10 ans de sen­si­bi­li­sa­tion

Le Messager Lachine & Dorval - - ACTUALITÉS - SO­PHIE POIS­SON so­phie.pois­son@tc.tc POUR PLUS D'IN­FOS

ENVIRONNEMENT. Les ins­crip­tions pour or­ga­ni­ser une Pro­me­nade de Jane sont ou­vertes. De­puis 10 ans à Mon­tréal, des marches sont gui­dées par et pour les ci­toyens au­tour d’en­jeux, de pas­sions et de thèmes qui les in­ter­pellent dans la ville. Les ini­tia­tives ont com­men­cé par prendre forme dans le centre de la mé­tro­pole et de­puis quelques an­nées, les in­té­rêts s’étendent aux cou­ronnes nord et sud.

Le concept a dé­bu­té en 2008 à To­ron­to en hom­mage de l’ur­ba­niste et ac­ti­viste Jane Ja­cobs. «On est dans des villes où c’est avant tout l’hu­main qui crée les mi­lieux de vie», sou­tient la di­rec­trice gé­né­rale du Centre d’éco­lo­gie ur­baine de Mon­tréal (CEUM), Vé­ro­nique Four­nier.

Les pro­po­si­tions en fran­çais comme en an­glais peuvent être sou­mises jus­qu’à la te­nue de l’évé­ne­ment, le pre­mier week-end de mai. Le CEUM in­cite donc les ani­ma­teurs à s’iden­ti­fier le plus tôt pos­sible pour pro­fi­ter d’un maxi­mum de vi­si­bi­li­té.

Comme les Pro­me­nades de Jane existent par la contri­bu­tion des ci­toyens, cha­cun est aus­si ap­pe­lé à contri­buer. «Pour l’an­ni­ver­saire, on les in­vite à don­ner sym­bo­li­que­ment 10 $ pour per­mettre la te­nue de l’évé­ne­ment et gé­rer la suite», ex­plique Mme Four­nier.

ÉVO­LU­TION

En 2009, lorsque le CEUM a joint le mou­ve­ment des Pro­me­nades de Jane, la pre­mière édi­tion a ac­cueilli 19 conver­sa­tions en marche dans les quar­tiers cen­traux de Mon­tréal, comme Ville-ma­rie, le Pla­teau-mont-royal et Ro­se­mont – La Pe­tite-pa­trie où se sont ren­dus en­vi­ron 500 par­ti­ci­pants.

Le mou­ve­ment a gran­di au fil du temps et l’an pas­sé, il y a eu 93 marches à ras­sem­bler près de 1 500 ré­si­dents is­sus des 19 ar­ron­dis­se­ments et des villes liées.

Une pla­te­forme a d’ailleurs été dé­ve­lop­pée pour fa­ci­li­ter le tra­vail des or­ga­ni­sa­teurs avec des ou­tils pro­mo­tion­nels entre autres. Elle aide aus­si les in­té­res­sées à par­ti­ci­per à plu­sieurs Pro­me­nades, no­tam­ment avec la mise à dis­po­si­tion d’une carte avec géo­lo­ca­li­sa­tion.

SU­JETS

La ma­nière dont sont abor­dées les conver­sa­tions en marche est aus­si si­gni­fi­ca­tive d’une époque. «Au dé­but, les thé­ma­tiques por­taient da­van­tage sur des en­jeux ur­bains. Il faut se rap­pe­ler qu’il n’y avait pas tant de ruelles vertes et que l’agri­cul­ture ur­baine n’était pas si pré­sente. Les Pro­me­nades de Jane suivent l’évo­lu­tion de nos villes, donc de plus en plus, on re­trouve la ques­tion de la cul­ture et du ver­dis­se­ment, des en­jeux so­ciaux, cultu­rels ain­si que d’amé­na­ge­ments», sou­ligne Mme Four­nier.

L’ob­jec­tif du CEUM est d’avoir une di­ver­si­té de ci­toyens contri­bu­teurs et de thé­ma­tiques pour tou­cher un large pu­blic. «Cer­taines ont des thé­ma­tiques plus in­usi­tées ou nous per­mettent de dé­cou­vrir des en­droits de notre quo­ti­dien sous un autre angle et ça pique la cu­rio­si­té, rap­porte la di­rec­trice gé­né­rale. Par exemple, la vi­site du site de l’ex­po 67, celle des sec­teurs han­tés d’un quar­tier, ou de celle pré­sen­tée à tra­vers les yeux d’un en­fant.»

À ce jour, toutes les pro­po­si­tions de marches gui­dées ont été re­te­nues.

Quant au grand pu­blic qui vou­drait y prendre part, les ins­crip­tions se fe­ront à comp­ter du mois d’avril.

(Pho­to: TC Me­dia – Ar­chives)

L’an pas­sé, 93 Pro­me­nades de Jane avaient été or­ga­ni­sées à tra­vers la mé­tro­pole. Cette an­née, une cen­taine est éga­le­ment at­ten­due pour le 10e an­ni­ver­saire.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.