Le plaisir d’en­sei­gner

Le Messager La Salle - - ACTUALITÉS - ISA­BELLE BERGEON

Sa fille lui a dé­jà fait re­mar­quer qu’elle tra­vaillait beau­coup pour son âge. «Mon mé­de­cin m’a au­to­ri­sé à conti­nuer si j’avais du plaisir et si je me sen­tais suf­fi­sam­ment en forme pour le faire», as­sure Mme Dionne, avec un brin de sa­tis­fac­tion dans la voix.

Elle au­rait été ten­tée de s’ar­rê­ter si son ma­ri lui avait de­man­dé de pas­ser plus de temps avec lui. Mais il ne l’a ja­mais fait. Pour s’as­su­rer de voir sa femme, Ray­mond Dionne par­ti­cipe à cer­taines ac­ti­vi­tés du centre et offre son temps comme bé­né­vole.

DÉ­VOUE­MENT

Mme Dionne a com­men­cé sa car­rière au centre dès sa fon­da­tion par Marthe Hen­ry en 1977. «Avec le temps, nous sommes de­ve­nues de grandes amies. Mme Hen­ry avait tou­jours de bonnes idées, comme celle de fon­der un lieu pour que les per­sonnes âgées se ren­contrent, afin de contrer leur iso­le­ment», ra­conte la pro­fes­seure en­core pas­sion­née par son mé­tier.

Même une fois à la mai­son, Clau­dette Dionne ne s’ar­rête pas. Elle fait la tra­duc­tion de pa­trons, qui sont sou­vent dis­po­nibles uni­que­ment en an­glais, ain­si que quelques ré­pa­ra­tions pour per­mettre à ses élèves de ter­mi­ner leurs oeuvres.

«Mme Dionne a vi­si­ble­ment beau­coup de plaisir à par­ta­ger ses connais­sances et son ta­lent, as­sure la di­rec­trice gé­né­rale, Hé­lène La­pierre. En plus d’être une em­ployée fan­tas­tique, elle est très ave­nante avec ses élèves».

Comme une mère qui parle de ses en­fants, elle dit sou­vent qu’elle n’a pas d’élèves pré­fé­rés. «Je les aime tous éga­le­ment», in­siste-t-elle. Lors de ses jour­nées de congé du ven­dre­di, elle se rend par­fois dî­ner et dis­cu­ter avec plu­sieurs d’entre eux. Avides de connais­sances, cer­tains as­sistent à ses cours de­puis une tren­taine d’an­nées.

Après tout ce temps, elle a sur­tout l’im­pres­sion d’ai­der les per­sonnes à sor­tir de chez elle et à faire de nou­velles ren­contres.

Bien que l’en­sei­gnante de 78 ans ait dû s’adap­ter à de nom­breux chan­ge­ments, elle ne sou­haite pas prendre sa re­traite de si­tôt.

Si son ma­ri lui avait de­man­dé de di­mi­nuer ses heures de tra­vail pour pas­ser plus de temps avec elle, elle y au­rait son­gé, mais il ne l’a ja­mais fait. D’ailleurs, il par­ti­cipe aus­si à cer­taines ac­ti­vi­tés du centre et y offre par­fois son aide comme bé­né­vole.

POR­TRAIT. Les broches à tri­co­ter et le mou­lin à coudre de Clau­dette Dionne s’ac­tivent de­puis plus de 40 ans au Centre du Vieux-mou­lin. En­core au­jourd’hui, la dame de 78 ans y donne huit cours par semaine.

(Pho­to: TC Me­dia – Isa­belle Ber­ge­ron)

Une des élèves, Clau­dette Lob­joie, suit des cours de tri­cot as­si­du­ment de­puis 27 ans au centre du Vieux-mou­lin.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.