En­rayer la vio­lence

Le Messager Lachine & Dorval - - ACTUALITÉS - MARILYNE DEMERS

PO­LICE. Les vio­lences conju­gales et in­tra­fa­mi­liales sont un fléau à La­chine. Les po­li­ciers du poste de quar­tier (PDQ) 8 veulent donc conti­nuer de lut­ter contre les crimes contre la per­sonne.

«On se dé­marque par rap­port aux autres quar­tiers par notre haut taux, mal­heu­reu­se­ment. Notre prio­ri­té est mise là-des­sus pour les pro­chains mois, et c’est dé­jà com­men­cé », in­dique la com­man­dante du PDQ 8, Ja­cynthe Bou­cher.

La­chine oc­cupe le premier rang à Mon­tréal en ma­tière de vio­lence in­tra­fa­mi­liale et la troi­sième place en ce qui a trait à la vio­lence conju­gale. Les jeunes font au­tant par­tie des vic­times que des prévenus. «Je trouve ça très pré­oc­cu­pant que notre clien­tèle cible se si­tue très jeune », dé­plore-t-elle.

Les mi­neures re­pré­sentent 13,5 % des vic­times de vio­lence. C’est chez les 18 à 34 ans qu’on re­trouve le plus haut taux avec 44 %, sui­vi de 39 % chez les 35 à 64 ans. Le taux est plus faible chez les aî­nés avec 3,4 %.

Afin d’en­rayer cette pro­blé­ma­tique, les po­li­ciers de La­chine ef­fec­tuent de la pré­ven­tion dans les écoles en col­la­bo­ra­tion avec Le Pa­ra­dos, qui ac­cueille et hé­berge les femmes vic­times de vio­lence conju­gale et leurs en­fants. Des ac­ti­vi­tés com­mu­nau­taires sont aus­si pré­vues au­près des jeunes afin de fa­vo­ri­ser les échanges entre eux et la po­lice.

Des ac­cu­sa­tions cri­mi­nelles peuvent être por­tées dans les cas de vio­lence conju­gale ou in­tra­fa­mi­liale.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.