Cou­rir pour les scouts

Le Messager La Salle - - ACTUALITÉS - ISA­BELLE BERGERON

«Pour Mi­chel, être le ga­gnant aux Jeux olym­piques ou le pre­mier à ter­mi­ner son bri­co­lage, c’est la même chose», ex­plique la mère du jeune gar­çon. Il com­prend les consignes, mais il n’ar­rive pas à les ca­té­go­ri­ser par ordre d’im­por­tance ou même par chro­no­lo­gie. Il sait qu’être le meilleur c’est bien, mais il ne com­prend pas que par­fois, ce n’est pas né­ces­saire pré­cise Mme Cyr.

Il éprouve aus­si des dif­fi­cul­tés à per­ce­voir le ma­laise ou l’in­con­fort des autres. Par exemple, s’il de­mande à un ami de jouer avec lui, Mi­chel ne com­prend pas que l’autre puisse re­fu­ser, sur­tout si cette éven­tua­li­té n’avait pas été men­tion­née. Dans sa tête, il a sui­vi les étapes et res­pec­té les règles.

Mal­gré ces dif­fi­cul­tés de com­por­te­ment, les scouts de Lasalle ont ac­cueilli l’en­fant, après avoir éva­lué et dé­ter­mi­né l’ap­proche à adop­ter. C’est l’en­sei­gnante de 4e an­née à l’école pri­maire Sainte-ge­ne­viève à Lasalle, Eli­za­beth Pa­quette-ray­mond, qui ac­com­pagne Mi­chel dans la co­lo­nie des cas­tors. «On a une règle d’or ici, on ne re­fuse au­cun jeune», ex­plique-t-elle.

Pour eux, il est un en­fant aux be­soins par­fois plus spé­ci­fiques, mais les ani­ma­teurs ont l’ha­bi­tude de s’adap­ter se­lon la per­son­na­li­té de cha­cun. Comme Mme Pa­quette-ray­mond, plu­sieurs sont pro­fes­seurs, ils dis­posent donc des ou­tils et des connais­sances né­ces­saires pour bien ré­agir.

GÉ­NÉ­RO­SI­TÉ. At­teint d’un trouble du spectre de l’au­tisme, Mi­chel Bos­sé est aus­si membre du 183e groupe scout des Ra­pides de Lasalle. Afin de fi­nan­cer l’or­ga­ni­sa­tion et d’en re­mer­cier les res­pon­sables du rôle qu’ils jouent dans la vie de son fils de 9 ans, My­riam Cyr par­cour­ra les 42,2 km du ma­ra­thon de Mon­tréal le 24 sep­tembre pour amas­ser des fonds. Son ob­jec­tif: 1000 $.

RÉ­PIT

Avant d’être chez les scouts, Mme Cyr avait ten­té de dé­ve­lop­per les ap­ti­tudes de so­cia­li­sa­tion de son fils dans di­verses ac­ti­vi­tés comme la na­ta­tion. Ce­pen­dant, les pa­rents avaient pris l’ha­bi­tude d’être pré­sents pour le su­per­vi­ser lors­qu’il était en con­tact avec des groupes afin de cal­mer les crises vé­cues par l’in­com­pré­hen­sion de ses be­soins.

Au­jourd’hui, avec les scouts, elle peut lais­ser Mi­chel en toute tran­quilli­té pour se per­mettre un peu de ré­pit.

«La pre­mière fois, j’étais in­quiète de le lais­ser seul, mais main­te­nant je pro­fite de ces deux heures pour prendre du temps de qua­li­té avec mon plus jeune», ra­conte Mme Cyr.

De­puis que Mi­chel fait par­tie des scouts, elle per­çoit aus­si une amé­lio­ra­tion dans son dé­ve­lop­pe­ment so­cial et dans la qua­li­té de vie de la fa­mille Bos­sé en gé­né­ral.

C’est donc pour re­mer­cier l’or­ga­ni­sa­tion de ce groupe jeu­nesse que My­riam Cyr sillon­ne­ra les rues de Mon­tréal à la course. L’ar­gent amas­sé contri­bue­ra à l’achat de nou­veaux équi­pe­ments de cam­ping, de ma­té­riel pour les réunions, mais aus­si pour di­mi­nuer les coûts d’ins­crip­tion pour les fa­milles dans le be­soin.

L’an der­nier, elle avait pris part à son pre­mier de­mi-ma­ra­thon, ce qui lui avait per­mis de ré­col­ter 800 $ pour la même cause.

(Pho­to: TC Me­dia – Isa­belle Bergeron)

Mi­chel Bos­sé, un jeune scout at­teint d’au­tisme, fait par­tie de la co­lo­nie des cas­tors. Sa ma­man, My­riam Cyr, veut re­mer­cier l’or­ga­ni­sa­tion de l’ac­cueil de son en­fant en amas­sant des fonds.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.