Une école de Dor­val s’ins­pire d’Har­ry Pot­ter

Le Messager Lachine & Dorval - - ACTUALITÉS - MARILYNE DEMERS marilyne.demers@tc.tc

ÉDU­CA­TION. À dé­faut d’avoir re­çu leur lettre d’ad­mis­sion à Poud­lard, les quelque 540 élèves de l’Aca­dé­mie Sainte-Anne, à Dor­val, se sont trans­por­tés dans l’uni­vers d’Har­ry Pot­ter. Sans même avoir eu à por­ter le Choix­peau ma­gique, ils ont été ré­par­tis dans 18 mai­sons pour fa­vo­ri­ser le sen­ti­ment d’ap­par­te­nance.

Pos­sé­dant sa propre cou­leur, chaque mai­son compte une tren­taine de jeunes d’âges dif­fé­rents, choi­sis de fa­çon aléa­toire en dé­but d’an­née sco­laire. Comme la fa­mille Weas­ley, les frères et les soeurs ont été re­grou­pés au sein de la même mai­son.

« Ce sys­tème est ré­pan­du dans le monde an­glo-saxon, mais plus rare du cô­té fran­co­phone, es­time la di­rec­trice de l’Aca­dé­mie, Vé­ro­nique Le­mieux-Boyer. Le fait d’as­so­cier chaque élève à une grande mai­son per­met de dé­ve­lop­per la so­li­da­ri­té et l’es­prit d’équipe. »

Les 60 membres du per­son­nel, dont les en­sei­gnants, les édu­ca­teurs du ser­vice de garde et les pré­po­sés à l’en­tre­tien, abordent aus­si une cou­leur.

«Faire par­tie d’une mai­son pro­cure un sen­ti­ment de sé­cu­ri­té aux plus jeunes et res­pon­sa­bi­lise les plus vieux. Ils bâ­tissent aus­si des liens si­gni­fi­ca­tifs avec d’autres adultes que leurs propres en­sei­gnants », in­dique Pascale Gen­dron, en­sei­gnante au pré­sco­laire.

Tout au long de leur pas­sage à l’Aca­dé­mie, les jeunes de­meu­re­ront au sein de la mai­son à la­quelle ils ont été af­fec­tés.

RA­CINES

À l’ins­tar des quatre mai­sons de l’école de sor­cel­le­rie, Gryf­fon­dor, Ser­pen­tard, Ser­daigle et Pouf­souffle, l’éta­blis­se­ment sco­laire de Dor­val a te­nu à ho­no­rer ses ra­cines.

Des fon­da­teurs ayant contri­bué à la créa­tion de l’Aca­dé­mie ont été choi­sis tels que Soeur Dion ou Soeur Cas­grain, des re­li­gieuses qui ont fon­dé le Col­lège Sainte-Anne en 1861 et l’an­cienne Queen of An­gels Aca­de­my.

McGill et Ro­bin­son, des membres de l’an­cien Royal Mon­tréal Golf Club où a été construite l’Aca­dé­mie, en font éga­le­ment par­ti.

RÉ­COM­PENSE

Chaque mois, une ac­ti­vi­té est or­ga­ni­sée à l’Aca­dé­mie pour per­mettre aux mol­dus, c’est-à-dire les per­sonnes qui ne pos­sèdent pas de pou­voirs ma­giques, de tis­ser des liens.

Dans l’uni­vers d’Har­ry Pot­ter, les bons coups per­mettent aux sor­ciers de Poud­lard de don­ner des points à leur mai­son res­pec­tive pour ten­ter de mettre la main sur la Coupe des Quatre Mai­sons.

À l’Aca­dé­mie, des com­pé­ti­tions ami­cales vi­sant entre autres à ré­com­pen­ser les gestes de gen­tillesse donnent la pos­si­bi­li­té aux élèves de rem­por­ter le grand prix : une piz­za !

(Pho­to : Gra­cieu­se­té)

Les 540 élèves et les 60 membres du per­son­nel de l’Aca­dé­mie Sainte-Anne, à Dor­val, ont été ré­par­tis dans les 18 mai­sons. Chaque mois, ils portent le chan­dail as­so­cié à la cou­leur de leur mai­son.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.