Coup d’ac­cé­lé­ra­teur dans le vi­rage nu­mé­rique

Le Messager Lachine & Dorval - - ACTUALITÉS - AN­DRÉANNE MOREAU an­dreanne.moreau@tc.tc

COM­MERCE. Les dé­taillants qué­bé­cois re­ce­vront l’aide du gou­ver­ne­ment afin de mettre sur pied leur pla­te­forme de vente en ligne, per­met­tant d’at­teindre plus fa­ci­le­ment les clients, qui sont de plus en plus nom­breux à ef­fec­tuer leurs achats sur le web. C’est 4,63 M$ qui se­ront re­mis au Con­seil qué­bé­cois du com­merce de dé­tail (CQDC) pour la mise en place de ce pro­gramme, qui de­vrait tou­cher plus de 1300 com­mer­çants.

Alors que plus de 60 % des Qué­bé­cois font des achats en ligne et y ont dé­pen­sé 8,5 G $ l’an­née der­nière seule­ment, « les en­tre­prises du com­merce de dé­tail doivent im­pé­ra­ti­ve­ment te­nir compte de cette nou­velle réa­li­té pour as­su­rer leur com­pé­ti­ti­vi­té », croit la mi­nistre de l’éco­no­mie, Do­mi­nique An­glade.

Pré­sen­te­ment, seul 14 % des com­mer­çants qué­bé­cois ont une pla­te­forme de vente en ligne, prin­ci­pa­le­ment à cause des coûts liés à sa mise en place.

« L’in­ves­tis­se­ment ini­tial pré­sente des risques fi­nan­ciers et tech­no­lo­giques im­por­tants. Une aide gou­ver­ne­men­tale peut donc fa­ci­li­ter la dé­ci­sion de pas­ser au e-com­merce », sou­tient le pro­fes­seur en ma­na­ge­ment et tech­no­lo­gie à l’uni­ver­si­té du Qué­bec à Mon­tréal (UQAM), Mi­chel Plaisent.

MISE EN PLACE

La sé­lec­tion des com­mer­çants qui pour­ront bé­né­fi­cier du pro­gramme Vi­rage nu­mé­rique des dé­taillants qué­bé­cois se fe­ra de fa­çon lo­cale, par l’in­ter­mé­diaire des so­cié­tés de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique (SDC) et des chambres de com­merce. Seules les en­tre­prises em­bau­chant 50 per­sonnes ou moins y se­ront ad­mis­sibles.

C’est une des rai­sons qui ex­plique que l’an­nonce de di­manche ait été faite à Li­brai­rie de Ver­dun, un com­merce de proxi­mi­té qui compte bien pro­fi­ter de cette sub­ven­tion pour élar­gir sa clientèle.

Des ex­perts ac­com­pa­gne­ront les en­tre­prises sé­lec­tion­nées pour éva­luer leurs be­soins se­lon le nombre de pro­duits qu’ils vendent, entre autres, et les di­ri­ge­ront vers des four­nis­seurs de ser­vices ap­pro­priés.

«Chaque so­lu­tion ne de­vrait pas coû­ter plus de 100 $ par mois à opé­rer », es­time le pré­si­dent­di­rec­teur gé­né­ral du CQDC, Léo­pold Tur­geon.

FOR­MA­TION

L’ex­perte en com­merce élec­tro­nique de L’UQAM San­drine Prom­tep doute tou­te­fois que cette somme couvre plus que les frais de li­cence d’uti­li­sa­tion men­suels d’une bou­tique vir­tuelle.

«Bien sou­vent, lorsque l’on aborde le vi­rage nu­mé­rique des en­tre­prises, on met de l’avant l’as­pect vi­sible de la vi­trine en ligne, mais on sou­ses­time le fait que ça né­ces­site toute une trans­for­ma­tion in­terne dans les pro­ces­sus d’opé­ra­tion et de ges­tion», sou­ligne-t-elle, nom­mant entre autres des coûts sup­plé­men­taires pour l’op­ti­mi­sa­tion du site, le ré­fé­ren­ce­ment payant, la ges­tion des mé­dias so­ciaux ou la for­ma­tion des em­ployés.

Le CQDC offre tou­te­fois dans son pro­gramme des ate­liers de for­ma­tion aux com­mer­çants pour les ai­der dans la mise en mar­ché ain­si que la ges­tion de leur com­mu­nau­té et des ré­seaux so­ciaux.

«Les en­tre­pre­neurs savent qu’ils doivent faire le vi­rage nu­mé­rique, ils n’en avaient sim­ple­ment pas les moyens jus­qu’à main­te­nant », fait va­loir M. Tur­geon.

Le com­merce au dé­tail re­pré­sente le tiers des sommes qui sont tran­si­gées au Qué­bec chaque an­née.

Les com­mer­çants de La­chine in­té­res­sés peuvent s’adres­ser à la Chambre de com­merce du Grand Sud-ouest (CCOSM).

(Pho­to : TC Me­dia – An­dréanne Moreau)

La mi­nistre Do­mi­nique An­glade a fait cette an­nonce di­manche à la Li­brai­rie de Ver­dun, un com­merce de proxi­mi­té qui compte bien pro­fi­ter de cette aide pour élar­gir sa clientèle.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.