On re­cule l’heure cette fin de se­maine

Le Messager Lachine & Dorval - - ACTUALITÉS - RÉDACTION re­dac­tion_­le­ma­ga­zi­neids@tc.tc

SO­CIÉ­TÉ. On chan­ge­ra d’heure le jour même des élec­tions mu­ni­ci­pales, dans la nuit du 4 au 5 no­vembre, à 2 heures du ma­tin. La pra­tique a lieu deux fois par an, mais à chaque fois, la ques­tion se pose: va-t-on avoir une heure de plus ou de moins?

Quelques trucs mné­mo­tech­niques vous per­met­tront de sa­voir à coup sûr dans quel sens tour­ner les ai­guilles de votre montre. On re­groupe les mots qui com­mencent par une voyelle, «été» et «avance», puis ceux qui dé­butent par une consonne, «hi­ver» et «re­cule».

On peut éga­le­ment pen­ser que, à l’au­tomne, on pro­fi­te­rait bien d’une heure de som­meil sup­plé­men­taire puisque la baisse des heures d’en­so­leille­ment nous donne en­vie de s’em­mi­tou­fler sous la couette. À l’in­verse, au prin­temps, les mo­ti­va­tions pour se le­ver et al­ler pro­fi­ter du beau temps qui s’an­nonce sont plus nom­breuses.

Le chan­ge­ment d’heure est aus­si un bon mo­ment pour dé­ve­lop­per un ré­flexe qui pour­rait sau­ver des vies, ce­lui de vé­ri­fier le bon fonc­tion­ne­ment de son dé­tec­teur de fu­mée.

ORI­GINES

Le phy­si­cien et di­plo­mate amé­ri­cain Ben­ja­min Frank­lin a pen­sé dès 1784 à la pos­si­bi­li­té d’ajus­ter l’heure lo­cale pour pro­fi­ter d’heures d’en­so­leille­ment sup­plé­men­taires. Il a tou­te­fois fal­lu at­tendre 1907 pour qu’un in­ven­teur et en­tre­pre­neur bri­tan­nique, William Willet, donne suite à cette idée.

(Pho­to: TC Me­dia – Ar­chives)

À 2h01 le 5 no­vembre, le chan­ge­ment d’heure per­met­tra de dire qu’il est 1h01. Les In­su­laires pour­ront donc dor­mir une heure de plus.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.