Nehme cou­pable de meurtre pré­mé­di­té

Le Messager La Salle - - ACTUALITÉS - DEL­PHINE BER­GE­RON

JUS­TICE. Le ver­dict est tom­bé di­manche mi­di : Ah­mad Nehme a été re­con­nu cou­pable du meurtre au pre­mier de­gré de sa femme, Ca­the­rine de Bou­cher­ville, en juillet 2012. L’homme de 53 ans a re­çu la dé­ci­sion du ju­ry sans bron­cher.

Le tri­bu­nal n’a pas re­te­nu la thèse de la dé­fense qui plai­dait la non-res­pon­sa­bi­li­té cri­mi­nelle pour cause de trouble men­tal. Les avo­cats de l’ac­cu­sé, sans nier les faits re­la­tés pas la Cou­ronne, avaient sug­gé­ré que leur client avait souf­fert d’un « trouble dé­li­rant per­sé­cu­toire et ja­loux », se­lon le té­moi­gnage du psy­chiatre Joel Watts.

Ah­mad Nehme avait lui-même sou­te­nu que sa femme com­plo­tait avec ses amants pour l’éli­mi­ner

Il a as­sas­si­né sa conjointe de 44 ans en la poi­gnar­dant à quinze re­prises dans la ré­si­dence fa­mi­liale de l’ar­ron­dis­se­ment La­salle, en juillet 2012, alors que leur fille, alors âgée de 16 ans, et leur fils au­tiste de 13 ans, étaient pré­sents. L’ap­pel trou­blant aux ser­vices d’ur­gence de sa fille pa­ni­quée avait d’ailleurs été dé­po­sé en preuve.

À la sor­tie de la salle d’au­dience, le pro­cu­reur de la Cou­ronne, Éric Cô­té, s’est dit sou­la­gé. « J’ai une pen­sée pour Na­dim et Da­nia. Ça a été érein­tant, à cause de la na­ture de la preuve. L’ap­pel au 911 était à gla­cer le sang », a-t-il dé­cla­ré.

DÉ­LI­BÉ­RA­TIONS

Pré­si­dé par le juge Jean-fran­çois Buf­fo­ni, le ju­ry avait le choix entre quatre ver­dicts : non-cri­mi­nel­le­ment res­pon­sable, ho­mi­cide in­vo­lon­taire, meurtre au deuxième de­gré et meurtre au pre­mier de­gré. Ils ont été sé­ques­trés le 25 oc­tobre et ont de­man­dé de ré­écou­ter plu­sieurs té­moi­gnages pen­dant leur dé­li­bé­ra­tion.

Ils au­ront dé­bat­tu pen­dant cinq jours avant de s’en­tendre à l’una­ni­mi­té.

Le Code cri­mi­nel pré­voit une peine de pri­son à vie sans pos­si­bi­li­té de li­bé­ra­tion condi­tion­nelle avant 25 ans pour ce genre de crime.

Le pro­non­cé de la sen­tence est pré­vu pour le 3 no­vembre.

La dé­fense a re­fu­sé d’émettre des com­men­taires. On ignore si le ver­dict se­ra por­té en ap­pel.

SOU­LA­GE­MENT

Da­nia, s’est dite sou­la­gée. À la suite de la lec­ture du ver­dict, elle s’est ren­due au­près de son frère au­tiste pour lui an­non­cer la nou­velle.

Elle avait 16 ans lorsque son père a poi­gnar­dé à mort sa mère dans leur ré­si­dence de l’ar­ron­dis­se­ment La­salle. « Il y avait tel­le­ment de signes que quelque chose d’hor­rible al­lait ar­ri­ver », nous a confié celle qui a été ter­ro­ri­sée de­puis sa petite en­fance.

L’em­prise qu’ah­mad Nehme a sur sa fille est si grande que celle-ci a dû té­moi­gner au pro­cès par vi­déo pour ne pas avoir à faire face à son père. « Si­non je me se­rais éva­nouie », ad­met-elle.

UNE VIE D’EN­FER

Ah­mad Nehme, l’homme de la mai­son, était se­lon Da­nia contrô­lant et violent. Lors­qu’il ren­trait dans la mai­son, elle com­men­çait à trem­bler et crai- gnait de faire « quelque chose qui al­lait l’éner­ver ».

Le 5 juillet 2012, tout a bas­cu­lé. Ah­mad Nehme se se­rait ra­pi­de­ment mis en co­lère contre sa femme, Ca­the­rine de Bou­cher­ville. Elle au­rait alors crié à sa fille de contac­ter les se­cours. Sur l’en­re­gis­tre­ment, on en­tend l’ado­les­cente, en pa­nique, sup­plier l’in­ter­lo­cu­trice d’en­voyer de l’aide pour sau­ver sa mère.

Da­nia a tou­jours été per­sua­dée que son père avait pla­ni­fié le meurtre. Quelques jours avant la tra­gé­die, alors qu’il soup­çon­nait sa femme d’avoir un amant, il lui au­rait dit que dans l’is­lam, « on peut tuer les femmes qui trompent leur ma­ri ».

« Je le sa­vais au fond de mon coeur que c’était pré­mé­di­té », nous dit la jeune femme au­jourd’hui âgée de 22 ans.

Elle sou­haite que toutes les femmes et tous les en­fants qui vivent une si­tua­tion si­mi­laire trouvent le cou­rage de dé­non­cer leur bour­reau.

Ah­mad Nehme Da­nia Nehme nous a li­vré un té­moi­gnage trou­blant sur le drame fa­mi­lial qui a bou­le­ver­sé sa vie et celle de son frère ca­det qui est au­tiste.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.