Les villes liées re­fusent d’être «les vaches à lait» de Mon­tréal

Le Messager Lachine & Dorval - - ACTUALITÉS - ROMAIN SCHUÉ romain.schue@tc.tc

POLITIQUE. Les maires des 15 villes liées ont ma­ni­fes­té leur colère, le 25 jan­vier, contre le bud­get de l’ag­glo­mé­ra­tion mis en place par l’ad­mi­nis­tra­tion Plante-do­rais. Ils re­fusent d’être «les vaches à lait» de Mon­tréal et ils ont contac­té Qué­bec pour ob­te­nir da­van­tage de res­pon­sa­bi­li­tés.

«Nous n’avons au­cun droit de pa­role. On n’a au­cun pou­voir», a cla­mé Georges Bou­relle, le maire de Bea­cons­field, quelques mi­nutes après l’adop­tion du pre­mier bud­get de l’ad­mi­nis­tra­tion mont­réa­laise par le conseil d’ag­glo­mé­ra­tion, en hausse de 6,5% par rap­port à 2017. Ce vote est sur­ve­nu au len­de­main de ce­lui du conseil mu­ni­ci­pal de Mon­tréal.

Re­mon­tés contre l’aug­men­ta­tion de 5,3% de leurs quotes-parts à l’ag­glo­mé­ra­tion, les maires des 15 villes liées ont de­man­dé au mi­nistre des Af­faires mu­ni­ci­pales et res­pon­sable de la mé­tro­pole, Mar­tin Coi­teux, de re­voir «les règles de gou­ver­nance» et le «par­tage des coûts». Ces mu­ni­ci­pa­li­tés dé­fu­sion­nées ne dis­posent au to­tal que d’en­vi­ron 13% des voix au conseil d’ag­glo­mé­ra­tion.

«On veut ré­ta­blir l’équi­té pour l’en­semble des ré­si­dents de l’île de Mon­tréal», a as­su­ré Be­ny Ma­sel­la, maire de Mon­tréal-ouest et pré­sident de l’as­so­cia­tion des mu­ni­ci­pa­li­tés de ban­lieue (ABA), qui re­groupe ces 15 villes liées et leurs 246 000 ré­si­dents.

«

Cette ma­nière ir­res­pec­tueuse nous a pous­sés à pui­ser dans nos ré­serves de pré­voyance, exac­te­ment comme si nos villes étaient pla­cées de­vant un cas de force ma­jeure ou une ca­tas­trophe na­tu­relle ou ac­ci­den­telle.» – Be­ny Ma­sel­la, pré­sident de L’ABA et maire de Mon­tréal-ouest

En ré­ac­tion, le mi­nistre Coi­teux a ex­pli­qué vou­loir ren­con­trer «pro­chai­ne­ment» ces maires «afin d’en­tendre leurs points de vue».

UN BUD­GET JUGÉ «INFLATIONNISTE»

L’ABA a cri­ti­qué sé­vè­re­ment le pre­mier bud­get de l’ad­mi­nis­tra­tion de Va­lé­rie Plante. Ce­lui-ci se­rait «inflationniste» et au­rait été réa­li­sé «en vase clos», se­lon elle.

«Il a for­cé nos 15 ad­mi­nis­tra­tions à re­voir l’en­semble de nos en­ga­ge­ments pour 2018», a dé­non­cé Be­ny Ma­sel­la.

Au cours de cette séance du conseil d’ag­glo­mé­ra­tion, l’ad­mi­nis­tra­tion mont­réa­laise a ten­té de cal­mer le jeu. «Le fait de ne pas vous avoir par­lé [avant le dé­voi­le­ment pu­blic du bud­get], ça vous a mis dans une si­tua­tion de colère ou de dé­cep­tion. Je peux très bien le com­prendre», a in­di­qué le pré­sident du co­mi­té exé­cu­tif, Be­noit Do­rais.

Ce der­nier a rap­pe­lé la né­ces­si­té d’aug­men­ter les quotes-parts pour avoir «plus de trans­ports en com­mun sur l’île» et pour per­mettre «des in­ves­tis­se­ments mas­sifs» sur les in­fra­struc­tures sou­ter­raines.

(Pho­to: TC Me­dia – Ar­chives)

Les maires des 15 villes liées ont fait part de leur colère contre le bud­get de l’ag­glo­mé­ra­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.