Quand la dis­tor­sion des por­tions nous pousse à man­ger trop

Le Messager Lachine & Dorval - - SPORTS - MA­RI­LYNE DE­MERS ma­ri­lyne.de­mers@tc.tc

Sa­viez-vous qu’un ba­gel qui me­su­rait trois pouces de dia­mètre il y a vingt ans me­sure main­te­nant le double ? Et que dire de la bou­teille de bois­son ga­zeuse moyenne qui est pas­sée de 192 ml à 591 ml du­rant le même laps de temps ? Ces deux pro­duits sont des exemples d’ali­ments qui ont vu leurs por­tions gros­sir dé­me­su­ré­ment, pa­ral­lè­le­ment avec le taux d’obé­si­té qui ne cesse d’aug­men­ter.

Les por­tions gar­gan­tuesques qui sont main­te­nant la norme nous condi­tionnent à trop man­ger, sans écou­ter nos si­gnaux de faim et sa­tié­té. Une étude réa­li­sée en 2011 par Ja­net Mat­thies­sen et pu­bliée dans le jour­nal Pu­blic Health Nu­tri­tion dé­mon­trait que des per­sonnes man­geaient en moyenne 30% plus de pâtes lorsque ser­vies dans une grosse as­siette, com­pa­ra­ti­ve­ment à ceux qui étaient ser­vies dans une plus pe­tite as­siette. Ce­la nous dé­montre à quel point l’acte de man­ger peut de­ve­nir pu­re­ment mé­ca­nique à cause de notre condi­tion­ne­ment à l’en­vi­ron­ne­ment.

La so­lu­tion: uti­li­sez des plus pe­tites as­siettes. Avec ces der­nières, vous au­rez l’illu­sion de man­ger en grande quan­ti­té parce qu’elles sont bien rem­plies mais en fait, la por­tion se­ra moindre. Dans le pire des cas, si la por­tion est in­suf­fi­sante pour vous ras­sa­sier, vous au­rez tou­jours l’op­tion de vous res­ser­vir.

Autre as­tuce : au res­tau­rant, n’hé­si­tez pas à prendre les plus pe­tites por­tions, voire même la por­tion en­fant. Ou alors, pour­quoi ne pas sé­pa­rer votre re­pas en deux et rap­por­ter la moi­tié à la mai­son pour votre lunch du len­de­main ? Si­non, vous pou­vez aus­si op­tez de par­ta­ger un re­pas avec une autre per­sonne. Sou­vent les por­tions sont as­sez gé­né­reuses pour sa­tis­faire deux per­sonnes. TRIATH­LON. Éli­sa­beth Bou­tin a ter­mi­né en deuxième po­si­tion de la ca­té­go­rie U23 élite au Sa­ra­so­ta Bra­den­ton Triath­lon, en Flo­ride, sa­me­di. Le len­de­main, la La­chi­noise est mon­tée sur la pre­mière marche du po­dium avec Équipe Ca­na­da 2 au re­lais mixte.

« Ç’a été un beau tra­vail d’équipe di­manche. Je suis sa­tis­faite de mes per­for­mances pour cette pre­mière com­pé­ti­tion de la sai­son », in­dique la jeune femme de 21 ans.

L’ath­lète se trouve pré­sen­te­ment en Ari­zo­na pour par­ti­ci­per à son deuxième camp d’en­traî­ne­ment en al­ti­tude de la sai­son.

Au cours des trois pro­chaines se­maines, elle compte no­tam­ment amé­lio­rer ses tech­niques de na­ta­tion, vé­lo et course à pied afin d’at­teindre ses ob­jec­tifs. « Je garde en tête le po­dium », a fait sa­voir Éli­sa­beth Bou­tin.

Sa pro­chaine com­pé­ti­tion au­ra lieu le 9 avril, aux Ber­mudes.

(Photo : Gra­cieu­se­té)

Éli­sa­beth Bou­tin s’est en­traî­né pen­dant cinq se­maines à 2500 mètres d’al­ti­tude, en Équa­teur, afin d’amé­lio­rer ses per­for­mances lors du Sa­ra­so­ta Bra­den­ton Triath­lon, en Flo­ride.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.