« Mes pe­tits-en­fants mé­langent les trois langues. Je les force à par­ler ita­lien, mais ra­pi­de­ment, ils tombent dans une autre langue. Nous pou­vons ar­ri­ver à nous com­prendre en ita­lien, mais c’est dif­fi­cile d’avoir une dis­cus­sion, car ils ignorent le vo­ca­bu­laire », sou­ligne Fran­co Ar­cu­ri, ré­sident d’an­jou.

« Il n’y a plus la né­ces­si­té d’ap­prendre l’ita­lien pour par­ler à son grand-père, car ce­lui-ci parle aus­si le fran­çais ou l’an­glais. On l’ap­prend pour lui faire plai­sir. C’est dom­mage, car lors­qu’un en­fant ap­prend une autre langue, c’est prou­vé que ça aug­mente l’éten­due de sa vi­sion et son point de vue sur le monde », pour­suit Fa­bri­zio Ma­rul­lo.

CULTURE. Bien que l’ita­lien soit la troi­sième langue im­mi­grante la plus par­lée à Mon­tréal, elle est en perte de vi­tesse. Les chan­ge­ments gé­né­ra­tion­nels font en sorte que de moins en moins de per­sonnes l’uti­lisent dans la mé­tro­pole.

OP­TI­MISTES

Mal­gré la baisse de l’uti­li­sa­tion de l’ita­lien dans les foyers, les deux en­sei­gnants res­tent po­si­tifs et ne croient pas que cette langue va dis­pa­raître com­plè­te­ment du vi­sage mon­tréa­lais.

Ils citent no­tam­ment le Pro­gramme d’en­sei­gne­ment des langues d’ori­gine of­fert dans plu­sieurs écoles de la Com­mis­sion sco­laire de Mon­tréal où l’on or­ga­nise des cours d’ita­lien dans le cur­sus sco­laire quand une quin­zaine d’élèves dé­montrent leur in­té­rêt pour cette langue.

« Le dé­fi est de pré­sen­ter la langue ita­lienne de fa­çon nou­velle. At­ti­rer les nou­velles gé­né­ra­tions, n’ont pas pour des rai­sons liées à ses an­cêtres, mais liées à la culture », af­firme Mat­teo So­ran­zo.

« Il y a peut-être moins d’ita­lo-ca­na­diens qui parlent ita­lien, mais de plus en plus de Qué­bé­cois ap­prennent cette langue, no­tam­ment pour le tra­vail ou par pas­sion pour la culture ita­lienne », ajoute Fa­bri­zio Ma­rul­lo.

(Pho­to: TC Media – Au­drey Gauthier)

Fran­co Ar­cu­ri et Bru­no Ia­co­bo se re­trouvent tous les jours avec leurs amis pour dis­cu­ter, en ita­lien, au­tour d’un ca­fé.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.