Dé­part de Ro­bert Poë­ti

Le Messager La Salle - - ACTUALITÉS - PASCALINE DA­VID

PO­LI­TIQUE. Le dé­pu­té li­bé­ral de Mar­gue­rite-bour­geoys et mi­nistre dé­lé­gué à l’in­té­gri­té des mar­chés pu­blics et aux Res­sources in­for­ma­tion­nelles, Ro­bert Poë­ti, a dé­ci­dé de lais­ser place à la re­lève. Il ne se­ra pas can­di­dat aux élec­tions pro­vin­ciales d’oc­tobre.

Après six ans de siège à l’as­sem­blée na­tio­nale, il quit­te­ra dé­fi­ni­ti­ve­ment la vie po­li­tique. «Des choses ont chan­gé dans mon ana­lyse de­puis mon in­ves­ti­ture, ex­plique-t-il en en­tre­vue avec le Mes­sa­ger La­salle. Je me suis de­man­dé si je pou­vais à nou­veau m’en­ga­ger pour quatre an­nées.»

Se­lon lui, il est temps de lais­ser la place à la jeu­nesse qui amè­ne­ra du re­nou­veau dans le par­ti li­bé­ral. «Dans les dé­mo­cra­ties, chaque gé­né­ra­tion est un peuple nou­veau, a dit Alexis de Toc­que­ville, je suis d’ac­cord avec lui», avait-il écrit sur Fa­ce­book, le 30 mai.

Le mi­nistre évoque aus­si la dif­fi­cul­té de conci­lier le tra­vail et la fa­mille, dont il réa­lise les im­pacts au­jourd’hui. «C’est un dé­fi dans le­quel il va fal­loir in­ves­tir pour per­mettre à des jeunes per­sonnes de s’en­ga­ger, ajoute-t-il. J’ai­me­rais tra­vailler dans un do­maine où ce n’est pas lun­di tous les jours.»

M. Poë­ti in­dique qu’il a pré­sen­te­ment des op­por­tu­ni­tés d’em­ploi, mais sou­haite at­tendre la fin de son man­dat pour se dé­ci­der.

Élu en sep­tembre 2012 dans la cir­cons­crip­tion de Mar­gue­rite-bour­geoys, M. Poë­ti est le 15e élu de son par­ti à an­non­cer qu’il ne se pré­sen­te­ra pas comme can­di­dat aux élec­tions gé­né­rales du 1er oc­tobre.

Dé­part

DOS­SIERS

M. Poë­ti s’est dit fier de cer­tains dos­siers, comme l’adop­tion de sept pro­jets de loi, dont ce­lui qui mè­ne­ra à la créa­tion de l’au­to­ri­té des mar­chés pu­blics, la si­gna­ture du contrat pour la ré­fec­tion de l’échan­geur Tur­cot, la pas­se­relle pour les vé­los au coût de 1M$ ou en­core le sau­ve­tage de la mai­son des jeunes.

Le mi­nistre s’était d’ailleurs ins­tal­lé dans l’ar­ron­dis­se­ment de La­salle l’an­née sui­vant les élec­tions.

«J’ai ado­ré mon pas­sage en po­li­tique, j’ai lais­sé cer­taines marques, es­time-t-il. J’in­vite les gens qui sou­haitent faire avan­cer le Qué­bec à se lan­cer.»

PAR­COURS

Élu de­puis 2012, l’an­cien po­li­cier de 28 ans d’ex­pé­rience au sein de la Sû­re­té du Qué­bec a été mi­nistre des Tran­sports (MTQ) et mi­nistre res­pon­sable de Mont­réal en 2014.

Il a été ex­clu du Ca­bi­net deux ans plus tard lors d’un re­ma­nie­ment mi­nis­té­riel, après avoir ten­té de faire du mé­nage chez cer­tains fonc­tion­naires en en­ga­geant une an­cienne en­quê­teuse de l’uni­té per­ma­nente an­ti­cor­rup­tion (UPAC).

Jacques Daoust, dé­cé­dé au mois d’août, lui avait alors suc­cé­dé au MTQ avant d’être à son tour rem­pla­cé par Laurent Les­sard.

M. Poë­ti a ef­fec­tué un re­tour en po­li­tique en oc­tobre 2017, pour oc­cu­per son poste ac­tuel de mi­nistre dé­lé­gué à l’in­té­gri­té des mar­chés pu­blics et aux Res­sources in­for­ma­tion­nelles. De cinq autres mi­nistres: (Saint-laurent) (Ga­ti­neau) (La­vio­lette) (Nel­li­gan) (Viau) De neuf dé­pu­tés li­bé­raux:

Jean-marc Four­nier Sté­pha­nie Val­lée Ju­lie Bou­let Mar­tin Coi­teux Da­vid Heur­tel

(Mont­mo­ren­cy) (Côte-du-sud) (Rich­mond) (Saint-fran­çois) (Îles-de-la-ma­de­leine) (Or­ford) (Jean-lesage) (Mé­gan­tic) (Port­neuf)

Ray­mond Ber­nier Nor­bert Morin Ka­rine Val­lières Guy Har­dy Ger­main Che­va­rie

(Pho­to: Mé­tro Mé­dia – Archives)

Ro­bert Poë­ti ne se­ra pas can­di­dats aux élec­tions d’oc­tobre et quit­te­ra dé­fi­ni­ti­ve­ment la vie po­li­tique.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.