Le maire Co­derre veut des ré­ponses

Le Messager Lachine & Dorval - - ACTUALITÉS - MA­RIE-EVE SHAFFER me.shaffer@jour­nal­me­tro.com

Le maire de Mon­tréal, De­nis Co­derre, a ju­gé in­ac­cep­table que des au­to­mo­bi­listes aient été coin­cés pen­dant une dou­zaine d’heures sur l’au­to­route 13 en di­rec­tion sud en rai­son des ac­cu­mu­la­tions im­por­tantes de neige.

« Ce qui est clair, c’est que je vais faire la lu­mière là-des­sus », a-t-il dé­cla­ré lors de la réunion heb­do­ma­daire du co­mi­té exé­cu­tif au su­jet des quelque 300 vé­hi­cules qui ont été pris pen­dant toute la nuit à la suite d’un ca­ram­bo­lage sur­ve­nu en soi­rée, mar­di. Il a ma­ni­fes­té son in­com­pré­hen­sion de­vant cet in­ci­dent sur­ve­nu en 2017, a-t-il pris soin de rap­pe­ler.

M. Co­derre était aus­si éton­né que les au­to­mo­bi­listes n’aient pas été li­bé­rés alors que les voies en di­rec­tion nord étaient pra­ti­cables.

« À 1 h 40, le mi­nis­tère des Trans­ports du Québec (MTQ) et nos services de pro­tec­tion ci­vile et de sé­cu­ri­té se sont par­lé, a rap­por­té le maire Co­derre. Ce que je com­prends de notre res­pon­sable, c’est qu’à 4 h seule­ment, il y a eu une de­mande d’aide pour des services. »

Le MTQ était tou­jours à dres­ser un bi­lan de l’in­ci­dent, mer­cre­di ma­tin. «C’était une si­tua­tion ex­cep­tion­nelle », a dit sa porte-pa­role, Do­mi­nique Da­vid.

Elle a men­tion­né que le mi­nis­tère a fait ap­pel à des au­to­bus et des équipes de re­mor­quage pour li­bé­rer les au­to­mo­bi­listes coin­cés et qu’en ma­ti­née, tous ont pu re­prendre la route. Elle n’a pas été en me­sure de dire à par­tir de quelle heure le mi­nis­tère a ini­tié ses opé­ra­tions.

« Étant don­né l’am­pleur des pré­ci­pi­ta­tions et le nombre de vé­hi­cules à li­bé­rer sur d’autres tron­çons de route, par­ti­cu­liè­re­ment des vé­hi­cules lourds, ça a ra­len­ti la ca­pa­ci­té d’in­ter­ven­tion des équipes, a fait sa­voir Mme Da­vid. Toutes les me­sures cor­rec­tives se­ront mises en place pour évi­ter qu’une telle si­tua­tion se re­pro­duise ».

De son cô­té, Pro­jet Mon­tréal a dé­plo­ré que le Centre de sé­cu­ri­té ci­vile n’ait pas sui­vi le Plan d’in­ter­ven­tion pour les tem­pêtes ex­cep­tion­nelles. « Si le centre avait ac­ti­vé le plan d’ur­gence, les gens pris sur l’au­to­route 13 n’au­raient pas eu à at­tendre jus­qu’à 4 h 30 du ma­tin avant d’ob­te­nir de l’aide », a in­di­qué par com­mu­ni­qué le conseiller de Fran­çois-Per­rault, Syl­vain Ouel­let. Il de­mande main­te­nant au maire Co­derre « de prendre ses res­pon­sa­bi­li­tés ».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.