Fa­vo­ri­ser la conci­lia­tion sport-études

Le Messager La Salle - - SPORTS - ISA­BELLE BERGEON

Pour les in­ci­ter à pour­suivre et se consa­crer à leur car­rière spor­tive pen­dant leurs études, les deux ath­lètes de 17 ans ont cha­cune re­çu 2 000$.

Cette an­née, 22 étu­diants qué­bé­cois qui pra­tiquent le hockey, le volleyball, le foot­ball ou le soc­cer se par­ta­ge­ront la somme de 44000$ en bourses in­di­vi­duelles.

JES­SY­MAUDE DRA­PEAU

Jes­sy­maude Dra­peau est ori­gi­naire de Ri­vière-du-loup. Elle a été fas­ci­née par le hockey après avoir as­sis­té à une pra­tique de son frère, qui dès le len­de­main, lui a ap­pris à faire des tirs au but.

L’an der­nier, à l’âge de 16 ans, elle a quit­té le noyau fa­mi­lial pour se rendre à Drum­mond­ville pour jouer avec les Élites de L’es­trie. « Mes pa­rents ont ac­cep­té de me lais­ser par­tir pour que je réa­lise mon rêve, c’est un im­mense sa­cri­fice », re­marque la joueuse de centre.

Avec l’ob­ten­tion de cette bourse, elle est par­ti­cu­liè­re­ment heu­reuse de pou­voir ai­der ses pa­rents pour les coûts puisque l’équi­pe­ment de hockey, la pen­sion et l’école coûtent très cher.

De toutes les équipes qui l’avaient ap­pro­chée, celle du Boo­me­rang lui a fait sen­tir qu’elle y au­rait sa place et du temps de glace. Bien que la for­ma­tion ne soit pas la plus per­for­mante de la ligue, toutes les joueuses sont très sou­dées, se­lon elle. Leur secret, s’amé­lio­rer à chaque fois et ne pas su­bir la pres­sion des pre­mières au clas­se­ment. « On a ga­gné notre der­nière par­tie, c’était beau de voir les sou­rires de tout le monde dans le ves­tiaire », se sou­vient l’étu­diante en sciences de la na­ture.

En plus de l’es­prit d’équipe qui règne sur le banc, Jes­sy­maude Dra­peau a été très im­pres­sion­née par la qua­li­té et l’ex­pé­rience des en­traî­neurs qui sou­vent lui sug­gèrent même de ten­ter des ac­tions ou des mou­ve­ments aux­quels elle n’avait pas son­gé. Une belle oc­ca­sion pour par­faire son jeu et sa tech­nique.

RO­SA­LIE RUEL

Aus­si âgée de 17 ans, Ro­sa­lie Ruelle a com­men­cé à pra­ti­quer le volleyball dès 11 ans. Avec l’équipe du Qué­bec, elle a rem­por­té la mé­daille d’or lors des Jeux de la Fran­co­pho­nie qui ont eu lieu cet été, au Nou­veau-bruns­wick. En sep­tembre, elle a re­joint l’équipe du Boo­me­rang, dont la sai­son a dé­bu­té le 8 oc­tobre.

Les membres de sa fa­mille ont tou­jours joué au volleyball, entre eux, pour s’amu­ser. Quand elle est en­trée au se­con­daire, elle avait en­vie de ten­ter sa chance dans une équipe. L’uni­té du groupe est d’ailleurs l’un des as­pects qu’elle pré­fère. « Dé­passe-toi toi-même, mais pour ton équipe », ajoute l’étu­diante en édu­ca­tion à l’en­fance pour pré­ci­ser sa pen­sée.

Ses va­leurs et sa vi­sion du jeu cadrent par­fai­te­ment avec celles de son nou­vel en­traî­neur, An­dré Gen­dron. Il prône l’au­to­no­mie de ses joueuses en les lais­sant prendre des dé­ci­sions seules. « Il te laisse te ques­tion­ner pour com­prendre ce que tu as fait de bien ou de moins bien pour que tu iden­ti­fies tes er­reurs », ex­plique Ro­sa­lie Ruel. Se­lon elle, cette mé­thode l’aide beau­coup à prendre conscience de son jeu, mais aus­si à trou­ver des so­lu­tions, être proac­tive.

Au volleyball, les ad­ver­saires sont tou­jours sé­pa­rés. Chaque cô­té du ter­rain à son éner­gie qui lui est propre, chaque équipe donne sa cou­leur, se­lon elle. « On le sent vrai­ment quand on est sur place ». Pour cette rai­son, c’est d’ailleurs im­por­tant de res­ter concen­trée et res­ter dans la

EX­CEL­LENCE. Le ta­lent spor­tif de deux nou­velles joueuses re­crues du cé­gep An­dré-lau­ren­deau a été ré­com­pen­sé. Jes­sy­maude Dra­peau de l’équipe de hockey fé­mi­nin et Ro­sa­lie Ruel, en volleyball, ont re­çu une bourse du nou­veau pro­gramme de re­cru­te­ment col­lé­gial de la Fon­da­tion de l’ath­lète d’ex­cel­lence du Qué­bec (FAEQ).

par­tie. Les joueurs peuvent fa­ci­le­ment se faire in­fluen­cer par l’am­biance po­si­tive de leurs op­po­sants ou l’éner­gie né­ga­tive de ses co­équi­pières.

La bourse qu’elle vient de re­ce­voir lui ser­vi­ra à payer une par­tie de l’ap­par­te­ment qu’elle loue, à La­salle, afin de pour­suivre ses études puis­qu’elle est ori­gi­naire de Beau­mont, près de Lé­vis.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.