Où ­paiet-on le moins cher les four­ni­tures sco­laires ?

ÉDU­CA­TION. Les mé­nages qué­bé­cois dé­pensent en moyenne 116 $ par an en ma­nuels et four­ni­tures sco­laires, se­lon ­Sta­tis­tique ­Ca­na­da. C’est 13 $ de moins que la moyenne ca­na­dienne. Néan­moins, les dé­penses gé­né­rales en édu­ca­tion des mé­nages qué­bé­cois ont aug

Le Messager Lachine & Dorval - - AU PROGRAMME DE LA RENTRÉE - Ma­thias ­Mar­chal ma­thias.mar­chal@jour­nal­me­tro.com

«­Et si on ajoute le ser­vice de garde, les pho­to­co­pies, les re­pas, le sac à dos et le re­nou­vel­le­ment de la ­garde-robe, le coût de la ren­trée peut fa­ci­le­ment grim­per à 600 $ par en­fant », sou­ligne ­Ka­rine ­Ro­billard, avo­cate et conseillère bud­gé­taire chez ­Op­tion consom­ma­teurs.

Cette der­nière conseille no­tam­ment de pré­voir le bud­get de la ren­trée pour évi­ter d’uti­li­ser la carte de cré­dit et son taux d’in­té­rêt de 19 % et de com­pa­rer les prix of­ferts par les dif­fé­rents ma­ga­sins.

Mé­tro a pré­pa­ré un ta­bleau com­pa­ra­tif de prix non ex­haus­tif pour voir dans quels com­merces vous fe­rez les meilleures af­faires au rayon des four­ni­tures sco­laires.

Pre­mier constat : c’est sans sur­prise chez ­Dol­la­ra­ma que le pa­nier se­ra le moins cher, no­tam­ment parce que le sac d’école coûte 3 $. Néan­moins, si on éli­mine le sac d’école (et on vous le conseille, car il n’est ni beau ni très so­lide) et si on se concentre sur les autres pro­duits du pa­nier, ­JeanCou­tu de­vient presque aus­si com­pé­ti­tif que ­Dol­la­ra­ma (23,35 $ c. 20,50 $).

La dif­fé­rence entre les deux en­seignes est seule­ment de 14 % et pour être al­lé vé­ri­fier dans les deux ma­ga­sins, je peux vous dire que les pro­duits of­ferts chez ­JeanCou­tu se rap­prochent bien plus des marques sou­vent de­man­dées par les pro­fes­seurs.

Autre ­Wal­mart sième consta­ta­tion : fi­gure en troi­po­si­tion, mais re­la­ti­ve­ment loin der­rière ­Dol­la­ra­ma et ­Jean-Cou­tu. Quant à ­Phar­ma­prix, elle ne semble ab­so­lu­ment pas mi­ser sur la ren­trée sco­laire pour amé­lio­rer son chiffre d’af­faires.

L’offre est mi­ni­male, très peu concur­ren­tielle et on n’y a même pas trou­vé de ­Duo ­Tang. Du cô­té des spé­cia­listes de la pa­pe­te­rie, ­Bu­reau en gros ar­rive en qua­trième po­si­tion, de­vant la ­Co­op ­UQAM et fi­na­le­ment, ­DeSerres ar­rive der­nier.

Néan­moins, le score de ­DeSerres est plom­bé par le prix de ses sacs à dos et par le fait que l’en­seigne ne pro­pose pas de ­Duo ­Tang en pa­pier, mais uni­que­ment des pro­duits en plas­tique. La qua­li­té, ça se paie.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.